C'est Superman !

Pour fêter les 80 ans de Superman, nous avons posé quelques questions à Laurent Queyssi, traducteur de comics en général et notamment des titres de L’Homme de Demain chez Urban Comics.

Salut Laurent. Tu es romancier, scénariste BD et traducteur de comics, notamment des aventures de Superman chez Urban Comics. Tu te souviens de ton premier contact avec l’Homme d’Acier ?

Laurent Queyssi : Je ne me souviens pas d’un épisode précis, mais j’imagine que c’était probablement dans les pages d’un Superman Poche de chez Sagédition, ces petits fascicules qui n’avaient que la moitié des pages en couleur (on passait d’une double page en couleur à deux pages en noir et blanc).
J’aimais beaucoup le personnage, son alter ego, les personnages secondaire etc. Puis je l’ai vu bouger sur un petit écran (la bande annonce de Superman 3 à la télé chez ma grand-mère) et je n’en suis pas revenu.
Je n’en suis toujours pas revenu, d’ailleurs. Je lis toujours Superman.

En quoi les histoires de Superman que tu as lues dans ta jeunesse t’ont marqué ? Est-ce qu’elles nourrissent encore ton imaginaire ?

Laurent Queyssi : Une des choses qui me plaisait beaucoup dans les aventures de Superman que je lisais enfant, c’était la portée de l’imaginaire, le fait qu’on puisse tout oser, tout inventer autour du personnage. Il y avait une ville en bouteille, des voyages dans le temps, des aventures dans l’espace, bref, tout un arsenal qui fait le sel de la science-fiction. Contrairement à Batman, par exemple, qui était publié chez le même éditeur et qui offrait vraiment des aventures policières classiques avec des enquêtes et des résolutions, l’imaginaire des séries Superman me paraissait plus ambitieux et correspondait plus à mes goûts. Je recherche toujours des idées folles, en fiction, et avec Superman dans les années 70/80 (même si on n’atteint pas les sommets des années 50), j’étais servi.
Quant à savoir si ces histoires nourrissent encore mon imaginaire, sans doute que oui. Elles sont toujours en moi, ont infusé dans ma tête à une époque de formation cruciale.

Quelle est ton comic book préféré de Superman ? Tu nous racontes ?

Laurent Queyssi : Mon histoire préférée est également liée à un souvenir d’enfance et c’est une idée folle, là aussi. C’est un album cartonné publié par Sagédition et intitulé La Courbe du temps. Superman y vieillit, fait un séjour à la maison de retraite et se retrouve le seul être vivant sur Terre. Il finit par traverser la barrière du temps et se retrouve au début de sa vie, à la revivre depuis l’époque de Krypton. Un concept qui me fascinait (et qui me fascine encore). C’est une traduction des épisodes d’Action Comics 385 à 387 par Cary Bates et Curt Swan. Il y avait, sur la quatrième de couverture de cet album, une image de la famille Superman qui m’émerveillait, enfant. On y voyait le chien Krypto, mais aussi un chat, un cheval et un singe avec la cape de Superman.

Superman a une super-famille

J’aime aussi beaucoup All-Star Superman de Grant Morrison et Frank Quitely qui est une sorte de condensé de 70 ans d’histoire de Superman et qui en reprend tous les grands thèmes de façon moderne. Un sacré tour de force.
Je viens d’acheter It’s Superman, un roman de Tom de Haven mettant le personnage en scène dans les années 30, et qui a l’air très alléchant.

En tant que scénariste, est-ce qu’il y a une histoire de Superman que tu rêverais de raconter ?

Laurent Queyssi : Il y a quelques années, j’avais eu une idée mettant en scène la fille de Superman, sans vraiment développer le concept. Mais ce que fait Peter Tomasi avec le fils de Superman en ce moment est assez formidable, je trouve. Cela dit, si DC venait me proposer d’écrire pour Superman, je crois que je n’aurais pas de mal à trouver des idées.

Le slip : au-dessus ou en dessous du pantalon ?

Laurent Queyssi : Quelle question : au dessus bien sûr. C’est un rappel des hercules de foire, ces proto-catcheurs qui portaient des costumes taillés ainsi et cela replace Superman dans son contexte, celui des années 30 aux États-Unis. C’est un symbole fort, je trouve.

Il traduit les comics de Superman : Laurent Queyssi

Laurent Queyssi fait partie de l’agence de traducteurs de comics MAKMA.

.