Depuis que Geoff Johns a quitté son poste de directeur créatif en 2018, on savait que les liens entre DC Comics et lui s’étaient distendues. Hormis deux projets-phares initiés de longue date et à la gestation compliquée (Doomsday Clock et Batman: Three Jokers), on n’a plus eu de nouvelles du label qu’il devait piloter, The Killing Zone, où il devait reprendre certains personnages et en créer de nouveaux.

Et voilà que le premier projet comics inédit de Geoff Johns depuis des années ne sera tout simplement pas chez l’éditeur auquel il est attaché depuis des décennies, mais chez Image Comics.

En avril sortira donc Geiger, un nouveau titre qui nous emmènera dans un futur post-atomique. Sur une terre devenue radioactive, tous les habitants craignent un homme. « Certains l’appellent Joe Glow« , dit la présentation, « d’autres l’Homme de la Fusion (Meltdown Man), mais son nom est… Geiger« .

La série sera illustrée par le dessinateur Gary Frank et le coloriste Brad Anderson, les compères de Johns sur Doomsday Clock. Johns s’exprime sur ce nouveau projet : « Gary et moi travaillons en secret sur Geiger depuis la fin de Doomsday Clock en début d’année. Nous ne pouvons être plus enthousiastes de faire notre premier creator-owned pour Image. […] Geiger a été inspiré par les premières années d’Image quand leur ligne était dominée par ces merveilleux personnages visuels qu’étaient le Spawn de Todd Mc Farlane ou le Savage Dragon d’Erik Larsen. C’était une époque très stimulante pour nous lecteurs et nous espérons retrouver ce sens de l’inconnu et de l’inattendu à nouveau ».

Ce passage vers un autre éditeur est en tout cas significatif. Comme on le soupçonnait, DC Comics n’est plus prêt à publier tout les projets de leurs scénaristes vedettes, surtout quand ils ne sont pas basés sur des personnages connus. Johns a ainsi précisé qu’il avait toujours des projets chez DC, mais ne vous attendez pas à une folle prise de risques puisqu’il s’agirait d’une suite à Batman: Three Jokers, un des best-sellers de l’année de l’éditeur.  Des scénaristes comme Scott Snyder ou Tom Taylor ont d’ores et déjà opéré une retraite vers les éditeurs « artist-friendly » comme Image ou Boom! et Johns vient donc confirmer ce mouvement.

 

Source : Bleeding Cool

 

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter