Le sort du film The Flash, attendu depuis plusieurs années, semble très incertain. Après de nombreux revirements de situation et une quarantaine de scénaristes ayant participé de près ou de loin à son élaboration, c’est désormais le comportement erratique de son acteur qui met sa production en danger. Retour sur un film qui aura, depuis vingt ans, accumulé les changements de directions et les controverses.

Premier essai : Jeph Loeb

L’idée de faire un film sur le bolide de l’univers DC ne date pas d’hier. Tout commence en 1988 lorsque Warner engage le scénariste Jeph Loeb pour réfléchir à un film The Flash. Ce dernier a une assez bonne expérience puisqu’il a écrit pas mal de scripts pour la télévision et le cinéma – notamment le film Commando avec Arnold Schwarzenegger. Le projet est rapidement abandonné et transformé en série télévisée, dans laquelle Loeb n’a plus aucun rôle. Mais le scénariste s’est fait remarquer par les pontes de DC Comics, qui lui proposent de travailler pour eux. Ce sont les premiers pas de Loeb dans le monde des comic-books, avec le titre Challengers of The Unknown en collaboration avec celui qui deviendra son artiste fétiche, Tim Sale.

Deuxième tentative : David S.Goyer

Après les déboires de la série, il faudra attendre presque quinze ans (2004) avant que les exécutifs de Warner ne se décident à relancer le projet, confiant le bébé (scénario et réalisation) à David S. Goyer, qui s’est fait remarquer avec son script sur Batman Begins (et un peu moins sur celui de Blade: Trinity) et dans les comics avec les histoires de la Justice Society of America. Goyer envisage une histoire centrée autour de Wally West avec son ami Ryan Reynolds dans le rôle-titre. Mais cela ne dure pas longtemps. Trois ans plus tard (2007) et une fois le script terminé, Warner se sépare de Goyer, les deux parties n’arrivant pas à se mettre d’accord concernant la direction du film. Le script de Goyer semblait se référer énormément au début du run de Mike Baron, avec un Wally West plus intéressé par la publicité et les avantages d’être un super-héros que par l’idée de faire du bien autour de lui.

Un Flash au musée avec Adrian Brody

On propose alors la réalisation du film à Shawn Levy, qui vient de réussir un joli coup avec La nuit au Musée. On comprend entre les lignes que le script de Goyer était trop sombre et que la direction de Warner optait pour un film plutôt léger. Un nouveau script, reprenant des idées de Goyer est écrit par Chris Brancato (Law and Order, La mutante 2). Au même moment, la Warner a l’idée d’un film Justice League, qui serait réalisé par George Miller (Mad Max, Babe). Le film Flash s’inscrirait alors dans la continuité. C’est Adrian Brody (Le Pianiste) qui est envisagé pour jouer le rôle de Wally.

La débâcle de la Justice League de George Miller et les débuts de l’univers étendu

Mais le succès inespéré de La Nuit au Musée implique qu’une suite soit mise en chantier le plus rapidement possible, Shawn Levy quitte donc le projet quelques mois plus tard. C’est David Dobkin (Serial Noceurs) qui est affecté au projet et qui doit envisager le film Flash comme un spin-off de la Justice League de George Miller ! Le scénario de Chris Brancato est jeté à la poubelle et on offre à Craig Wright (Six Feet Under, Lost) le soin de rédiger la nouvelle mouture du script. Le film est prévu pour 2008. Malheureusement, la grève des scénaristes d’Hollywood en 2007 et 2008 reporte le développement du film et condamne définitivement les essais de Craig Wright.

En 2009, c’est Geoff Johns (le scénariste des comics Flash) qui réalise un cahier de bord avec son compère Dan Mazeau pouvant conduire à un script définitif, mais les studios sont très réticents. C’est donc le trio Greg Berlanti, Marc Guggenheim et Michael Green qui se voit offrir l’opportunité d’écrire un nouveau scénario, inspiré de la bande dessinée de Johns, un an plus tard en 2010. À noter que Marc Guggenheim avait déjà essayé de relancer les comics Flash trois ou quatre ans plus tôt en introduisant Bart Allen dans le costume du héros. Une série de comics de piètre qualité à oublier. Cette fois-ci, c’est Barry Allen qui est envisagé dans le rôle du héros.

La grosse désillusion engendrée par la sortie du film Green Lantern, ainsi que les atermoiements autour du film de George Miller mettent en pause le projet durant plus de quatre ans. Le succès de la trilogie Batman donne toutefois un ton à l’univers DC au cinéma, que la Warner prolonge avec le film Man of Steel de sinistre mémoire. C’est le début de l’univers DC étendu au cinéma (DCEU), la Warner voulant adopter la même attitude que Marvel en produisant ses films de super-héros au sein d’un univers partagé. Entre temps, Greg Berlanti et ses complices se sont lancés sur la série Arrow, qui va connaître un immense succès à la télévision et qui, ironiquement, va engendrer une série TV The Flash n’ayant aucun rapport avec ce qui se trame au cinéma.

Flash au sein du DCEU : la valse des réalisateurs.

C’est en octobre 2014 que la Warner annonce ses projets d’univers étendu. Le film The Flash, avec le comédien Ezra Miller en tant que Barry Allen est entériné pour 2018. Le personnage est introduit petit à petit dans les films Suicide Squad, Batman vs Superman et prend son envol dans le film Justice League. On l’aperçoit même dans la série TV Flash au sein du crossover Crisis on Infinite Earths. Mais il faut maintenant un scénario et un réalisateur !

En 2015, on propose à James Wan de choisir entre The Flash et Aquaman , le réalisateur optera pour le roi des océans. C’est ensuite au tour de Phil Lord et Christopher Miller (le film LEGO, 21 Jump Street) de se lancer dans une éventuelle adaptation du bolide écarlate, mais ces derniers laissent tomber la réalisation pour se diriger vers une autre franchise, Star Wars, avec Solo. Il faut donc un nouveau réalisateur et le nom de Seth Grahame-Smith (Orgueil, préjugés et zombies, Abraham Lincoln : chasseur de vampires) est envisagé pour ce qui constituerait ses premiers pas en tant que réalisateur. Mais quelques mois plus tard, Grahame-Smith quitte le projet, citant des différences créatives. Son script est toutefois conservé par la Warner. Le film est quant à lui toujours prévu pour 2018.

Arrive alors le réalisateur Rick Famuyiwa (The Wood, Dope) pour une date de tournage qui n’a pas changé (2016). La Warner reporte toutefois la sortie à une date indéterminée. Famuyiwa intègre au script les personnages de Cyborg (Ray Fisher) et Wonder Woman(Gal Gadot) mais claque la porte cinq mois plus tard pour « différences créatives » ! De fait, la Warner ne semblait pas apprécier le ton un peu plus mature que le réalisateur voulait donner au film.

La valse des réalisateurs 2

La production du film est mise en attente, puisqu’Ezra Miller est, de plus, pris par le tournage des films de la franchise Les Animaux Fantastiques. Les précédents scénarii sont alors jetés à la poubelle. On demande à Joby Harold (le roi Arthur, la légende d’Excalibur) de rédiger quelques pages de traitement pour le film. Les réalisateurs envisagés alors sont Robert Zemeckis et Matthew Vaughn, mais les deux artistes, s’ils semblent intéressés, sont accaparés par d’autres projets. Sam Raimi, Mark Webb, Jordan Peele et Ben Affleck se voient proposer la réalisation, mais ils refusent.

En 2017 et en dépit de l’absence d’un réalisateur, la production annonce le titre du film : Flashpoint ! Ce dernier fait bien référence à l’histoire développée dans les comic-books où Flash remonte dans le passé et change fondamentalement l’univers DC, amenant à la création du New 52 de sinistre mémoire. C’est Dan Mazeau, qui avait travaillé sur le film avec Geoff Johns en 2009 qui propose le titre, il a en effet été rappelé pour travailler sur le scénario. Ne pouvant plus attendre Robert Zemeckis, la Warner fait appel à John Francis Daley et Jonathan Goldstein (Game Night, Spider-Man: Homecoming), ils sont officiellement adoubés comme réalisateurs en mars 2018. Le tournage est prévu en février 2019 pour une sortie prévue en 2021. Mais Ezra Miller est occupé par le nouveau film sur les animaux fantastiques et le tournage doit être une fois de plus reporté !

Grant Morrison

C’est en mars 2019 qu’Ezra Miller annonce qu’il est en train d’écrire un nouveau scénario pour le film avec l’aide du scénariste de comics culte Grant Morrison (All Star Superman, The Filth, Batman). Miller n’aime pas l’aspect un peu trop léger imposé par Daley et Goldstein, qui a toutefois la préférence du studio suite au succès du film Shazam!  Afin de sauver son rôle et de prouver son implication dans le projet, il fait donc appel au célèbre Écossais. Il faut dire que le contrat de Miller en tant que Flash prend fin en mai 2019. Se sentant menacé, il jette toutes ses forces dans la bataille pour rester en place.

Quoi qu’il en soit, Miller prend la direction de l’Écosse pour réfléchir avec Morrison à un nouveau script. La Warner accepte de les rémunérer mais ne leur laisse que deux semaines. Le travail est intense mais les deux artistes ont beaucoup de points en commun et le script est finalement achevé. Le studio va toutefois rejeter le scénario, qui n’intègre pas assez le multivers et les super-héros de la franchise à leur goût. Mais, heureuse surprise, le contrat de Miller est reconduit en mai. Au regard des évènements actuels, il aurait peut-être mieux valu que ce dernier ne le soit pas !

Une équipe enfin stable

Lassés des atermoiements autour du personnage, Daley et Goldstein quittent le film en juillet 2019 et la Warner confie l’écriture d’un nouveau scénario à Christina Hodson qui s’est, selon eux, distinguée sur l’écriture du film Harley Quinn et les Birds of Prey et Bumblebee. On se demande si Christina Hodson n’est pas un chat noir dans la mesure où c’est elle qui a aussi réalisé le scénario du film Batgirl, annulé par la Warner. C’est Andy Muschietti (les deux films Ca ) qui est confirmé à la réalisation en novembre 2019 avec un tournage prévu en 2021 et une sortie le 1er juillet 2022.

Alors que la situation semble se stabilisé et le projet enfin sur de bons rails, la pandémie de COVID-19 s'abat sur le monde et commence à faire des ravages. Malgré tout, le film avance et Michael Keaton ainsi que Ben Affleck sont confirmés au générique pour reprendre leurs rôles de Batman dans différents univers.

Piques et polémiques

La production est enfin réellement lancée ! En dépit d’une vidéo sortie quelques mois plus tôt et montrant Ezra Miller dans un bar en train d’étrangler une femme et de la jeter au sol, la sœur du réalisateur et aussi la productrice du film Barbara Muschietti annonce en septembre 2020 que le film Flash va servir de départ à une nouvelle définition du DCEU sans toutefois faire table rase des films précédents ! Ce qui ne veut rien dire.

Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là. À cause de la pandémie, la sortie du film est repoussée en novembre 2022 et le rôle de Cyborg dans le film est abandonné, l’acteur Ray Fisher ne voulant plus travailler avec le président du studio qui, selon lui, ne l’a pas soutenu lors des polémiques autour de Justice League de Joss Whedon. Le tournage commence enfin en Angleterre en avril 2021, comme prévu. Il se termine en octobre 2021, sans qu’il n’y ait eu toutefois un arrêt à cause de la blessure d’un membre de l’équipe de tournage durant une cascade.

Ezra Miller pète un plomb

C’est à partir de mars que les choses se gâtent. Le comportement d’Ezra Miller va devenir de plus en plus erratique et les faits le concernant vont s’aggraver au fil des jours. L’artiste est arrêté de multiples fois pour violence. Il aurait jeté une chaise sur une jeune femme et se serait battu avec des clients d’un bar karaoké à Hawaï.  Quand on sait que depuis le début de l’année l’acteur se promène toujours avec un gilet pare-balles et une arme à feu persuadé d’être poursuivi par le Ku Klux Klan et le FBI, on se dit que les choses auraient largement pu dégénérer.

Beaucoup plus grave, en juin 2022 les parents d’une jeune activiste amérindienne portent plainte contre Miller, l’accusant d’exercer une emprise sur leur jeune fille de 18 ans. Emprise qui durerait depuis plusieurs années alors que la jeune femme n’avait que 12 ans. Ils accusent l’artiste de mauvais traitements et de manipulation. La jeune femme a toutefois nié les faits sur les réseaux sociaux.

Alors que la police peine à trouver Miller pour l’interroger, ce dernier se moque de leur incompétence sur les réseaux sociaux. Après une nouvelle plainte pour harcèlement par une autre famille, la situation devient tendue pour la Warner, qui a remplacé des acteurs pour moins que ça. Malheureusement, le budget du film a déjà dépassé les 200 millions de dollars et l’omniprésence de Miller dans toutes les scènes empêche toute possibilité de le remplacer.

En mars 2022, Warner annonce que le film est repoussé en juin 2023. À cause de la pandémie de COVID, ils ont besoin de plus de temps pour réaliser les effets spéciaux. C’est tout du moins l’excuse officielle. Ils proposent toutefois une nouvelle bande annonce et un nouveau logo.

En juin, Ezra Miller est accusé de d’accueillir des gens – dont une jeune mère et ses trois enfants âgés de 1 à 5 ans – dans son ranch du Vermont au beau milieu d’une plantation de marijuana. Le ranch regorgeant d’armes à feu.

Alors que l’artiste fait une nouvelle fois parler de lui dans la presse concernant un vol avec effraction, la Warner n’a plus vraiment de possibilités.

Quelles sont les options ?

Alors que la fusion Discovery et Warner a déjà entraîné l’arrêt de nombreuses productions, dont le film Batgirl, on se demande bien quelle posture va pouvoir envisager le studio. Il y a quelques jours, le Hollywood Reporter annonce que le studio planche sur trois options :

  • La première est de faire soigner Miller, ce dernier rédigerait alors un texte expliquant son comportement. Il participerait ensuite à la promotion du film de manière très superficielle.
  • La seconde option consiste à sortir le film sans que le nom d’Ezra Miller ne soit associé à la production.
  • La dernière issue, la plus terrible, serait de tout simplement annuler le film.

Quoi qu’il en soit, la carrière de Miller sous le costume du bolide écarlate semble définitivement compromise.

Quelle sera la décision du studio ? Quel avenir pour Ezra Miller ? Le temps nous le dira. On n’aurait jamais pensé qu’un film sur l’être le plus rapide de l’univers prenne autant de temps à mettre en place !

En attendant, The Flash reste programmé pour le 21 juin 2023.

debug: t=38 / nbp=39

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter