Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Tobe Hooper et croyez bien qu’il nous manque beaucoup.

D’autant qu’après de multiples souillages de son héritage (dont le moins qu’inventif Leatherface est le dernier crime en date à l’égard de son cultissime Massacre à la Tronçonneuse), les studios semblent n’avoir toujours pas retenu la leçon et comptent bien engranger dès que possible assez de volonté pour un Xème reboot de la franchise.

Il faut dire que ce bon « tronche de cuir » s’est vu baladé de studios en studios sans aucune autre volonté de ses promeneurs que d’emmagasiner du fric facile en jouant sur le nom mythique du film de Hooper (qui avait bouclé la boucle avec une première suite semi-parodique en 1986) là où ce dernier, avec quelques nickels et des potes, s’était fendu en 1974 d’un brûlot sale et hystérique chargé d’un message acide lancé à la face d’une Amérique dont la violence allait croissante.

Mais l’engin doit être entretenu si on ne veut pas qu’il rouille et plusieurs pistes sont déjà à l’étude pour remettre cette histoire au goût du jour. Peut-être qu’en s’épargnant enfin les poncifs d’horreur basique autour des gens du sud des États-Unis, on pourrait probablement offrir quelque chose de nouveau au personnage ? Une rumeur enfle sur Internet, suggérant que Leatherface change de sexe et soit désormais une femme. Cela aurait au moins le mérite de sortir le monstre de sa zone de confort habituelle et de tenter de nouvelles choses autour de lui – Leatherface pourrait-il/elle devenir le symbole d’une figure féminine oppressée par les abus du système façon Weinstein ?

Maintenant qu’on en parle, c’est vrai que l’idée a de quoi séduire, d’autant que la famille de Leatherface est dans l’abattage de bétail. Ce qui inclut les porcs, non ?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
.