Voici donc la seconde incursion au sein des coulisses du développement d’une œuvre cinématographique. Une nouvelle chronique pour tenter de rendre hommage à ce métier aussi fabuleux qu’indispensable de story-boarder. Nous avions pu, à notre humble niveau, mettre en avant quelques esquisses et planches précédemment pour le film Batman de 1989, par le plus gothique des réalisateurs, Tim Burton. Nous réitérons donc l’exercice cette semaine avec le film Supergirl.

Rétrospective sur Supergirl 

Sorti dans nos salles obscures Françaises le 10 octobre 1984, il aura aux commandes le franco-américain Jeannot Szwarc à la réalisation, pour qui il s’agira de son sixième long-métrage parmi lesquelles nous pourrions citer Les Dents De La Mer 2. Il était alors accompagné de David Odell au scénario qui, de son côté, a surtout officié pour The Muppet Show. 

Du côté des acteurs garnissant le casting du film nous retrouvons bien évidemment dans le rôle principal, Helen Slater, interprétant Linda Lee Danvers alias Supergirl. Faye Dunaway jouant le personnage de Selena, ennemie de notre héroïne blonde. 

Le casting était complété notamment par Peter Cook, Brenda Vaccaro, Hart Bochner, Peter O’Toole, Mia Farrow, Simon Ward, Marc McClure, Maureen Teefy, David Healy, Robyn Mandell, Jennifer Landor, Diana Ricardo, Matt Frewer et Bill Mitchell.

Le film recevra un accueil critique assez virulent tant sa qualité est déplorable. Et l’accueil du spectateur est en phase avec la presse spécialisée. Ceci amènera un véritable désastre au box-office américain avec 14,3 millions de dollars pour un budget alloué à la production du long métrage de 35 millions de dollars. Échec similaire dans nos contrées avec seulement 255 200 tickets écoulés. 

Autant dire qu’il s’agit là d’une sale période pour notre "super" univers, qui, quelques mois auparavant avait pu connaître déjà l’odeur de l’encre qui coulait par litres suite aux retours très mitigés sur Superman 3, malgré sa rentabilité. L’homme d’acier avait pu alors sauver les meubles.  

Les deux planches du storyboard

Voici donc deux scènes illustrées par le magnifique coup de crayon du dessinateur Mike Ploog, connu pour ses superbes illustrations autour d’œuvres comme Man-Thing, Conan Le Barbare ou encore Ghost Rider qu’il a co-créé avec Gary Friedrich et Roy Thomas. L’artiste a pris sa retraite il y a de ça quelques années maintenant, mais il aura laissé aux comics son empreinte indélébile. 

Il nous offre donc de fabuleuses planches aux traits soignés. Ravissant encore nos rétines même 37 ans après leur réalisation. 

Des documents uniques

Que nous aimons ce genre d’archives cinématographiques qui nous donnent l’illusion d’être au sein même de la construction d’un film. Plus ou moins rare et accessible en fonction de l’œuvre souhaitée, elle n’est pour autant jamais dénuée de sens et d’intérêt. Ces deux planches ont pu être gagnées à des enchères via le site Catawiki et adjugées pour 119 euros. Un investissement que nous ne regrettons aucunement tant leur état est irréprochable et le dessin de qualité. 

Si vous souhaitez bâtir vous aussi votre propre collection, ou tout simplement la compléter, nous vous invitons à aller jeter un œil à notre Guide du collectionneur.

DC Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans cette chronique