Chaque mois, des dizaines et des dizaines de comics sont proposés en VF par de plus en plus d’éditeurs. Impossible de tout acheter. C’est pourquoi je vous dresse, chaque mois, une liste des comics potentiellement intéressants, ceux qui ont attiré mon regard et que je vais décortiquer. J’en laisserai un paquet de côté pour arriver finalement à ma sélection des comics du mois. Tout est possible. Je n’ai qu’une seule contrainte, donnée par mon maléfique rédacteur en chef : la liste définitive de mes achats ne devra pas dépasser 66,6 €, petite cagnotte que je pourrai réutiliser de mois en mois. Les comics seront classés en trois catégories : ceux que je rejette, ceux que je conseille mais que je n’achète pas et ceux que je mets dans mon cabas.

À Noter :  Il me reste 16,32 € de mes économies du mois précédent, que je peux donc réutiliser à loisir ce mois-ci, ou pas !

Avant-propos :  Bien évidemment, il est impossible de lire toute la production comics du mois, je laisse donc de côté tous les titres qui ne sont pas des one-shots ou des débuts de série. En effet, le but étant d’éclairer les lecteurs, cela n’a aucun sens de proposer un tome 5 ou 6, en dehors de l’arrivée d’une éventuelle équipe artistique. Pour un topo détaillé de toutes les sorties d’Août, lisez l’article d’Alain Roussel (pour information, Alain Roussel est aux comics ce que Beyoncé est à la musique pop) !

Voici donc les comics à suivre que je vous conseille ce mois-ci :

Year Zero T2

Parce que le premier était une bonne surprise, même si je ne suis pas fan des dessins de Juan Jose Ryp.

Immortal Hulk T10

Suite et fin de l’un des meilleurs runs qu’on ait pu lire sur le géant de jade depuis le départ de Peter David il y a 20 ans ! À lire absolument !

Joe Kelly Présente Justice League T2

Un run trop souvent mésestimé mais réalisé par deux des plus grands auteurs de la JLA : Doug Mahnke et Joe Kelly. De nouveaux personnages, une nouvelle direction. C’est très bon !

Flash Infinite T2

Le premier Tome relançait le bolide écarlate pour de nouvelles aventures, à voir si les auteurs confirment l’essai ou pas !

 

Ma sélection du mois :

  • The Magic Order T2, Panini Comics, 22 €
  • Thor, Dieu du Tonnerre Omnibus, Panini Comics, 90 €
  • Thor, Déesse du Tonnerre Omnibus, Panini Comics, 90 €
  • She-Hulk, la fille Gamma Gamma Gamma, Panini comics, 35 €
  • Alien T1, Panini Comics, 20.99 €
  • All Star Superman, Urban Comics, 29 €
  • Le labyrinthe inachevé, Futuropolis, 27 €
  • La Chose, Panini Comics, 19 €
  • Elektra : Black, White and Blood, Panini Comics, 26 €
  • A walk through Hell, Black River, 18,90 €
  • Suicide Squad : Get Joker, Urban Comics, 16 €
  • Billionnaire Island, Urban Comics, 16 €
  • Sleeper T1, Urban Comics, 35 €
  • Serial, Delcourt, 17,95 €

 

Avec un total de 462, 84 €. Et encore, j’ai mis des choses de côté ! Je pense que l’on tient quasiment un record sur cette chronique. Le pire, c’est qu’il y a énormément de comics proposés qui sont plutôt intéressants. Je vais donc vous aider à faire le tri.

 

Les comics que je laisse de côté ce mois-ci

Elektra: White, Black and Blood

La bouse du mois. Je vous avais déjà dit à quel point ce type de récit était totalement inintéressant. Quelle est l’idée ici ? Tout simplement de faire des histoires d’Elektra de dix pages uniquement colorisées en noir, blanc et rouge ! C’est très difficile de proposer quelque chose qui sorte un peu de l’ordinaire. Quand DC Comics sortait un Batman Black and White il y a 25 ans, on avait du Neil Gaiman, du Simon Bisley, du Brian Bolland, du Alex Toth, du Frazetta. Ici on nous propose quoi ? Une histoire d’Elektra par Mark Bagley ou par Greg Land, Danilo Beyrouth ou Alberto Albuquerque (à ne pas confondre avec Raphael). Allez, on peut sauver une histoire sans paroles de Peach Momoko ou de Greg Smallwood, mais c’est vraiment bien peu. Je ne vois vraiment pas comment on peut intéresser quiconque avec ce type de projet.

Elektra Black, White and Blood, Panini Comics

Alien T1

Franchement, si c’est pour donner une série aussi soporifique, ce n’était pas la peine de racheter la licence. En toute honnêteté, ce comic-book Alien n’est pas mauvais mais disons que le scénariste Phillip Kennedy Johnson n’arrive pas à produire une intrigue qui sort un peu de l’ordinaire. Une histoire d’expérience, de héros qui a déjà un vécu avec des Aliens. Ce n’est pas très original. Et puis nous avons les dessins de Salvador Larroca, qui conviennent plutôt bien sur les Aliens, mais qui pour le coup sont totalement statiques et pas folichons en ce qui concerne les êtres humains. C’est froid, il n’y a pas beaucoup de mouvement. J’aurais pu limite le mettre dans la catégorie au-dessus mais au vu de la production ce mois-ci, ce sera de côté !

Alien, Panini Comics

Serial

Je ne vais pas me faire que des amis ici. Mais clairement, si Terry Moore m’a enchanté sur plusieurs de ses projets, j’ai arrêté de le suivre depuis Rachel Rising. Son idée de rester dans le même univers, avec les mêmes personnages n’est, à mon goût, pas idéal car il le restreint au niveau de ses histoires. Ici nous avons un personnage de Rachel Rising aux prises avec une tueuse en série. Je n’ai lu que les trois premiers numéros mais je dois vous avouer que je n’ai rien compris. Alors peut-être qu’il faut aller au bout de la série (10 épisodes) pour comprendre, mais clairement, sur ses 60 premières pages, Terry Moore ne m’a pas donné envie d’aller au bout. Les dessins restent très bons, mais ce n’est pas suffisant. Je le laisse donc de côté !

Serial, Delcourt

The Magic Order T2

Alors oui je fais exceptionnellement un tome 2, mais la série originale datant d’il y a trois ou quatre ans, avec un dessinateur différent, ça passe. Et je fais ce que je veux.
On va le dire clairement, Stuart Immonen est un immense dessinateur. Et rien que son nom est largement suffisant pour donner de la qualité à ce bouquin. Et puis, Mark Millar peut livrer du bon comme du mauvais. Pour information, je n’avais pas apprécié le premier tome, que j’avais trouvé totalement vide mais bien dessiné. Eh bien ici c’est pareil, mais en plus grand. De fait, c’est encore mieux dessiné que le tome 1, mais encore plus inintéressant. L’intrigue est un copier-coller de la précédente, donc il n’y a rien de bien extraordinaire et surtout beaucoup mieux à acheter !

The Magic Order T2, Panini Comics

Suicide Squad : Get Joker

Bon, soyons lucides, l’histoire de Brian Azzarello est pas extrêmement folichonne. Globalement, Jason Todd est recruté par Amanda Waller au sein de la Suicide Squad pour tuer le Joker. Rien de bien extraordinaire et le récit n’avance pas beaucoup. En revanche, la bonne surprise c’est Alex Maleev. Dessinateur talentueux, on l’avait petit à petit perdu pour des dessins abominables sur Illuminatis ou Moon Knight. Je n’ai pas suivi ce qu’il a fait depuis chez DC mais je retrouve ici du bon Alex Maleev. Donc c’est un point positif. En revanche, c’est un peu superficiel. Donc on va mettre aussi de côté !

Suicide Squad : Get Joker, Urban Comics

 

Après un premier tri, il nous reste encore énormément de comics, et clairement, tout ce qui va suivre est plutôt intéressant.
Reste encore 359,90 € de comics. Et clairement, si 2 ou 3 vont sortir du lot, tout ce qui va être proposé ici est conseillé, en fonction des goûts des lecteurs !

 

Les comics conseillés mais pas choisis

Thor, le dieu du tonnerre Omnibus

Franchement, si je n’avais pas eu les épisodes en VO, j’aurais choisi cet omnibus. Car le début est vraiment excellent, avec Gorr le boucher des dieux, le roi Thor et une très bonne introduction de différents méchants comme Malekeith ou Dario Agger. Au niveau dessin c’est du top, avec un Esaad Ribic qui convient parfaitement, suivi par un Russel Dautermann parfois pas toujours très compréhensible mais toujours joli à regarder. Un seul bémol, la deuxième série avec Mike Del Mundo un peu foirée. Et dommage de ne pas avoir inclus War of Realms dedans, puisque c’est la conclusion de ce run. Donc d’énormes qualités.

Thor le dieu du tonnerre Omnibus, Panini Comics

Thor, la déesse du tonnerre Omnibus

Et là en revanche, il y a très peu de déchet. Vous pouvez avoir la quasi-totalité du run d’Aaron pour 180 € avec ces deux Omnibus !  C’est cher mais ça vaut clairement le coup. Dans cet Omnibus nous avons donc tous les épisodes consacrés à Jane Foster et c’est, dans la saga de Thor, ce qui reste de meilleur ! Le destin de Jane est tragique, toujours mis en avant par les dessins de Dautermann et c’est un véritable plaisir. Surtout quand on pense au traitement ridicule du film concernant ce personnage. Si je ne devais choisir qu’un seul Omnibus sur les deux, ce serait celui-là !

Thor la déesse du tonnerre Omnibus, Panini Comics

La Chose

Franchement, je pensais que ça allait être un comic-book extrêmement mauvais, mais clairement le tout premier épisode m’a beaucoup plu. Nous sommes clairement dans le type d’une série humoristique et sur ce que j’ai pu voir, cela n’a pas l’air lourd. Le duo Walter Mosley et Tom Reily, totalement inconnu au bataillon, se débrouille plutôt bien dans un style qui pourrait faire un peu penser à du Paolo Rivera ou du Marcos Martin. À voir ce que cela va donner sur la longueur mais le premier épisode est bon ! Donc il est dans la liste !

La Chose, Panini Comics

Billionnaire Island

Mark Russel est un super scénariste, qui vient d’être primé par un Eisner Award très récemment pour sa série Not All Robots. Son style est très simple : utiliser des concepts décalés pour parler des problèmes de la société. Et c’est exactement ce qui se passe avec ce Billionnaire Island, une île qui, dans un futur pas si lointain, n’est construite que pour des milliardaires qui s’ennuient. Mais quelque chose cloche. Humour acerbe, moqueries en tout genre, on est bien dans ce que le récit nous promet, avec un Steve Pugh des grands jours aux dessins. Cela risque toutefois d’être encore un peu trop prévisible, mais la lecture du premier numéro m’a fait bonne impression.

Billionnaire Island, Urban Comics

Sleeper

On oublie souvent que le duo Brubaker/Phillips a commencé sur du Wildstorm et même sur un spin-off de Wildcats puisque le héros de la première histoire ne sera autre que Grifter, des Wildcats (même si ce n’est pas Phillips aux dessins au début) ! Mais rapidement, le côté noir des deux artistes va prendre le dessus et l'on va nous proposer une histoire d’espionnage, d’agent double et d’organisation machiavélique. En toute honnêteté, c’est du très bon comic-book, et les fans de Criminal ou du travail des deux artistes seront en terrain connu. Regrouper Point Blank et la première mini-série est une très bonne idée de la part d’Urban. Après, sincèrement, je ne suis pas un fan de ce que produit le duo, le côté noir ne m’intéresse pas vraiment. Donc je laisse mais c’est un très bon bouquin que vous pouvez, là aussi, acheter les yeux fermés.

Sleeper, Urban Comics

A walk trough Hell

Là aussi je n’ai lu que le tout premier épisode, mais cela semble être du très bon Garth Ennis. Même s’il connaît un succès phénoménal avec The Boys, que je n’aime pas du tout en comics, il ne faut pas oublier que le scénariste n’est jamais aussi bon que quand il est un peu sérieux. Et cela semble être le cas avec cette mini-série. Qui nous propose de suivre deux agents du FBI dans une enquête qui s’annonce sombre et terrifiante lorsque deux de leurs collègues disparaissent dans un entrepôt. Ennis peut-être très bon là-dessus s’il reste dans l’horreur pure. Et la présence du toujours aussi impeccable Goran Sudzuka est là aussi un plus. Une curiosité qui peut s’avérer réussie.

A Walk Through Hell, Black River

All Star Superman

Hey, les fans du Snyder-verse qui ne sont pas des bots ! Hey, les gars qui pensent que Man of Steel est un film qui a capté l’essence su personnage de Superman ! Vous allez demander de l’argent de poche à vos parents et vous allez tout de suite vous acheter ce récit complet, qui va véritablement remettre les points sur les i concernant ce que représente l’homme d’acier dans l’univers des comics. Parce que Grant Morrison a tout compris du héros. Un personnage solaire, un dieu qui voudrait avant tout être un homme. C’est ça Superman. Et personne ne l’a jamais aussi bien raconté que Grant Morrison dans cette mini-série. Aidé par Frank Quitely aux dessins, je pense que les deux artistes ont livré avec ce All star Superman leur meilleur travail. Un bouquin que tout le monde devrait lire et comprendre avant d’affirmer que « DC c’est plus sombre que Marvel ». Un pur chef d’œuvre. Qui ne rentre pas dans la sélection du mois car c’est une histoire qui a été maintes fois publiées. Mais une piqûre de rappel en fait jamais de mal.

All Star Superman, Urban Comics

 

Après tous ces très bons comics laissés de côté, il me reste 62 €, ce qui est parfait pour ma sélection du mois !

Ma sélection du mois

She-Hulk, la fille Gamma Gamma Gamma

Très bonne idée là aussi de ressortir les épisodes de Dan Slott et Juan Bobillo sur Miss Hulk. Parce que clairement, le récit est vraiment très bon ! Dan Slott arrive à créer une certaine légèreté et de l’humour pouvant faire penser au run de John Byrne tout en développant une personnalité complexe et profonde chez son personnage. Et si les dessins de Juan Bobillo pourront surprendre au premier abord, ce style très rond est vraiment intéressant. Un comic-book différent, qui tranche pas mal de ce que l’on peut voir depuis quelques années, avec un auteur qui ne se prenait pas encore au sérieux et un superbe artiste. C’est vraiment une réussite. En plus, il n’y a pas dû y avoir beaucoup de rééditions de ces histoires. Donc foncez !

She Hulk, la fille Gamma Gamma Gamma, Panini Comics

Le labyrinthe inachevé

Franchement, lorsque Jeff Lemire n’est jamais aussi bon que lorsqu’il nous propose des récits complets, réalisés à sa sauce et où il joue avec les graphismes. J’avais par exemple adoré Trillium. Ici, dans Le Labyrinthe Inachevé, nous suivons un père à la recherche de sa fille décédée depuis plus de dix ans. Persuadé qu’elle est encore vivante et enfermée dans un labyrinthe, il va tout faire pour la retrouver. Qu’on aime ou pas le graphisme assez spécial de Jeff Lemire, on ne peut pas ne pas s’extasier devant certaines de ses planches, où il joue lui aussi avec le noir, le blanc et le rouge, mais cela a un sens. Un intérêt. C’est beau, c’est poétique, c’est réfléchi et subtil. Jeff Lemire utilise tous les procédés narratifs pour faire passer de l’émotion et c’est totalement réussi. Je ne peux que chaudement vous conseiller cette histoire, mon comic-book du mois (et non, ce n'est pas un roman graphique) !

Le Labyrinthe inachevé, Futuropolis

 

Ce mois d’août 2022 est un superbe mois pour les comics en VF. Des productions variées et de qualité ! Espérons qu’il en sera de même en septembre. Et il me reste 20.82 € pour ma prochaine cagnotte !

debug: t=33 / nbp=34

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans cette chronique