Sur sa route des festivals, Superpouvoir s’arrêtera à Marmande fin juin, pour vous faire découvrir le Garorock de l’intérieur.

De Clisson à Marmande, il n’y a qu’un pas qu’un pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle couvrirait allègrement en marche forcée. Mais on a beau calculer au plus court, entre la fin du Hellfest, et le début du Garorock, nos souliers ne sont pas assez renforcés pour couvrir les 340 km en quatre journées !

Alors, c’est par des moyens moins écologiques que nous nous dirigerons vers la plaine de la Filhole, pour couvrir la 22e édition du Garorock du 28 juin au 1er juillet.

Savages, Garorock 2016 (Photo : Dominique Clère)

Une programmation 2018 éclectique

En 22 ans, le festival a bien évolué, passant des hangars en plein air et du punk à une programmation bien plus éclectique. Il en faut pour tous les publics. Un festival qui aura permis à un territoire à la ruralité prononcée, d’avoir le droit de profiter, comme les festivals parisiens, du passage de Muse, Franz Ferdinand, Phoenix, Asaf Avidan. Et la liste n’est pas exhaustive, loin de là !

Cette année, le festival s’allongera sur quatre jours, avec les vétérans d’Indochine en ouverture. Une programmation riche se déroulera sur tout le week-end, avec notamment : Marilyn Manson, Orelsan, Try, Django Django, Charlotte Gainsbourg, MGMT, Macklemore et pleins d’autres groupes… Éclectique, on vous dit !

Tout Garorock qui tient dans une seule bannière.

Mais c’est surtout pour sa tête d’affiche que nous nous rendrons là bas : Indochine. Avec son histoire longue de presque quarante ans, le groupe aura traversé bien des époques, et propose un univers farci de références à la pop culture, à la littérature et à la BD, à commencer par le tube mythique qui les a lancé et qui reste l’indispensable d’une bonne soirée karaoké. Un groupe qui a même eu l’honneur en 2012 d’avoir sa propre BD.

Nous partirons à la rencontre de ses fans, qui ne dépareilleraient pas dans une convention dédiée à la culture japonaise, afin de découvrir leurs lectures et s’immerger dans un monde où la mèche lissée sur le coté est la norme… Ça va nous changer des vestes cloutées !

Garorock : la programmation complète

Vous reprendrez bien une dose « d’amicalité » (Photo : Dominique Clère)