La Terre, dans un avenir plus ou moins proche, est sur le point de se faire littéralement dévorer par une race extraterrestre gourmande des ressources que pourraient lui apporter la planète bleue. C'est une autre entité extraterrestre qui vient les prévenir, sous la forme d'une jeune écolière japonaise coincée dans un cristal. Cette dernière explique aux autorités terrestres que le monde a un siècle pour se préparer à l’issue fatale et durant toute cette période, c’est le colonel Dongfang Zhiyan qui aura la lourde tâche de négocier avec un prédateur ennemi venu narguer les proies qu’ils représentent maintenant.

Proies et Prédateurs : la critique

Proies et Prédateurs, sixième tome sur quinze de l'excellente série de BD, Les Futurs de Liu Cixin, parue chez Delcout, est une nouvelle mise en garde, par l'auteur chinois, d’une apocalypse à venir. Certes, le message écologique est quelque peu extrême, mais l'histoire revisite en même temps celle de David contre Goliath. Elle traite de l’ingéniosité d’un homme et de l'humanité tout entière, repoussée dans ses retranchements. Ici pas de patriotisme exacerbé à l'américaine, pas de héros vengeur, mais juste une poignée de résistants bien décidés à ne pas se laisser dompter, à ne pas se résigner.

Même si l'histoire de cette nouvelle de Liu Cixin est passionnante et originale de bout en bout, il faut avouer qu'elle souffre d’un léger petit manque de rythme vers le milieu, mais ce dernier est très vite oublié tellement les rebondissements s’enchainent et nous transportent dans une histoire qui semble sans issue. Alors, on est toujours en présence de situations extrêmes, accompagnées d'actions et de réactions extrêmes (la lune par exemple) mais c'est la marque de fabrique de l'auteur et c'est aussi peut-être là le message. Peut-être doit-on maintenant utiliser des moyens extrêmes avant qu'il ne soit trop tard pour sauver notre planète ?

Yang Weilin propose un excellent travail sur les dessins, présentant des images très sombres, très réalistes, très glauques et parfois effrayantes, et tellement terre à terre malgré le sujet de science-fiction qui tourne aussi autour d’une théorie de l'évolution intéressante et, une fois de plus, très originale. On a même droit à une petite touche d’humour sur la représentation très manga de la jeune écolière. La tension est merveilleusement bien rendue pour cette histoire spectaculaire à très très grande échelle et une fois de plus nous sommes ici en présence d’une nouvelle adaptation de Liu Cixin, de très haut niveau. Juste pour notre plus grand plaisir, cette adaptation aurait mérité quelques dizaines de pages en plus, comme l’histoire suivante, parce plus c’est très bon, plus on devient gourmand.

Les Futurs de Liu Cixin sur Superpouvoir

Les futurs de Liu Cixin - Proies et Prédateurs, Delcourt, 108 pages, 21,90€ (14,99€ en numérique). Sortie le 5 octobre 2022. Scénario JD Morvan, dessin et couleur : Yang Weilin

Suivez-nous pour ne rien rater :

DelcourtLes futurs de Liu Cixin

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter