La pièce que nous nous apprêtons à vous présenter est sans doute la toute première pièce de collection que nous avons pu acquérir Marjorie et moi. Il s’agit aussi de notre premier réel investissement dans cette passion dévorante qu’est l’univers des super-héros. Avant cet objet, jamais au grand jamais nous n'aurions réellement pensé être capables d'investir autant. Après des longues journées d’hésitations, de doutes mais aussi de réflexion, nous avons craqués. Laissez nous vous faire le récit de l’acquisition de cette nouvelle pièce fabuleuse dans notre rubrique, Trésors de collectionneurs.

Tout commence par la claque cinématographique que nous a mise le film Batman de Tim Burton. Ce soir-là, assis paisiblement sur le canapé, le DVD mis dans le lecteur, nous sommes restés bouche bée. L’ambiance sombre, les décors, les acteurs. Tout nous a transcendé malgré le fait que nous l'ayons vu trois décennies après sa sortie. La performance de Jack Nicholson nous a totalement bluffés sachant au combien nous apprécions l’acteur. C’est à partir de là que nous nous sommes dit qu'en plus des comics, nous devons nous intéresser au cinéma chez DC Comics. Et nous nous sommes donc offerts six planches originales du storyboard du Batman de 1989.

Qu’est ce qu’un storyboard ? À quoi est-ce que ça sert ?

Un storyboard est utilisé au cinéma pendant sa préproduction, cela prend la forme d’une bande dessinée qui a pour but de mettre en place le cheminement des plans (cadrages, mouvements de caméra, effets spéciaux etc.), à raison d'une image par plan. Celui-ci est numéroté dans un ordre précis, celui du montage final.

Pourquoi est-ce un objet rare et unique ?

Ce qui rend le storyboard rare est unique c’est qu'il s’agit avant tout d’un outil de travail qui n’est pas fait pour être montré au grand public et encore moins pour être revendu dans l’immédiat. Les nôtres d’ailleurs nous plaisent énormément, ils ont une âme. Ce ne sont pas des feuilles blanches qui donnent le sentiment de n'avoir jamais été utilisées. Non, certaines possèdent des tâches, des plis, etc. Certaines personnes pourraient être réfractaires à ça, nous c’est tout le contraire. L’objet a vécu, a servi, a joué son rôle dans le développement du film.

Il existe bien des entreprises qui reproduisent des storyboards ou même des scripts de film et qui en font des objets de collection. La plupart du temps ils sont même signés. Nous ne voulions pas de ça. Nous voulions l’authentique matériaux qui a servi au film et c’est chose faite.

Bien évidemment ce genre d’objet étant unique, il n’a de côte que ce qu’on daigne lui offrir. C’est pour cela que cette fois-ci nous ne communiquerons pas le prix d’achat car, certains le trouveront indécent et d’autres absolument pas. Je peux seulement vous dire que les tarifs de ce genre d'objets varient en fonction du film (sa réputation, son succès, son nom tout simplement) pouvant passer de quelques centaines d’euros la ou les planches, à plusieurs milliers d’euros.

Nous vous mettons au défi ! 

Arrivez-vous à retrouver les scènes du storyboard dans le film ? Envoyez-nous vos photos sur nos réseaux sociaux !

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans cette chronique