Quasiment aussi connue que Superman lui-même, la kryptonite fait partie de la pop culture depuis plusieurs décennies maintenant. Mais connaissez-vous vraiment la kryptonite ? Ou plutôt LES kryptonites ?

Qu'est-ce que la kryptonite ?

Lorsque Krypton, la planète d'origine de Superman et Supergirl, a explosé, de nombreux fragments se sont retrouvés propulsés à travers l'espace. Si la majeure partie de ces fragments ont donné ce qui sera ensuite appelé la "kryptonite verte", d'autres ont traversé, au cours de leur périple spatial, des nuages cosmiques qui ont changé leur couleur et altéré les radiations qu'ils émettent.

Découvrez les effets de la kryptonite sur Superman, Supergirl et les autres kryptoniens.

La kyptonite verte

Numéro 1 sur le podium des kryptonites les plus connues, la kryptonite verte est apparue dans Superman n°61 de novembre 1949, à ceci près qu'elle était alors rouge. Il s'agit ici de la roche qui a la particularité d'affaiblir Superman, Supergirl et tous les kryptoniens, voire de les tuer en cas d'exposition prolongée. Ce n'est qu'à partir du numéro 161 d'Action Comics d'août 1951 que la kryptonite la plus courante adopte sa couleur verte.

La kryptonite verte a pour effet de faire souffrir physiquement les kryptoniens, leur retirant dans le processus toute force musculaire et pouvant aller jusqu'à notamment colorer leur sang en vert. Toutefois, une exposition prolongée à la kryptonite verte peut également agir sur le métabolisme humain, comme cela a été le cas pour Lex Luthor qui s'est vu diagnostiquer un cancer après avoir porté pendant des années un anneau de kryptonite afin d'empêcher Superman de l'approcher. La kryptonite verte est également capable de produire de l'énergie (ou des radiations) qui permettent par exemple au corps robotique de Metallo de fonctionner.

La kryptonite rouge

Apparue en septembre 1958 dans Adventure Comics numéro 255, la kryptonite rouge a été plus d'une fois utilisée contre Superman, voire même Superboy ou Supergirl. Si les effets de la kryptonite verte sont connus et prévisibles, ceux de la kryptonite rouge, en revanche, peuvent être surprenants. En effet, suite à son exposition à divers fragments, Superman s'est vu transformé en une espèce d'ogre, en dragon, en homme-fourmi ou toutes autres idées folles qui ont pu traverser l'esprit des scénaristes. On l'aura vue séparer Superboy et Clark Kent, priver Superman de ses pouvoirs, le rendre amnésique, lui faire pousser des membres supplémentaires ou amener la création de deux Superman, un bon et un mauvais. La plupart des effets (plus nombreux que ceux cités précédemment) de cette kryptonite ne durent qu'une journée et le kryptonien qui a été exposé à un fragment donné est ensuite immunisé contre ses effets.

Mais la kryptonite rouge est maintenant principalement connue pour avoir un impact sur le comportement des kryptoniens, jouant sur leur mental au même titre que la version verte joue sur le physique. Ainsi on aura vu les super-héros de Krypton devenir par exemple agressifs, paranoïaques et/ou totalement désinvoltes.

L'anti-kryptonite

L'anti-kryptonite a fait ses débuts dans Action Comics numéro 252 de mai 1959. Comme son nom l'indique, cette kryptonite possède des propriétés diamétralement opposées à celles de la kryptonite verte. En effet, si l'anti-kryptonite est parfaitement inoffensive pour Superman et Supergirl, elle est nocive pour les kryptoniens sans pouvoirs (car non exposés à un soleil jaune) qui se retrouvent dangereusement affaiblis. A noter qu'Ultraman, le pendant de Superman dans l'Univers d'Antimatière, utilise l'anti-kryptonite comme source d'énergie et s'affaiblit s'il en est trop longtemps séparé.

La kryptonite magique

Dans Superman’s Pal, Jimmy Olsen numéro 42 de janvier 1960, Jimmy Olsen trouve une lampe magique dans un désert arabe. Evidemment un génie en sort mais ce dernier, maléfique, réussi à échanger sa place avec Jimmy, devenant son maître. Superman vient en aide à son ami, mais pour le contrer, le génie ordonne à Jimmy de se transformer en kryptonite vivante afin de nuire au kryptonien.

La X-kryptonite

Alors qu'elle tente de trouver un remède contre la kryptonite verte, Supergirl fabrique par accident la X-kryptonite dans le numéro 261 d'Action Comics (Janvier 1960). Cette nouvelle kryptonite, inoffensive pour les kryptoniens, a pour propriété d'octroyer des super-pouvoirs à toute forme de vie qui en est dépourvue. C'est ainsi que Streaky, le chat de Supergirl, s'est retrouvé doté de super-pouvoirs comme sa maîtresse.

La kryptonite bleue

Apparue dans Superman 140 en octobre 1960, la kryptonite bleue se trouve être une variété qui n'a d'effet que sur Bizarro, le double imparfait de Superman. Elle a été créée de la même façon que Bizarro et a sur lui les mêmes effets que la kryptonite verte, si ce n'est que la mort arrive plus rapidement. Elle est sans effet sur les kryptoniens.

La kryptonite blanche

Dans Adventure Comics numéro 279 de décembre 1960, Superboy est envoyé au 50ème siècle et se retrouve à aider les habitants d'une planète à lutter contre invasion végétale à grande échelle. Afin de se débarrasser des plantes envahissantes, Superboy utilise de la kryptonite blanche qui a la particularité de détruire toute vie végétale.

Le numéro 278 d'Action Comics (juillet 1961) voit apparaître un nouveau protecteur de Metropolis, Masterman. Ce nouveau super-héros est en réalité Perry White, rédacteur en chef du Daily Planet et donc chef de Clark Kent. White a découvert dans son jardin une plante qui lui confère donc des super-pouvoirs. En réalité, cette plante est un extraterrestre et l'ingérer a doté l'humain de pouvoirs tout en l'asservissant. Superman utilise de la kryptonite blanche pour débarrasser Perry White de son parasite végétal.

La kryptonite rouge et verte

Créée par Brainiac dans Action Comics numéro 275 d'avril 1961, la kryptonite rouge et verte a causé une mutation chez Superman qui s'est temporairement retrouvé affublé d'un troisième œil à l'arrière de son crâne.

Apparue avec de nouvelles origines dans Superboy Comics 121 de juin 1965, la kryptonite rouge et verte a privé Superboy de ses pouvoirs mais un criminel de la zone fantôme les lui redonne malgré lui.

La kryptonite dorée

La kryptonite dorée apparue dans Adventure Comics numéro 299 (août 1962) est bien plus rare que les autres variantes du minéral. Et heureusement pour les kryptoniens vu que cette pierre leur retire leur capacité à absorber les radiations des soleils jaunes qui leur confèrent leurs pouvoirs. Alors que cet état est à l'origine définitif, les effets de la kryptonite dorée ont été revus dans la période post-Crisis, leur conférant un impact seulement temporaire.

La kryptonite rouge, verte, bleue et dorée

Dans une histoire imaginaire parue dans Superman numéro 162 de juillet 1963, Superman combine des kryptonites rouges, vertes, bleues et dorées afin d'obtenir une nouvelle variante qui devrait avoir pour effet d'accroître son intelligence. Mais une explosion durant le processus de fabrication a pour effet de séparer Superman en deux, créant le Superman Bleu et le Superman Rouge, tous deux dotés d'une super-intelligence et toujours gentils.

La kryptonite argentée

La première version de la kryptonite argentée a fait son apparition dans Superman's Pal, Jimmy Olsen numéro 70 de juillet 1963. Le jeune homme y présente une nouvelle variété de kryptonite encore inconnue de Superman, mais qui s'avère être une blague.

En avril 2008, dans Superman/Batman 46, la kryptonite argentée refait son apparition, basée sur celle vue dans l'épisode 7 de la saison 5 de Smallville. Les kryptoniens qui y sont exposés sont en proie à des hallucinations. A noter qu'on la retrouve également dans la série Supergirl dans laquelle Superman imagine que le Général Zod s'attaque à la Terre.

La kryptonite-joyau

La kryptonite-joyau, qui est constituée de fragments d'une montagne kryptonienne à l'aspect de pierres précieuses, est apparue dans Action Comics numéro 310 de mars 1964. Cette nouvelle kryptonite a pour propriété de permettre aux prisonniers de la Zone Fantôme, tels que le Général Zod et Faora, de prendre le contrôle de l'esprit d'autres personnes ou de projeter des illusions.

La bizarro-kryptonite rouge

Dans Superman's Pal, Jimmy Olsen numéro 80 d'octobre 1964, nous découvrons une nouvelle kryptonite issue du monde de Bizarro qui affecte les humains de la même manière que les kryptoniens sont affectés par la kryptonite rouge.

La kryptonite rouge et dorée

La kryptonite rouge et dorée a pour effet d'effacer la mémoire des kryptoniens. Superman en fait les frais dans le numéro 178 de la série Superman paru en juillet 1965.

Magno-kryptonite

Comme son nom l'indique sensiblement, la magno-kryptonite agit comme un aimant, à ceci près qu'elle n'attire que les matériaux originaires de krypton, kryptoniens inclus. Contrairement à la plupart des kryptonites, la magno-kryptonite a été fabriquée, en l'occurence par le vilain Mr. Nero, un alien venant de la planète Pyron, dans Superman's Pal, Jimmy Olsen numéro 92 (avril 1966).

La kryptonite rouge, verte et dorée

Dernière kryptonite issue de l'imagination féconde des auteurs de l'Âge d'Argent (le Silver Age) des comics, la kryptonite rouge, verte et dorée est apparue dans Superman numéro 192 de janvier 1967. A l'instar de la kryptonite rouge, verte, bleue et dorée, cette kryptonite n'a été utilisée que dans une histoire imaginaire dans laquelle Superman se voit dépossédé de ses pouvoirs ainsi que de ses souvenirs d'avoir été un super-héros.

La kryptonite lente

Ce n'est qu'en juin 1981 dans The Brave and the Bold numéro 175 qu'une nouvelle kryptonite fait son apparition. Cette version est le fruit d'expériences sur la kryptonite verte menées par Metallo afin de produire une kryptonite qui irradie à une fréquence plus lente, ce qui affecte les humains de la même manière que la kryptonite verte affecte les kryptoniens.

Avec cette approche plus scientifique en fin d'Âge de Bronze (Bronze Age) des comics, les auteurs s'éloignent des délires scénaristiques qui ont eu la part belle durant les années 60.

La kryptonite X

Sans rapport avec la X-kryptonite créée par Supergirl, la kryptonite-X (ou Kryptisium) est apparue dans The Adventures of Superman 511 d'avril 1994. Dans ce numéro, le Cyborg Superman (Hank Henshaw) tente d'éliminer Superman en lui tirant dessus avec un rayon de kryptonite verte. Celui-ci passe au travers de l'Eradicator ce qui a pour effet de filtrer la kryptonite et recharge Superman, obtenant donc l'effet contraire que celui attendu. Cette super-charge a pour effet de faire que Superman absorbe trop de rayons solaires, mais il finit par réussir à se débarrasser du trop plein d'énergie accumulée.

La kryptonite rose

La kryptonite rose est uniquement apparue dans Supergirl (vol. 4) 79 d'avril 2003. Cette nouvelle kryptonite a été pensée à la manière de celles de l'Âge d'Argent, un peu comme une satire. Elle a pour effet de rendre les kryptoniens homosexuels.

Dans le dessin animé La Ligue des justiciers : Action, la kryptonite rose a pour effet de changer le genre des kryptoniens, transformant Superman en femme.

La kryptonite noire

La kryptonite noire fait ses début dans l'épisode 1 de la saison 4 de Smallville en septembre 2004. Elle a pour effet de dédoubler les kryptoniens, créant une version bonne et une version mauvaise de la personne touchée.
Elle est par la suite ponctuellement utilisée dans les comics, notamment contre Supergirl. On la revoit également dans Le Batman Qui Rit.

La kryptonite orange

Dans le numéro 4 (février 2007) de l'adaptation en comics du dessin-animé Krypto the Superdog, la kryptonite orange permet de donner pendant 24 heures des super-pouvoirs à n'importe quel animal.

La kryptonite pervenche

C'est dans le numéro 9 de Superman Family Adventures (mars 2013), une série à destination du jeune publique, que la kryptonite pervenche fait son apparition. En plus de colorer leur peau en mauve, cette kryptonite (non canonique) lève toutes inhibitions chez les kryptoniens.

La kryptonite de platine

Provenant d'une planète impossible dans un univers impossible, la kryptonite de platine est apparue dans Batman Secret Files numéro 001 (décembre 2018) lorsque Superman en donne un fragment à Batman. Cette kryptonite octroie à toute personne qui la touche des pouvoirs dignes de ceux des kryptoniens, mais Batman décide de ne pas l'utiliser. En revanche, dans Batman (vol. 3) numéro 85 (février 2020), le Chevalier Noir décide d'en faire don à Gotham Girl afin de restaurer ses super-pouvoirs.

La kryptonite dans d'autres média

Si la kryptonite a évidemment été très présente dans les comics depuis le début des aventures des kryptoniens, elle a également servi à de multiples occasions dans différents films et séries, amenant de nouvelles versions ou des effets différents de ceux connus dans la version papier.

Dans la série des années Les Aventures de Superman avec Georges Reeves, Jimmy Olsen hallucine, suite à un coup sur la tête, deux nouvelles kryptonites, la positive et la négative. La première donne à quiconque en ingère les pouvoirs de Superman alors que la seconde peut priver l'Homme d'Acier de ses aptitudes.

La série Smallville doit une grande partie de ses intrigues au fait que la kryptonite verte a fait muter un certain nombre des habitants de la petite ville. Mais d'autres formes de kryptonites sont également présentes dans la série. La kryptonite rouge par exemple réveille le côté bad boy de Clark alors que la kryptonite bleue retire ses pouvoirs à un kryptonien. On y retrouve également les kryptonites noires et argentées, comme vu précédemment, ainsi qu'une kryptonite incolore, dépourvue d'effet suite à la neutralisation des radiations de la kryptonite verte.

Dans Superman 3, une kryptonite de synthèse a sur Superman les mêmes effets que la kryptonite noire (apparue dans Smallville donc), le séparant en un gentil Clark Kent et un méchant Superman.

Connaissez-vous d'autres kryptonites ? N'hésitez pas à nous en parler dans les commentaires.

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter