Avant l’arrivée des Power Rangers en occident, les fans japonais les connaissaient en tant que "Super Sentai". À la surprise générale, ce concept s’est popularisé. Mais, qui est à l’origine de ce phénomène ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, tout a commencé grâce à notre ami Spider-Man.

L’origine des Sentai

Le Japon a connu un énorme succès dans l’industrie du divertissement grâce à la montée en puissance des films et des séries télévisées de Tokusatsu. C’est là que Marvel a saisi l’occasion qui lui était offerte et a profité de cet engouement. Bien avant que Tobey Maguire ou Tom Holland ne jouent le rôle de Spider-Man sur grand écran, Marvel a présenté l’Homme-Araignée à la télévision japonaise via un contrat de licence avec Toei. Avec ce nouvel accord en place, Toei s'est retrouvé à la tête du seul et unique Spider-Man.

En 1978, le personnage crée par Stan Lee et Steve Ditko, a eu l’immense privilège d’une adaptation spécialement développée pour la télévision japonaise. Ainsi, 41 épisodes ont été diffusés sur TV Tokyo entre le 17 mai 1978 et le 14 mars 1979.

À l’exception du costume et des gadgets utilisés tout au long de la série, la version de Toei est totalement différente de celle de son homologue américain.

Le Spider-Man japonais

Adaptée aux goûts du public japonais, la série a adopté une nouvelle approche. Oubliez Peter Parker, le pitch de départ de la saga jette le scénario original aux oubliettes. Ici, notre preux sauveur s’appelle Takuya Yamashiro et reçoit ses incroyables pouvoirs de Garia, le guerrier survivant de la planète Araignée. Sa mission sera de contrecarrer les infâmes desseins du Groupe de la Croix d'acier, mené par le professeur Monster. Le super-héros ne sera pas seul : il pourra compter sur l’aide de son mecha Léopardon.



Japanese Spider-Man Opening

Japanese Spider-Man Opening


Chaque épisode se terminant sur une bataille de robots géants, leur popularité n’a cessé de s’accroître. Alors que la société Toei commençait à connaître un énorme succès avec Spider-Man, elle envisagea de créer sa prochaine série : Battle Fever J. Elle est la première à épingler l’expression "Super Sentai" – ce qui peut se traduire littéralement par "super escadron de combat" – pour se définir.

Battle Fever J.

Toei au cœur du phénomène

L'année suivante, Toei diffuse une autre série de Sentai intitulée Denshi Sentai Denziman. Cette dernière instaure les premiers dispositifs de transformation portable et les premiers mécanismes de transformation en Super Sentai. Elle nous présente également le premier ennemi féminin avec le personnage de la Reine Hedrian. Inspirée d’Hela, déesse de la mort asgardienne et ennemie de Thor, elle est incarnée par Machiko Soga. L'actrice incarnera la célèbre Bandora dans Kyouryuu Sentai Zyuranger, la série qui servira de base pour la première saison de Power Rangers.

Série de sentai.

Denshi Sentai Denziman.

Plus tard, Taiyo Sentai Sun Vulcan - successeur de Denziman - devient le premier Sentai à servir de suite directe ainsi que la dernière série à être protégée par les droits d’auteur de Marvel.

Taiyo Sentai Sun Vulcan.

Stan Lee avait le projet d’adapter la série aux États-Unis. Toutefois, Marvel n'a pas été en mesure de trouver le financement ni une chaîne intéressée.

Bien que le temps passé entre Toei et Marvel fût court, cette collaboration a donc aidé le studio japonais à mettre en œuvre le concept de Sentai que nous connaissons tous aujourd'hui.

Spider-ManStan Lee

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter