Ça (It) – la crITique
News From The Crypt#8 : It, The Shape of Water, l’Exorciste, Call of Cthulhu
Star Wars IX : Colin Trevorrow n’est plus le réalisateur
Avengers: Infinity War, le point sur tout ce que l’on sait

Suite de notre série d’articles sur le run d’Ed Brubaker sur Captain America. Après avoir parlé de l’ambiance, de Red Skull et des Cubes Cosmiquesdes retours de Bucky et de tous les Captain America officiels et même du clone du capitaine, et de Sin, la fille de Red Skull, nous allons aujourd’hui nous concentrer sur les personnages secondaires utilisés par Brubaker dans Captain America.

1- PEGGY CARTER

Captain America #162

Peggy Carter apparaît dans Captain America 162 (Englehart/Buscema) (1). Elle est la sœur aînée de Sharon.
L’idée d’Englehart est sûrement de lier les deux agents 13 de la vie de Cap, celle de la résistance (Peggy, qu’il croit française) et celle du SHIELD (Sharon apparaissant juste avant cette histoire flash-back introduisant l’agent 13 de la résistance dans Tales Of Suspense 77 (2)).

Au fils des aventures, Peggy deviendra agent du SHIELD, nouera une relation amoureuse avec Gabe Jones (SHIELD-Howling Commandos), premier couple mixte (sans compter que les personnages n’ont plus la trentaine). Elle deviendra agent de communication des Avengers après des années d’absence.

Durant le run de Brubaker, elle est atteinte d’alzheimer puis meurt, mais surtout, elle devient la tante de Sharon.

On a là un cas simple de retcon. Peggy est censé avoir 18-20 ans durant la deuxième guerre mondiale. Dans les années 70, cela lui donne la cinquantaine. Aujourd’hui, elle aurait 80-90 ans: difficile d’avoir une sœur cadette d’une trentaine d’année. C’est le souci de la théorie du « temps glissant » de Marvel qui veut que Fantastic Four 1 se passe toujours 10-15 ans avant l’année de publication; Toute référence à des événements datés (fixe dans le temps comme la deuxième guerre mondiale) doit donc s’adapter. Par exmple, Reed Richards et Ben Grimm n’ont plus fait la guerre de Corée comme dit dans les premiers Fantastic Four, Punisher et Iron Man ont leur origine liée à la guerre du Golfe plutôt qu’au Vietnam).

(1) Traduit dans Captain America #14 « la menace de Sollar » chez Aredit Artima et Captain America: L’Intégrale 1973 chez Panini.
(2) Traduits dans Eclipso 42 (Sharon) et 45 (Peggy) chez Aredit/Artima puis Captain America : l’Intégrale 1964-1966 chez Panini.

 

2- DAVE COX

On a revu ce personnage avec le run de Brubaker quand Sharon revient chez ses parents et rend visite à sa tante Peggy. Le personnage est apparu dans Captain America #163 (1). Il a perdu un bras au Vietnam où il a été prisonnier de guerre. Depuis, il a renoncé à la violence.

Captain America #163 p04

A ce moment là, Peggy Carter arrive dans la série. Elle joue le rôle de personnage hors de son temps (suite à une forte dépression et une manipulation de Faustus qui l’a coupée du réel pendant des années) que ne peut plus jouer Rogers. En effet en 1973, il a passé plus de temps dans l’époque moderne que pendant la guerre. C’est un peu le rôle que joueront plus tard Jack Monroe puis aujourd’hui Bucky Barnes.
Dave sert donc à confronter Peggy à de nouvelles réalités. La non-violence ne signifie pas la lâcheté. D’ailleurs, Cox sera torturé par la Serpent’s Squad (Viper 1, Eel, Cobra) mais ne révélera pas où sont cachés Peggy et Cap.
Il sert aussi à introduire le sujet sur la guerre du vietnam. Englehart confrontant Captain America à divers sujets de ce genre (la Maccarthysme avec le cap des 50’s, la non violence puis le Watergate et le rôle des médias..).

Il reviendra dans le numéro 182 (2) et accompagnera Sharon. Cette dernière trouve en lui une oreille attentive.
Il partira car il est amoureux d’elle et ne veut pas « tout » faire pour la conquérir (3).

Captain America #186 p12

Plus tard, Captain America le retrouve. Le temps a passé, Sharon est « morte » et Cox est marié et a un garçon. Il est alors manipulé par Mother Superior et Baron Zemo et devient le nouveau Devil Slayer.

Captain America #294 p10

Au moment de tuer Nomad (Jack Monroe), il reprend ses esprits et lutte contre les assauts mentaux de Mother Superior. Il tombe dans un coma dont il ne se réveillera qu’à la « mort » du Red Skull (4).

(1) Captain America 163, traduit dans Captain America 15 “L’escouade des serpents”; (Aredit Artima color superstar) et Captain America: L’Intégrale 1973 (Panini)
(2) Captain America 182, traduit dans Hulk 23 (Aredit Collection Flash Pocket)
(3) Captain America 186, traduit dans Hulk 25 (Aredit Collection Flash Pocket)
(4) Captain America 293, 294 (inédit en VF), 300 (Traduit dans l’Anthologie “Je suis Captain America” chez Panini)

 

3- CYNTHIA GLASS

Adventures of Captain America - Sentinel of Liberty 02 of 04 (30)

Dans la mini-série Steve Rogers : Super Soldier (1), Ed Brubaker réintroduit Cynthia Glass. Elle est apparue précédemment dans une mini-série prestige (48 pages, couverture cartonnée), en 4 numéros, sortie pour les 50 ans du personnage en 1991 : Adventures Of Captain America : Sentinel Of Liberty(2).
Ce récit de Fabian Nicieza, illustré par Kevin Maguire revenait sur les origines du personnage en approfondissant certains points (apparitions de plusieurs candidats pour l’Opération Renaissance par exemple, ce qui est repris dans Steve Rogers : Super-Soldiers d’ailleurs).

Le personnage de Cynthia Glass était un Lieutenant de l’armée qui allait être le chaperon du jeune Rogers mais aussi être celle dont il tombe amoureux.
Cela rappellera à certains le personnage de Peggy Carter dans le film «First Avenger». Adventure Of Captain America est d’ailleurs assez proche du film dans l’ambiance (Pulp, humour à la Indiana Jones, Rocketeer).
La grande différence est qu’elle s’avérera une espionne allemande «l’Agent X».

Adventures of Captain America - Sentinel of Liberty 02 of 04 (41)

Elle livrera Cap et Bucky au Red Skull. Ce dernier finira par la tuer  quand, prise de remord, elle aida nos héros.

Cette mini-série comportait des points qui ne collaient pas chronologiquement avec les origines du Captain ou du Red Skull et a donc été oubliée jusqu’à ces points repris par Brubaker (mais qui ne valide pas forcément le reste).

D’autres fans (3) ont reliés Cynthia à l’Agent R, qui est la fameuse femme, déguisée en personne âgée, qui accueille les personnalités et Rogers le jour de l’Opération Renaissance(4). Ceci doit être du au fait que dans toutes les versions des origines, on ne voit qu’une seule femme assister à la naissance de Captain America : l’Agent R en général, Cynthia Glass dans Adventures Of Captain America.
Brubaker n’en fait aucune mention.

Captain America #001 p04

 

(1) Traduite dans Marvel Icons Hors Série #21
(2) Inédite en VF et jamais rééditée aux USA
(3) Le site Marvel Chronology Project qui compile les apparitions des personnages Marvel dans l’ordre chronologique : http://www.chronologyproject.com/index.htm

(4) Nom de l’opértion militaire qui donna naissance à Captain America.

À lire aussi