Tous les mois, de plus en plus de comics sont proposés en VF. Impossible de tout acheter. C’est pourquoi je vous dresse, chaque mois, une liste des comics potentiellement intéressants, ceux qui ont attiré mon regard et que je vais essayer de décortiquer. Si je ne peux pas faire toutes les œuvres en entier, j’essaye au moins d’en lire les premiers épisodes ou de me référer au travail des auteurs. En étant parfois très méchant ou dithyrambique. J’en laisserai un paquet de côté pour arriver finalement à ma sélection des comics du mois. Tout est possible. Je n’ai qu’une seule contrainte, donnée par mon maléfique rédacteur en chef : la liste définitive de mes achats ne devra pas dépasser 66,6 €, petite cagnotte que je pourrai réutiliser de mois en mois. Les comics seront classés en trois catégories : ceux que je rejette, ceux que je conseille mais que je n’achète pas faute d’argent et ceux que je mets finalement dans mon cabas.

À Noter :  Il me reste 20,82 € de mes économies du mois précédent, que je peux donc réutiliser à loisir ce mois-ci, ou pas !

Avant-propos :  Je laisse de côté tous les titres qui ne sont pas des one-shots ou des débuts de série. En effet, le but étant d’éclairer les lecteurs, cela n’a aucun sens de proposer un tome 5 ou 6, en dehors de l’arrivée d’une éventuelle équipe artistique.

Si les Pussycat Dolls ont en leur sein Nicole Scherzinger, l’équipe de Superpouvoir peut se vanter d’avoir Alain Roussel, qui nous propose tous les mois un article sur toutes les sorties comics !

Voici donc les comics à suivre que je vous conseille ce mois-ci :

Nightwing T2 : parce que la série de Tom Taylor et Bruno Redondo est peut-être la meilleure chose qui soit arrivée à Dick Grayson depuis Chuck Dixon et Scott McDaniel. Un véritable comics de super-héros qui renoue avec la tradition, tout en proposant une touche de modernité et d’inventivité !

Crossover T2 : Donny Cates continue son petit délire méta et c’est toujours très amusant même si le tome 2 est beaucoup moins addictif que le premier.

Joker T3 : James Tynion IV termine son histoire sur le pire criminel de l’univers et il faut avouer que dans son ensemble, la série est une très jolie réussite !

Ma sélection du mois :

  • She Hulk T1 (Panini Comics, 18 €)
  • Silver Surfer Rebirth (Panini Comics, 18 €)
  • Geiger (Urban Comics, 23 €)
  • Sandman Waking Hours (Urban Comics, 23 €)
  • Captain America Omnibus (Panini Comics, 90 €)
  • Warlock et les gardiens de l’infini 1992-1993 intégrale (Panini Comics, 36 €)
  • Fantastic four Full Circle (Panini Comics, 12 €)
  • Celui que tu aimes dans les ténèbres (Urban Comics, 15 €)
  • Batman : la dernière sentinelle (Urban Comics, 17 €)
  • Madman Intégrale (Huginn & Muninn, 29.95 €)

 

Avec un total de 281.95 €. On est dans une configuration totalement différente de ce qu’on a pu voir les mois précédents. Peu de nouvelles sorties et pas vraiment grand-chose à se mettre sous la dent. On va encore faire des économies !

 

Les comics que je laisse de côté ce mois-ci

Geiger

J’en avais déjà parlé il y a quelques mois et mon avis n’a pas changé. Dans un futur post-apocalyptique, Geoff Johns et Gary Frank, le tandem qui a livré Superman et Doomsday Clock nous dressent le portrait d’un homme qui a tout perdu : sa famille, sa vie et son humanité. Devenu un bonhomme radioactif qui brille dans le noir, il recueille deux orphelins et va essayer de mettre un terme aux agissements du roi du coin. Ce n’est pas original, c’est assez creux et même Gary Frank a du mal à convaincre. Pour leur première incursion chez Image, il faut admettre que c’est un gros raté. De plus, Johns et Frank ne terminent pas leur histoire, qui est depuis… en pause. Autant dire qu’avant d’avoir une fin réelle, on va attendre longtemps. Déconseillé !

Geiger, Urban Comics

Warlock et les gardiens de l’infini, intégrale

Alors oui, le cosmique ça fait vendre, surtout en France (vous allez relire cette phrase encore une fois un peu plus bas), mais bon, ce n’est quand même pas une raison pour nous proposer ce que les années 90 nous ont offert de pire. L’effet nostalgie tout ça, d’accord, mais là quand même… Même si on regarde cette série avec les yeux du fan à qui l’on avait vendu ça comme une série géniale dans les pages du magazine Titans, clairement, ça pique les yeux. Oui, Angel Medina dans les années 90, ce n’est pas vraiment intéressant, surtout quand il est accompagné par un Tom Raney totalement hors de contrôle et Tom Grindberg. Leonardi vient faire du fill-in, mais même lui a beaucoup vieilli. Quant au scénario de Starlin, il est tout simplement indigent et assez creux. À quand une intégrale Blackwulf ? Ou une intégrale de Bloodstrike ? Parce qu’on est sur le même niveau.

Warlock et les gardiens de l'infini, Panini Comics

 

On vient déjà d’écarter deux ouvrages, mais notre total reste encore à 222,95 €. Il va encore falloir faire du tri.

Les comics conseillés mais pas choisis

Silver Surfer Rebirth

Alors oui, le cosmique ça fait vendre, surtout en France, mais globalement surfer sur la nostalgie n’a qu’un temps. Marvel a réuni ici deux gloires des années 90, à savoir Ron Marz et Ron Lim qui ont effectué de très bons travaux sur le Surfer il y a trente ans. Mais là, c’est assez vieillot. Quelqu’un (le pire ennemi possible, celui que les lecteurs n’avaient pas envie de revoir et avaient consciemment oublié) a pris possession de la gemme de la réalité et est en train de réécrire l’histoire. Le Silver Surfer va donc s’associer avec Thanos et Galactus pour remettre les choses à plat. Ce n’est même pas mauvais. L’histoire de Ron Marz se tient, le scénariste se fait plaisir mais elle se lit en dix minutes et ne nous redonne que des scènes déjà vues et revues. L’hommage a ses limites. Quant à Ron Lim, c’est très décevant. Ron Lim est un artiste qui a toujours su rendre ses planches en temps et en heure, mais clairement, c’est un dessinateur déjà juste correct pour l’époque. Il a eu quelques fulgurances sur Thanos ou Infinity Gauntlet, mais c’est tout. Et là, il vieillit très mal, avec un trait de plus en plus simplifié qui a énormément perdu de son énergie. C’est triste. Silver Surfer Rebirth en soi n'est pas si mauvais, y’a des productions bien pires. Mais c’est superficiel. À réserver uniquement pour les nostalgiques de l’époque de Thanos et Infinity Gauntlet. C’est quand-même mieux que Warlock.

Silver Surfer Rebirth, Panini Comics

Captain America Omnibus

C’est peut-être le meilleur omnibus de l’année. Pour le coup, Mark Waid a une idée très précise de ce que doit être Captain America. Et après des années où il s’était un peu perdu (la fin du run de Mark Gruenwald), le héros redevient ce qu’il aurait toujours dû être : un symbole ! Mark Waid est un auteur engagé et qui est capable d’utiliser son talent de conteur pour faire passer quelques idées tout en proposant du bon comics. C’est ce que vous pourrez lire ici, avec en prime deux prestations graphiques très intéressantes : celles de Ron Garney et Andy Kubert qui maitrisent totalement leur sujet. En plus, vous avez en bonus la série Sentinel of Liberty ! Un très bon achat, mais trop cher pour mon budget. Mais si vous ne connaissez pas, si vous avez un peu d’argent, foncez !

Captain America Omnibus, Panini Comics

Sandman: Waking Hours

Bon, la série télévisée ayant connu un bon retour critique, Urban publie tout ce qui s’en rapproche de près ou de loin. Même si la série n’a rien à voir avec la série Sandman, puisqu’elle est estampillée The Dreaming. On s’intéresse aux habitants du royaume du rêve. Ici, la scénariste G Wilson Willow (Miss Marvel, Air) nous propose de suivre le parcours d’un cauchemar qui s’est échappé et qui ne veut pas rentrer dans son rôle. On y retrouve aussi le personnage de William Shakespeare et pas mal d’autres références à l’univers de Sandman. Le scénario est sympathique, mais on a déjà l’impression d’avoir lu ça dans les pages de The Dreaming. C’est sympathique mais sans plus. En revanche, le travail de Nick Robles est tout simplement fantastique. Je n’avais jamais vu ce dessinateur mais il se surpasse ici avec des tons, des approches très différentes suivant les périodes. Une sorte de mélange entre Bilquis Evely, Terry Dodson et Rod Reis !  Une future star du dessin s’il confirme ! Mais pas assez pour le choisir quand-même. Je préfère nettement la série de Si Spurrier.

The Dreaming : Waking Hours, Urban Comics

Batman, la dernière sentinelle

Pour ce récit complet, Tom Taylor et Andy Kubert nous font découvrir un Bruce Wayne vieillissant, qui part affronter des terroristes utilisant son identité en Europe. Autant le dire, c’est du bon comics. Tom Taylor a montré qu’il savait gérer l’univers du Batman et il n’est plus utile de présenter le travail d’Andy Kubert, qui pour l’occasion donne à notre héros un nouveau costume. Le récit est très cohérent et s’intéresse aux actions du héros tout au long de sa vie, des gens qu’il a pu sauver … ou pas ! C’est plutôt sympathique mais pour tout vous avouer, le récit ne décolle vraiment jamais. On tourne les pages, on se dit que c’est bien écrit, bien dessiné mais il n’y a pas ce petit plus qui pourrait le faire passer au cran supérieur.

Batman, la dernière sentinelle, Urban Comics

She-Hulk

Cette nouvelle série signée Rainbow Rowell et Roge Antonio n’avait rien pour me plaire. Des auteurs inconnus pour livrer quelque chose qui profite de la sortie de la série télévisée et qui reprend les mêmes bases. On y voit une Jennifer Walters, avocate, avoir des aventures légères et assez « girly » avec quelques guest stars de l’univers Marvel. Et pourtant, je dois vous avouer que ça se lit plutôt bien. Rien de transcendant, on est à des années lumières du run de Dan Slott mais le personnage est particulièrement bien décrit. Après, cela reste assez anecdotique. Tout comme le dessin. Roge Antonio livre de bonnes planches, c’est joli mais assez creux. Cela manque de détail, de fond. Mais c’est loin d’être la catastrophe annoncée !

She Hulk, Panini Comics

Il me reste 56,95 € de comics, ce qui est parfait pour ma sélection du mois, en gardant encore un peu de sous de côté !

 

Ma sélection du mois

Celui que tu aimes dans les ténèbres

J’aurais pu le mettre dans la liste précédente, mais quand-même, il faut que j’utilise mon budget. Disons que sur d’autres mois, le bouquin ne se serait peut-être pas retrouvé dans ma sélection. Parce que Skottie Young ne m’a jamais impressionné, que ce soit en tant que dessinateur et surtout comme scénariste. Je sais que sa précédente collaboration avec Jorge Corona a été remarquée (Middlewest) mais cela n’a pas éveillé mon intérêt. J’ai toutefois lu le premier chapitre de cette série et je vous avoue que j’ai bien aimé ce que j’y ai vu. Une histoire de fantôme, avec une veine assez poétique, cela fonctionne sur moi. Je vais donc lui donner sa chance ! Les dessins sont d’une grande qualité, ce qui ne gâche rien. Ce sera donc une sorte d’achat découverte !

Celui que tu aimes dans les ténèbres, Urban Comics

Madman, Intégrale

Après la publication d’incontournables comme American Flagg, Grendel, Nexus, on sent qu’il y a une volonté de sortir des choses un peu plus anciennes mais de qualité qui n’ont encore jamais vu le jour dans notre pays. Et je suis très heureux de voir qu’enfin, la série qui a dévoilé Mike Allred au grand public atterrisse dans nos librairies. J’avais eu souvent des départs avec certains responsables éditoriaux qui affirmaient que Allred ne vend pas, que ses dessins sont trop bizarres pour être appréciés du public. Ce qui avait conduit à l’absurdité de ne publier en VF que les épisodes des Fantastic Four de Fraction dessinés par Bagley et de faire l’impasse sur la série liée de Allred. Mike Allred est un grand dessinateur, qui a réussi en dépit d’un style très particulier à se faire une place au sein des artistes qui comptent. Et pour les fans de Mike Allred, Madman est la quintessence de ce que peut proposer l’artiste. Un style très rétro, très décalé, avec un personnage totalement hors champ mais qui conviendra parfaitement aux fans de X-Force/X-Statix (en moins cynique). En revanche, si le dessinateur vous donne déjà des allergies, ne vous approchez pas de ce bouquin ! Merci aux éditions Huginn et Muninn de prendre ce risque.

Madman intégrale, Huginn & Muninn

Fantastic Four : Full Circle

Rarement un comic-book ne m’aura autant fait envie. Parce que cela faisait très longtemps qu’on n’avait plus vu Alex Ross aux manettes artistiques mais aussi scénaristiques d’un récit. La dernière fois que je l’avais vu réaliser des planches, c’était sur JSA, où déjà cela fonctionnait très bien ! Je passe sur l’hommage à Marvels que je n’avais pas trop aimé. Ici, il nous propose un récit complet qui sortira simplement quelques jours après sa publication aux USA. Et il semble que les retours sont très prometteurs. Les quelques planches visibles m’ont fait penser à Jim Steranko, par l’utilisation des couleurs. Je n’ai aucun doute sur la qualité graphique de cette histoire. Et si le scénario est au diapason, on aura certainement une grande bande dessinée ! Obligatoirement le comics du mois.

Fantastic Four : Full Circle, Panini Comics

Ma sélection du mois est terminée ! Et il me reste 9,65 € pour ma prochaine cagnotte qui viennent s’ajouter aux 20,82 €, donc un bonus de 30, 47 €.

debug: t=26 / nbp=27

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans cette chronique