Rest In Play parle généralement des studios de jeux-vidéo ayant fermé leurs portes définitivement mais dans le large spectre qu’est le média vidéoludique il existe bien d’autres mondes à explorer. En effet, cette fois-ci nous allons parler d’un studio encore en activité en 2022, mais qui possède cependant une licence "éteinte". Cette célèbre série d’aventure Point & Click parlera à beaucoup de ceux ayant grandi dans les années 90, il s’agit de la saga Myst développé par Cyan Inc. Mais tout d’abord rappelons quel est ce style de jeu ayant fait les grandes heures du 10e art pendant de nombreuses années. 

Le Point & Click

Dans ce genre plutôt atypique il vous sera très souvent demandé de vous munir uniquement de votre souris ou bien de votre joystick, si vous utilisez une manette, pour contrôler vos déplacements. Ce style a souvent comme force d’être plus accessible que les autres étant donné qu’il ne demande pas une grande dextérité et de maitriser plusieurs touches de votre clavier. Là où il gagne en facilité grâce à son utilisation très épurée, il la perdra aussitôt avec les titres accompagnant cet univers du jeu vidéo. Effectivement les Point & Click sont très souvent des jeux de réflexion et d’énigme en tous genres qui prennent leur difficulté dans la carbonisation de vos méninges ! Un genre pouvant vous faire buter sur des casse-têtes pendant des heures entières si vous résistez à avoir recours aux solutions trouvables sur internet. À l’heure actuelle, le Point & Click est un genre qui se fait de plus en plus rare, après avoir été l’un des piliers du jeux-vidéo dans les années 90. Il s’éteindra peu à peu au début des années 2000 pour ne réapparaître que de rares fois au cours de l’année, et ce, le plus souvent via des studios indépendants. 

Cyan Inc, l’histoire de deux frères devenu les maîtres du genre

Tout débute en 1987 aux États-Unis dans le comté de Spokane à Mead, Washington, où les frères Robyn et Rand Miller créent leur société portant le nom de Cyan Inc. 

Au départ l’idée est de mettre au point des logiciels d’apprentissage pour les enfants. Ce qui sera le cas avec leur première création, The Manhole, parue en 1988. Suivra par la suite Cosmic Osmo en 1989 puis que Spelunx en 1991.

Seulement voilà, les frères Miller deviennent désireux d’explorer d’autres horizons que ceux destinés aux enfants. C’est donc à la suite de Spelunx en 1991 qu’ils s’attèlent à un nouveau monde, Myst. Ce monde, Cyan Inc. le décrit ainsi :

"Créer un nouveau type d'expérience qui ressemble plus à un lieu qu'à un jeu. Il n'y aurait pas de mort, pas de tir, pas de recommencement et pas d'inventaire – une rupture radicale avec le jeu "traditionnel". Myst consistait à se retrouver perdu dans un monde, à l'explorer pour le comprendre, et finalement à faire partie de l’histoire."

Une recette qui s’avérera fructueuse et efficace auprès des joueurs étant donner que Myst et sa suite Riven s’écouleront à 15 millions d’exemplaires à travers le monde, faisant de lui au moment de sa sortie le jeu vidéo le plus vendu du 20e siècle. Un titre dont il ne sera destitué qu’à partir de 2003. 

Au total, la série sera riche de 5 épisodes : Myst (1993), Riven (1997), Myst III: Exile (2001), Myst IV: Revelation (2004), Myst V: End of Ages (2005) ainsi qu'un épisode dérivé de l’univers, Uru: Ages Beyond Myst (2003).

En plus d’être les vestiges d’un genre de jeu de plus en plus oublié, Myst arbore un autre aspect propre aux années 90, les jeux-vidéo FMV (Full Motion Video). Il s’agit d’œuvres vidéoludiques mêlant univers 2D-3D et vidéo sur fond vert avec de véritables acteurs. Cela permet d’offrir aux jeux-vidéo de l’époque un côté plus réaliste malgré les limitations technologiques empêchant d’être photo-réaliste comme aujourd’hui. Parmi les œuvres FMV célèbre nous pourrions citer : Phantasmagoria, Toonstruck ou bien Fort Boyard : La Légende pour les plus aventureux d’entre vous.

Rand Miller jouera d’ailleurs lui-même le rôle d’Atrus au sein de Myst. Et ce, jusqu’à l’épisode V et le passage du jeux en 3D totale.

Cyan Inc. au bord de la fermeture

Alors que l’avenir de la saga semblait prospère, l’épisode d’Uru: Ages Beyond Myst sera un échec commercial et aboutira sur l’une des périodes les plus difficiles que traversera le studio. Paru en 2003 il sera l’aboutissement de plus de cinq années de développement et d’énormément d’investissement financier pour le studio indépendant, avec plus de 12 millions d’euros de coût de développement. Malgré un accueil critique plutôt positif, l’opus ne trouvera pas sa place dans le cœur des joueurs. Effectivement il cassera totalement les codes de la série en tentant d’innover et de faire un jeu multi-joueur avec une vue à la troisième personne. Un épisode déroutant, surtout pour les adeptes de la série. C’est aussi l’abandon du style FMV avec un univers totalement en 3D qui, pour l’époque, était tout de même une belle preuve de maitrise technologique. 

Les ventes s'écroulent. Résultat : 78 329 exemplaires vendus en 2003 et seulement une année. Il sera donc décidé de fermer les serveurs pour le jeu à cause de son manque d’inscription, en ne laissant plus qu’au titre sa composante solo. Mais ce n’était sans compter sur le dévouement considérable des fans de l’univers de Myst qui décideront de faire pression pour la réouverture des serveurs. Viendra suite à ça une campagne de dons pour gérer les coûts que peuvent générer ce type de service multi-joueur. Aujourd’hui les serveurs sont en open-source et vivent grâce aux fans de l’univers voulant faire perdurer son existence. 

Cependant l’investissement est tel que Cyan Inc. n’est plus en mesure de tenir très longtemps. Le studio est voué à s’éteindre. Vient alors le dernier coup de poker pouvant sortir l’équipe de la tourmente. Ce projet vous le connaissez, il s’agit de Myst V: End of Ages. Mais tout d’abord, nous vous apportons quelques précisions nécessaire à la compréhension du développement de la saga Myst : 

- Les deux premiers opus de la série, Myst et Riven sont développés par Cyan Inc. et édité par Broderbund.

- Par la suite les équipes de Cyan Inc. prendront la décision de confier le développement de Myst III: Exile à Presto Studios suite à un appel d’offre, ainsi qu’Ubisoft comme choix d’éditeur. L’idée étant de permettre aux équipes de Rand et Robyn Miller de se focaliser sur le développement du fameux projet Uru.

- Myst IV: Revelation sera, de son côté, développé par Ubisoft Montréal et encore édité par Ubisoft.

- Pour finir Myst V: End of Ages sera repris par Cyan Inc. et toujours édité par Ubisoft. 

Bien évidemment, même lorsque le projet est confié à d’autres studios, Rand Miller continuera d’y assurer son rôle en tant qu’Atrus mais aussi en tant que consultant pour guider les équipes sur les divers aspects du scénario et de la trame globale des titres. Avec toutes ces informations en tête, il est temps de revenir sur le dernier opus de la série Myst, ce cinquième épisode censé faire sonner le glas du studio. Rand Miller est dans l’obligation de licencier la quasi-totalité de ses équipes. La sortie du titre est précipitée et le jeu sortira seulement une année après le quatrième épisode. Il abandonnera totalement les acteurs sur fond vert pour laisser place à un jeu qui rejoint plus les standards du moment en 3D complète, comme pour le titre Uru: Ages Beyond Myst. Malgré son développement chaotique et accéléré, le titre arrivera dans une forme plutôt satisfaisante. Il sera même agréable à l’œil. Ce titre va permettre à Cyan Inc. de réussir à survivre et permettre à Rand Miller de retrouver un nouveau souffle, lui offrant la possibilité de s’en sortir malgré les retours fatalistes de la presse annonçant l’enterrement du studio bien avant son décès. 

Un nouvel ère pour Cyan Inc.

En 2022, Cyan Inc. est toujours là, Rand Miller aussi. Son frère Robyn Miller a de son côté quitté le studio en 1997 après Riven. Il continuera de suivre les projets Myst et participera même à la composition des autres jeux de son frère comme sur Obduction paru en 2016. 

Actuellement ils travaillent sur un nouveau jeu, Firmament. Un titre d’aventure comme le studio sait si bien le faire et jouable aussi en VR. Après avoir remporté plus de 1433161$ sur leur campagne Kickstarter, le jeu est toujours en développement et de nombreuses personnes attendent de voir les prochaines annonces à son sujet. 

Le saviez-vous ?

L'univers de Myst est décliné dans divers autres supports. Il existe, par exemple, une série de trois romans expliquant plus en profondeur le lore de la saga : Le livre d'Atrus, le livre de Ti'ana et le livre de D'ni. Ils sont écrits par les frères Miller avec l'aide de David Wingrove.

Une série de quatre comics édité par Dark Horse existe aussi mais elle s'arrêta au bout de deux numéros.

Entretien avec Rand Miller (Co-fondateur de Cyan Inc. et acteur dans le rôle d’Atrus)

Comment sont nées les premières idées de Myst ?

Mon frère (Robyn Miller) et moi avions créé des projets antérieurs pour les enfants qui étaient des mondes de plus en plus complexes (The Manhole, Cosmic Osmo, Spelunx). Nous avons compris que nous voulions construire quelque chose pour un public plus âgé, en utilisant ce que nous avions appris des mondes précédents. Nous savions qu'un public plus âgé aurait besoin de graphismes, de sons et de musique plus immersifs. Mais nous savions aussi que nous voulions intégrer deux éléments supplémentaires dans le monde : la friction (les énigmes) et la narration. La technologie de l'époque nous a poussés vers des mondes multiples, et nous avons finalement décidé que le portail entre les mondes serait des livres. Toutes ces exigences ont été jetées dans notre pot de conception, et Myst est ce qui a finalement été servi.

Vous avez joué Atrus, le personnage clé de la série. Qu'est-ce qu'il a pris de votre personnalité ?

Je pense que l'une des qualités qu'Atrus et moi partageons est un sens de l'émerveillement face au monde qui nous entoure. Atrus a évidemment plus de mondes à sa disposition, mais certains des endroits que j'ai vu sur notre petite sphère me remplissent d'admiration.

Myst est riche de tout un univers. L’avez-vous écrit à l'avance ou au fil des années et des épisodes ?

Comme tout univers, les mondes de Myst ont évolué avec le temps. Le jeu de Myst n'était qu'une petite fenêtre sur un univers beaucoup plus vaste. Les romans ont ouvert quelques fenêtres supplémentaires, les autres jeux en ont ouvert d’avantage. Et dans les coulisses, l'histoire et la narration ont continué à se développer. L'univers en coulisses est ce qui fait que les fenêtres semblent authentiques.

Vous aviez sorti trois romans. Était-ce votre désir de faire évoluer ce monde sur d'autres supports que le jeu vidéo ? Pourquoi ce choix ?

Nous aimerions avoir des fenêtres sur l'univers de Myst sur autant de supports différents que possible. Il y a des défis et des récompenses uniques pour chacun. Les romans permettent une narration linéaire avec un meilleur contrôle de la chronologie, tout en laissant une grande place à l'imagination des mondes. Les films/vidéos permettent de se connecter directement aux personnages et d'être impressionné par les effets cinématographiques, tout en contrôlant la chronologie de la narration. Tous ces moyens offrent des façons très diverses de vivre l'univers.

Il y a quelques années maintenant, de nombreuses rumeurs de films ou de séries autour de Myst ont vu le jour, mais cela ne semble pas se concrétiser. Est-ce que c'est toujours dans les cartons ? Ou pour vous c’est définitivement terminé ?

Nous continuons à essayer de faire en sorte que cela se produise ! En plus d'une idée qui est une nouvelle fenêtre vraiment amusante dans l'univers plus large de Myst et des D'ni, nous avons quelques idées vraiment uniques qui tirent profit des plateformes de streaming de manière avant-gardiste.

Était-il important pour vous de tourner la page au bon moment ? De ne pas trop capitaliser sur une seule licence ? 

Oui ! Absolument !

Dans cet univers, il existe une langue, le D'ni. Qui a été responsable de sa création ? Avez-vous des anecdotes ou des secrets sur sa création ? Vous êtes-vous inspiré d'autres langues et dialectes ?

La plupart du travail sur le langage D'ni a été fait par mon collègue Richard Watson. Le langage, comme presque tous les aspects de l'univers Myst, a grandi à partir d'une petite graine pour devenir un arbre avec de nombreuses branches.

Myst est un succès mondial (plus de 15 millions d'exemplaires dans le monde). C'est la référence du Point & Click. Comment avez-vous, en tant que personne, vécu un succès aussi soudain ?

Je pense que je vis une vie normale. Je n'ai pas été élevé dans le luxe, et je pense donc avoir eu une bonne base pour rester ancré et humble – en réalisant que le succès a une forte composante de chance, et est éphémère. Ce sont les gens qui comptent.

La période précédant la sortie de Myst V était très difficile à l'époque, j’imagine, avec de nombreux licenciements et beaucoup de journaux criant à la fin du studio. Pouvez-vous nous parler de cette période ? Comment avez-vous vécu tout cela ?

C'était très difficile. Contre toute attente, notre petit studio indépendant avait conçu et construit une expérience incroyable avec Uru: Ages Beyond Myst, et nous étions sur le point d'ouvrir un tout nouveau type de monde interactif en direct. Et ça a été annulé. C'était vraiment décourageant. Mais nous avons eu beaucoup d'autres hauts et de bas. Il y a toujours des risques à créer de nouvelles choses. Lorsque les choses ne se passent pas comme on l'espérait, il faut en tirer les leçons et passer à autre chose. C'est ce que nous avons fait.

Pourquoi contrôle-t-on ce célèbre personnage, "l'Étranger" ? Et surtout, comment est-il né ?

Lorsque nous avons créé Myst, nous n'avons pas considéré que le joueur était "L'Étranger". Nous avons toujours pensé que vous étiez vous – vous êtes tombé sur un vieux livre et VOUS êtes allé sur l'île de Myst. C'était un sentiment si envoûtant pour nous. Je pense que l'idée de "l'Étranger" est née de l'histoire du jeu elle-même. Mais dans l'univers de Myst, quelqu'un a trouvé ce livre qu'Atrus a laissé tomber dans l'étendue étoilée.

Quelles sont les choses que nous pouvons savoir sur lui ?

C'est toujours un mystère. De bien des façons, il est plus amusant de penser simplement à cette personne comme étant toi – cela rend les choses beaucoup plus personnelles. Myst est votre aventure.

Nous remercions Rand Miller qui a sympathiquement accepté de répondre à nos questions.

debug: t=46 / nbp=47

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter