Tous les mois, de plus en plus de comics sont proposés en VF. Impossible de tout acheter. C’est pourquoi je vous dresse, chaque mois, une liste des comics potentiellement intéressants, ceux qui ont attiré mon regard et que je vais essayer de décortiquer. Si je ne peux pas faire toutes les œuvres en entier, j’essaye au moins d’en lire les premiers épisodes ou de me référer au travail des auteurs. En étant parfois très méchant ou dithyrambique. J’en laisserai un paquet de côté pour arriver finalement à ma sélection des comics du mois. Tout est possible. Je n’ai qu’une seule contrainte, donnée par mon rédacteur en chef : la liste définitive de mes achats ne devra pas dépasser 66,60 €, petite cagnotte que je pourrai réutiliser de mois en mois. Les comics seront classés en trois catégories : ceux que je rejette, ceux que je conseille mais que je n’achète pas faute d’argent et ceux que je mets finalement dans mon cabas.

À noter : il me reste 30,47 € de mes économies du mois précédent, que je peux donc réutiliser à loisir ce mois-ci, ou pas !

Avant-propos : je laisse de côté tous les titres qui ne sont pas des one-shots ou des débuts de série. En effet, le but étant d’éclairer les lecteurs, cela n’a aucun sens de proposer un tome 5 ou 6, en dehors de l’arrivée d’une éventuelle équipe artistique.

Si vous voulez avoir une vision exhaustive de toutes les sorties comics de ce mois, c’est du côté des articles d’Alain Roussel que ça se passe ! Alain est au comics ce que Rocco Siffredi est aux soirées poppers/concombre : un cador !

Voici donc les comics à suivre que je vous conseille ce mois-ci :

Saga T10 : On n’y croyait pas et pourtant, la série phénomène de Brian K.Vaughan et Fiona Staples revient ! Un indispensable du comic-book moderne.

Superman Son of Kal-El infinite T2 : le premier était une réussite, l’histoire est plutôt prenante et bien réalisée.

A walk through Hell T2 : Le cauchemar les yeux ouverts de Garth Ennis et Goran Parlov prend forme sous nos yeux pour une excellente série.

Dracula Omnibus Tome 3 : Parce que c’est certainement l’apogée de la série, avec un duo Colan/Palmer au meilleur de sa forme et un Marv Wolfman qui nous enchante à chaque fois. Vous aimez les comics ? Il faut prendre cet omnibus !

Ma sélection du mois :

  • Spider-Man : Maximum Carnage (Panini Comics, 26€)
  • What if…Miles Morales (Panini Comics, 18 €)
  • Nocturnals (Huggin and Muggin, 35 €)
  • Refrigerator Full of Heads (Urban Comics, 17 €)
  • Ultramega (Delcourt, 24.95 €)
  • Hellblazer, le mystere de la prof sans coeur (Urban Comics, 10 €)
  • Une soif légitime de vengeance (Urban Comics, 19 €)
  • The Plot Holes (Urban Comics, 17 €)
  • Batman : one dark knight (Urban Comics, 16 €)
  • Primordial (Urban Comics, 21 €)

Avec un total de 203.95 €. Et là encore, comme le mois dernier, la sélection est assez faible ! Franchement, il n’y a pas grand-chose de très intéressant ou qui sort du lot. Bon, on va dire qu’on va faire des économies pour Noël !

Les comics que je laisse de côté ce mois-ci

What if… Miles Morales ?

Franchement, Marvel va tout nous faire. Ici c’est une mini-série nous racontant les aventures de versions parallèles de Miles Morales qui vont se retrouver à la fin pour éliminer une menace sans intérêt. Sans intérêt, c’est ce que l’on peut attendre de cette série, qui n’a que pour argument d’avoir deux épisodes dessinés par… Paco Medina. Le reste est effectué par des scénaristes et dessinateurs lambda, pas extraordinaires. Donc quand le meilleur argument de vente d’une série c’est notre ami Paco (sans les gypsies), j’ai tendance à fuir ! J’attends avec impatience la prochaine mini-série What if… Adam X. Vous me direz, tant que cela rémunère des artistes, c’est déjà ça.

What if... Miles Morales ? Panini Comics

Refrigerator Full of Heads

J’ai lu les deux premiers épisodes… et je n’ai vraiment pas aimé. Nous avons droit à un récit où des personnes trouvent une hache mystique et s’amusent à couper des têtes avec. Le concept est extrêmement basique et m’a rapidement ennuyé. L’histoire est extrêmement simple et n’est prétexte qu’à proposer des scènes gores. Les personnages sont caricaturaux, mal définis. Niveau dessins, Tom Fowler est toujours très bon, mais la surenchère de scènes gores ne m’a pas enthousiasmé. Mais alors pas du tout ! Ces histoires qui n’ont pour intérêt que la surenchère dans la tripaille me laissent toujours de marbre. Donc je laisse tomber assez rapidement.

Refrigerator Full of Heads, Urban Comics

Hellblazer, le mystère de la prof sans cœur

Non. Tout simplement non. Parce que prendre le personnage le plus cynique de l’univers DC et en faire un bouquin pour enfants, c’est hors de ma portée. Je ne peux pas. Peut-être que c’est bien, et Ryan North n’est pas le pire scénariste de l’univers, mais faire un comics pour enfants avec John Constantine, franchement… comment dire ? Bientôt une version pour 13 ans de Requiem for a dream ? Ou une version bibliothèque rose de Watchmen avec un Dr Manhattan licorne ? C’est bon, ça va. On l’a déjà tellement maltraité ce personnage depuis l’arrêt de Vertigo et de sa superbe série par Peter Milligan et Giuseppe Camuncoli que ce n’est pas la peine d’en rajouter une couche. Donc là le petit Johnny demande à ses PARENTS de l’emmener dans une école aux États-Unis où il va se rendre compte que sa prof principale est un démon. Le pire, c’est que c’est réalisé vraiment premier degré. Non. Non. Non.

Hellblazer, le mystère de la prof sans cœur, Urban Comics

158,95 € restants après ce premier choix, mais on va encore faire du tri.

Les comics conseillés mais pas choisis

Amazing Spider-Man: Maximum Carnage

Bon, Maximum Carnage c’est un peu le pire de ce que pouvait nous offrir les années 90. À savoir un gros crossover sur 250 séries, qui avait été, je crois, publié dans un magazine Spider-Man. Du coup, cet EPIC COLLECTION semble quand-même assez intéressant dans la mesure où il va proposer une histoire complète avec quelques inédits. Même si ça fait un peu fourre-tout, je pense que l’aspect nostalgie peut fonctionner. Après niveau dessins, il y a du Bagley, niveau scénario du Michelinie et De Matteis. À voir, donc. Et il faut soutenir la collection.

Amazing Spider-Man: Maximum Carnaghe, Epic Collection, Panini Comics

Nocturnals

Et si les monstres existaient ? C’est le principe de la série Nocturnals de Dan Brereton. Parfait pour Halloween me direz-vous ! Sauf que j’ai un problème. Non seulement je n’aime pas le style de cet illustrateur, mais en plus, le concept ne me branche pas plus que ça. Je ne suis donc absolument pas intéressé. J’ai du mal avec la narration de l’auteur et ses designs. De fait, si l’idée est plutôt bonne de rééditer ce genre d’histoire, vraiment la partie graphique me gêne. Donc je passe mon tour.

Nocturnals, Huginn & Muninn (couverture originale)

The Plot Holes

Sean Murphy ? En scénariste et dessinateur ? Non . En toute honnêteté, si l’artiste est plutôt bon et sait manier la narration graphique comme personne, je n’ai jamais été convaincu par ses scenarii. Je n’ai pas pu lire ce Plot Holes, et peut-être que c’est très bon, mais quand je vois le synopsis basé sur de la littérature, je me dis que le sujet semble trop difficile pour un scénariste qui n’a rien prouvé. Peut-être me trompe-je, mais quand on n’a même pas apprécié Punk Rock Jesus, je pense que ce n’est pas la peine d’aller jeter un coup d’œil là-dessus. Surtout que dans le sujet, The Unwritten de Mike Carey est déjà très pertinent.

The Plot Holes, Urban Comics

Une soif légitime de vengeance

Franchement, Rick Remender est pour moi le scénariste le plus surcoté de l’univers avec Sean Murphy. À part quelques œuvres plutôt sympa (Fear Agent, quelques épisodes de X-Force), le reste de sa production est au mieux passable. Son côté punk assumé ne suffit pas à enjoliver, selon moi, les faiblesses et la redondance de ses récits, toujours identiques et souvent à base de trash ou gore sans intérêt. Ce qui s’est malheureusement accentué depuis de nombreuses années au travers des mini-séries qu’il produit. En grattant derrière le vernis un peu rebelle, il n’y a rien. Ou pas grand-chose. Et c’est encore une fois ce que l’on trouve ici avec Une soif légitime de vengeance, qui, en toute honnêteté, est loin d’être la pire histoire du scénariste. Il faut dire qu’il est accompagné d’André Araujo qui a un trait sublime. Remender lui laisse le champ libre pour des numéros quasiment sans dialogue. Et cela se lit. Cette histoire de tueur à gages avec une conscience est encore une fois très classique, pas si ratée que ce que je pensais, excellemment dessinée. Mais cela reste toutefois assez creux. Et trop rapidement oublié !

Une soif légitime de vengeance, Urban Comics

Batman One Dark Knight

Jock est un artiste de tout premier plan. Il a l’habitude de travailler sur Batman et le voir prendre en main intégralement une mini-série centrée sur le chevalier noir pouvait être intéressant. Mais comme souvent, un excellent artiste ne fait pas toujours un grand scénariste. Et si la partie graphique de One Dark Knight est sans conteste excellente, le scénario, sans être totalement indigent, est plutôt classique. Batman doit superviser le transfert d’un dangereux prisonnier entre Arkham et Blackgate, et forcément, cela va mal se passer. Il va donc devoir traverser Gotham avec son ennemi, dans une ville privée d’électricité et face à de nombreux gangs. Une histoire un peu cousue de fil blanc, dont on voit les enjeux et les ressorts assez rapidement. Mais de somptueux dessins.

One Dark Knight, Urban Comics

Il reste 45.95 €. Encore un mois où je vais faire des économies. Peut-être pour un Omnibus de Noël ? 

Ma sélection du mois

Ultramega

Je ne m’attendais à rien, et j’ai pas mal apprécié ! Pourtant, le côté monstre, kaijū et tutti quanti, c’est loin d’être ma tasse de thé. Ultramega nous raconte l’histoire de trois personnes choisies par une entité suprême pour combattre un virus extraterrestre qui transforme les humains lambda en kaijū ! À grand renfort de gerbes de sang, de combats titanesques et de monstres absolument immondes. Donc en fait rien qui ne puisse, au premier abord, m’intéresser. Pourtant, je dois vous avouer que les premières pages de Ultramega sont plutôt prenantes. Tout d’abord dans sa structure narrative, plutôt complexe et loin d’être linéaire, mais surtout par la puissance de ses graphismes. On prend une bonne claque ! Après, je ne sais pas ce que cela va donner sur la longue, mais l’intrigue me semble assez bien lancée pour proposer quelque chose au long cours. James Harren est particulièrement brillant ! C’est très violent, très sanglant mais pour le moment cela fait sens. Et il y a une réelle volonté de proposer un récit qui se démarque un peu du reste avec la fin du premier épisode.

Ultramega, Delcourt

Primordial

Et si le programme spatial n’avait jamais existé ? Et si lorsque les Russes et les Américains avaient envoyé leurs premiers animaux en orbite, Laika et deux singes, quelque chose s’était produit ? Quelque chose qui avait conduit toutes les puissances mondiales à arrêter la course à l’espace ? Et si ces trois animaux avaient été enlevés ? Primordial nous raconte leur retour ! Je ne suis pas un fan inconditionnel du duo Lemire/Sorrentino mais le premier épisode m’a véritablement enchanté. Nous sommes sur de la science-fiction pure et dure, un peu loin des sentiers battus et le talent indéniable des deux auteurs explose sur chaque page. Un croisement entre 2001 Odyssée de l’espace et We3. C’est donc forcément mon comics du mois.

Primordial, Urban Comics

Voilà donc pour ma sélection du mois d’octobre ! Et il me reste 20,65 € pour ma prochaine cagnotte qui grossit et s’enrichit de 51,12 €. L’abondance est terminée !

debug: t=22 / nbp=23

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans cette chronique