Second tome des aventures de la Justice Incarnée, cet album voit une évolution surprenante de Darkseid et l’apparition dans cette équipe de personnages féminins forts comme Docteur Multivers et Avery Ho, une version chinoise de Flash.

Un assemblage hétéroclite de héros

La Justice Incarnée comprend dans ses rangs des personnages très différents : le néodieu belliqueux Orion,  l'innocente Mary Marvel, Calvin Ellis, le Président Superman, Thomas Wayne, le Batman bougon de l’univers Flashpoint et  Captain Carrot, un lapin humanoïde. Chose amusante, Thomas Wayne fait temporairement partie du Zoo Club, l’équipe de Captain Carrot. A travers les dimensions, cette équipe iconoclaste cherche à retrouver Barry Allen/Flash qui a mystérieusement disparu.

Darkseid est !


Sans surprise, leur antagoniste est Darkseid. Ce dernier se permet même d’affronter Tartare, la version de Thanos issue de l’univers DC et battue à plate couture par le néodieu d’Apokolips. Darkseid se bat même contre la Noblesse, le méchant issu de la maxi-série Multiversity écrite par Grant Morrison. Malgré ses combats remportés contre les héros, Darkseid est rapidement vaincu par un ennemi bien plus sombre en lien avec Dark Crisis, l'event de DC publié actuellement aux USA.

Des personnages féminins forts


La Justice Incarnée comprend maintenant dans ses rangs deux nouvelles additions féminines, Avery Ho, la Flash chinoise et Docteur Multivers. Dans ces pages, ces deux demoiselles évoluent rapidement et deviennent très vite le ciment qui lie cette équipe.

Seul bémol, cet album est dessiné par des dessinateurs nombreux plus ou moins bons comme Andrei Bressan, Nik Virella , Todd Nauck (qui réalise de très belles planches dans un style graphique proche des films d'animation consacrées au Zoo Club) ou Chris Burnham. Il est également un point de passage important menant à Dark Crisis.

DC Infinite Frontier - Justice Incarnée - Urban Comics, coll. DC Infinite, 176 pages, 18 €. Sortie le 8 juillet  2022. Traduction émérite de Benjamin Viette et de Sarah Grassart, lettrage de Makma (Coralline Charrier et Gaël Legeard).

DC Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter