Suite de notre série d’articles sur le run d’Ed Brubaker sur Captain America. Après avoir parlé de l’ambiance, de Red Skull et des Cubes Cosmiquesdes retours de Bucky et de tous les Captain America officiels et même du clone du capitaine, parlons de Sin.

Sinthea Shmidt est la fille du Red Skull. Elle apparaît pour la première fois dans Captain America #290 (Dematteis/Frenz/Leialoha – inédit en vf) sous le nom de Mother Superior.

Sin dans Captain America #290 p10

On la voit recruter le Baron Zemo pour son père. Ce dernier vieillit rapidement car les effets du gaz qui l’avait gardé en animation suspendue ont fini par ne plus agir. Il veut se trouver un successeur et instille une compétition entre sa fille et Zemo. Elle est alors une enfant, vieillie prématurément à l’age adulte par le biais de la technologie. Elle a à ce moment des pouvoirs télékinésiques et télépathiques et est la leader des Sisters of Sin , groupe d’enfants, elles aussi amenées à l’âge adulte.

Dans un flashback sur sa naissance, on voit que le Red Skull ne fût pas heureux d’avoir une fille et tenta de la noyer comme son propre père l’avait fait avec lui. Mais il n’y arrive pas. (Captain America #298 par Dematteis/Neary/Richardson – Inédit en VF)

Sin dans Captain America #298, p20

Elle retrouvera son âge initial à la fin de l’aventure. On la retrouvera plus tard dans Captain America #355-357 (Gruenwald/Milgrom – Inédit en VF) avec ses Sisters of Sin, toutes adolescentes.
Elle prend le nom de Sister Sin et ne semble pas avoir de pouvoir. Surtout, elle est sous les ordres de Mother Night, nouvelle identité d’une ancienne ennemie de Cap, qui apparaîtra être l’amante du Skull.

Sin

Dans Captain America Volume 5 #15(1), Crossbones a retrouvé Sin, amnésique et va la torturer pour lui rendre la mémoire. Ils finiront en couple. Dans ce numéro, dessiné par Mike Perkins, il y a des variations sur la naissance de Sin.

 

Sin

En effet, ce n’est pas le Skull qui n’arrive pas à se résoudre à tuer l’enfant  mais Mother Night qui le convainc de ne pas le faire. On peut y voir tout d’abord le fait de lier Sin à Mother Night avant Captain America #354 (Inédit en VF) mais aussi de placer Mother Night dans le passé du Red Skull (son alliance et leur liaison n’ayant jamais été vraiment expliquée ou datée par Gruenwald). Cela replace aussi le Skull comme symbolique et avatar du mal absolu. Un peu ce qu’avait voulu faire Waid sur le #14 du Volume 3 (traduit dans Fantastic Four, 2° série). Le fait de ne pas arriver à tuer un enfant ne correspondant pas à un personnage incarnant le nazisme.

Sin

Brubaker finira par l’installer dans le rôle du Red Skull quand il tuera le père dans Captain America Reborn. Sûrement la volonté de changer d’époque et d’imposer une forme d’ennemi plus nihiliste, plus moderne à notre héros. Cela peut aussi être une façon à l’époque de donner un Red Skull neuf à son Captain America (Bucky). Elle est alors défigurée comme le fut son père (à la Zemo)(2).

Après Brubaker, lors de Fear Itself, elle s’alliera au frère d’Odin, Cul et obtiendra un marteau lui donnant d’immenses pouvoirs sous le nom de Skadi (3).

Skadi/Sin dans Fear Itself

Depuis qu’un clone de son père est revenu dans Uncanny Avengers #1 par Remender et Cassaday (3), elle a repris son rôle de Sin. Il est compliqué de comprendre sa relation avec ce « nouveau » père qui est censé avoir les souvenir de l’original seulement jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Il ne devrait donc pas la connaître. Cependant, ce n’est pas du tout évoqué par les différends scénaristes. On ne sait pas vraiment si Marvel continue avec cette histoire de clone ou si ils n’ont pas oublié qu’il n’est pas censé être le Red Skull original.
Kobik (un cube cosmique vivant) lui a récemment rendu son visage (4).

Sin dans Captain America - Steve Rogers 002-p005

(1) Traduit dans Marvel Icons, vol. 1 #19, Captain America « L’Hiver Meurtrier » et Captain America par Ed Brubaker T1 chez Panini.

(2) Captain America : Reborn, traduit dans Marvel Icons Hors Série #17-18 et Captain America : Renaissance (Marvel Deluxe) chez Panini

(3) Fear Itself, traduit dans la revue Fear Itself et dans Fear Itself (Deluxe) chez Panini.

(4) Uncanny Avengers (2011) #1 traduit dans Uncanny Avengers #1 (revue) et Uncanny Avengers T1 (Marvel Now) chez Panini.

(5) Captain America: Steve Rogers #2, traduit dans All-New Iron Man & Avengers #9 chez Panini.