En août prochain, cela fera 30 ans que les Power Rangers ont débarqué sur nos écrans, captivant les plus jeunes depuis autant de temps. Mais si les trois dernières décennies nous ont prouvé quelque chose, c'est que même si ce n'est pas toujours pleinement assumé, les différentes versions de la super-équipe passionnent ou intriguent même les adultes, comme le prouve notamment le succès des comic books Power Rangers.

Mais savez-vous tout ce qu'il y a à savoir sur les Power Rangers ? Retour sur la franchise en 10 anecdotes que vous ignoriez peut-être, en particulier sur les débuts de la série.

1. La série est en partie japonaise

Si les scènes avec les Power Rangers en tenues civiles ou sans leurs casques sont filmées avec les acteurs de la série, la plupart des combats sont, en réalité, repris de la série japonaise Super Sentai (qui doit beaucoup à Spider-Man) avec une saison de décalage.

En définitive, les scénaristes ont donc pour mission principale de trouver des histoires à raconter autour des combats en costumes déjà filmés.

2. Les comédiens font eux-mêmes la plupart de leurs cascades

Malgré le fait que les principales scènes impliquant une certaine maîtrise des arts martiaux sont donc empruntées à Super Sentai, le casting principal de Power Rangers, au minimum de la première génération, assure ses propres cascades et maîtrise plusieurs styles de combat.

D'ailleurs, la capacité des actrices et acteurs à assurer eux-mêmes les scènes physiques fait (ou du moins faisait) partie des conditions de recrutement, notamment par soucis d'économie, embaucher des cascadeurs n'étant de fait pas nécessaire.

3. Le Ranger Bleu doit son nom à l'acteur Bryan Cranston

L'acteur Bryan Cranston (Malcolm, Breaking Bad) a participé à de nombreux doublages d'anime japonais se faisant un nom dans le milieu. De quoi l'amener à doubler plusieurs ennemis des Power Rangers. Le comédien a semble-t-il suffisamment marqué la production pour, de ce qu'en dit la "légende", inspirer le nom du Ranger Bleu d'origine, Billy Cranston.

En 2017, il retrouvera la franchise pour incarner Zordon dans le film Power Rangers de Dean Israelite.

4. Le Ranger Vert ne devait pas rester

Le Power Ranger Vert est, de loin, celui qui a le plus marqué les fans – sans parler de son regretté interprète, Jason David Frank – mais de toute évidence, les producteurs ne s'attendaient pas à ce que le personnage rencontre un tel succès.

Le personnage n'avait été pensé que pour n'être présent que le temps de quelques épisodes, mais la réception massive de courrier des fans en faveur du personnage a poussé le producteur Haim Saban à intégrer de manière plus durable le Ranger Vert. Puis au fil de la série, son alter ego, Tommy Oliver, est devenu le Ranger Blanc puis celui associé à d'autres couleurs dans plusieurs saisons suivantes, prenant généralement le rôle de chef d'équipe.

5. Zordon n'a été filmé qu'une seule fois

S'il parait logique que la version française soit légèrement désynchronisée entre ce qu'on entendait et le mouvement des lèvres de Zordon, il faut savoir que c'était également le cas dans la version originale américaine.

La raison est pour le coup on ne peut plus simple : l'acteur jouant Zordon, David Fielding, n'a été filmé qu'une seule fois pour là encore de faire des économies. Fielding aura enregistré ses séquences en quelques heures et ne sera revenu que très ponctuellement pour des plans supplémentaires.

6. Le Ranger Bleu victime d'homophobie

L'acteur David Yost, qui interprétait le Ranger Bleu d'origine – Billy Cranston donc – a quitté la série Power Rangers Zeo à cause du harcèlement dont il a déclaré avoir été victime.

Toutefois, si l'on pourrait penser que les critiques et autres railleries provenaient de l'extérieur, le fait est que le harcèlement venait des équipes de tournage mais également des producteurs et scénaristes, certains pensant qu'en tant qu'homosexuel il n'était pas digne de jouer un super-héros.

7. La série Power Rangers interdite ou censurée dans plusieurs pays

Si la violence présente dans la série Power Rangers paraît on ne peut plus modérée avec les standards d'aujourd'hui, ce n'était pas forcément le cas dans certaines régions du monde dans les années 90.

La Nouvelle-Zélande avait tout bonnement interdit la diffusion de la série. Du côté du Canada, si les Power Rangers n'étaient pas privée d'antenne, de nombreuses scènes considérées comme trop violentes étaient toutefois censurées. Et Power Rangers était bien diffusée en Malaisie, un léger détail posait problème aux autorités locales qui a d'abord amené une interdiction puis une censure. En effet, lorsqu'ils se transforment, les personnages disent en anglais "It's Morphin' Time" (C'est l'heure de se transformer), or la proximité de "morphin" avec le terme "morphine" faisait craindre que les enfants s'intéressent à la drogue du même nom.

8. Les premiers acteurs étaient mal payés

Comme vu précédemment, les producteurs de la série Power Rangers visaient les économies et ils ne se sont pas privés de rogner sur le salaire des comédiens. Concrètement, dans les débuts de la série, les acteurs principaux étaient payés environ 600$ par semaine, et comme vu précédemment, leur prestation incluant notamment des cascades jugées parfois risquées.

Le salaire a été une des principales motivations de départ (ou du licenciement en fonction de qui est interrogé) au cours de la seconde saison pour plusieurs membres du casting originel : Austin St. John (le Ranger Rouge) – qui considérait qu'il aurait pu gagner autant d'argent en travaillant au McDonald's –, Thuy Trang (le Ranger Jaune) et Walter Emanuel Jones (le Ranger Noir, à qui il manque le majeur de la main gauche, ce que vous n'aviez sans doute jamais remarqué).

Pour l'anecdote, ces départs ont permis de corriger une maladresse qui avait fait que le Ranger Jaune était joué par une actrice asiatique et le Ranger Noir par un afro-américain.

9. La série aurait pu s'appeler "Dino Rangers"

Quand les producteurs américains ont transposé la série japonaise, plusieurs noms ont été envisagés avant que "Mighty Morphin Power Rangers" (le titre complet en V.O.) ne soit retenu. Parmi les titres potentiels, celui qui avait les faveurs de la production était "Dino Rangers".

Le titre Power Rangers a donc été choisi et a facilité les nombreuses déclinaisons qui ont suivi au fil des années.

10. 30 saisons et presque autant d'équipes de Power Rangers

La série Powers Rangers (ainsi que les Super Sentai) atteindra au cours de l'année 2023 sa trentième saison. Au fil des saisons, différentes équipes se sont croisées le temps de la passation et différentes thématiques ont été amenées, créant, d'une certaine manière des séries, ou sous-séries, plus ou moins liées les unes aux autres dont voici la liste :

  1. Mighty Morphin Power Rangers (1993 - 1994)
  2. Mighty Morphin Alien Rangers (1995)
  3. Power Rangers Zeo (1996)
  4. Power Rangers Turbo (1997)
  5. Power Rangers Dans l'espace (1998)
  6. Power Rangers L'autre Galaxie (1999)
  7. Power Rangers Sauvetage éclair (2000)
  8. Power Rangers la Force du temps (2001)
  9. Power Rangers Force Animale (2002)
  10. Power Rangers Force cyclone (2003)
  11. Power Rangers Dino Tonnerre (2004)
  12. Power Rangers S.P.D. (2005)
  13. Power Rangers Force Mystique (2006)
  14. Power Rangers Opération Overdrive (2007)
  15. Power Rangers Jungle Fury (2008)
  16. Power Rangers R.P.M. (2009)
  17. Power Rangers Samurai (2011)
  18. Power Rangers Super Samurai (2012)
  19. Power Rangers Megaforce (2013)
  20. Power Rangers Super Megaforce (2014)
  21. Power Rangers Dino Charge (2015)
  22. Power Rangers Dino Super Charge (2016)
  23. Power Rangers Ninja Steel (2017)
  24. Power Rangers Super Ninja Steel (2018)
  25. Power Rangers Beast Morphers (2019)
  26. Power Rangers Super Beast Morphers (2020)
  27. Power Rangers Dino Fury (2021 - 2022)
  28. Power Rangers Cosmic Fury (2023)

Bonus : un crossover entre les Power Rangers et les Tortues Ninja

Le quatrième épisode de Power Rangers Dans l'Espace a été le théâtre d'un crossover assez étonnant avec les Tortues Ninja. Dans cet épisode, les Tortues sont ensorcelées et travaillent pour les ennemis des Rangers. Bien évidemment le sort et rompu et les cinq tortues (une tortues féminine – Venus de Milo – faisant partie de l'équipe dans la série Les Tortues Ninja : La Nouvelle Génération) finissent par s'allier aux Power Rangers.

Notez que dans les comic books, deux crossovers intitulés Mighty Morphin Power Rangers/Teenage Mutant Ninja Turtles et Mighty Morphin Power Rangers/Teenage Mutant Ninja Turtles II existent. Et pour le coup, ils sont loin d'être les seuls crossovers des Tortues Ninja en comics.

Go Go Power Rangers !

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Power Rangers
Alligator Queen

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter