La réussite majeure du Marvel Cinematic Universe repose essentiellement sur l’univers partagé qu’a su transposer la Maison des Idées sur grand écran. Après 3 phases couronnées de succès et un final en apothéose dans Avengers Endgame, nous allons pouvoir enfin découvrir la Phase 4. Cela a déjà commencé par la série Disney+ WandaVision mais les projets vont être variés avec probablement en fil rouge le Multivers. Nous vous avons détaillé ici pourquoi, d’après nous, l’introduction du Multivers dans le MCU est une bonne idée. Voici à présent les raisons qui nous poussent à penser qu’il s’agit d’une mauvaise idée.

Article garanti sans spoiler sur WandaVision !

L’introduction « facile » des autres productions

Comme nous l’avons évoqué précédemment, le Multivers peut permettre à Marvel d’introduire ou de se séparer de divers personnages ou productions. En cas de nouveau désaccords avec Sony Pictures concernant l’univers de Spider-Man, ce dernier pourrait alors sortir du MCU via les mondes parallèles. A contrario, les propriétés de la 20th Century Fox peuvent être intégrées sans renier la continuité des précédents films et sans recaster nécessairement les personnages les plus iconiques comme Wolverine ou Deadpool.

Mais cela tendrait vers de la facilité et Marvel Studios nous a habitué à mieux. L’exemple le plus parlant est sans nul doute l’Homme-Araignée. En repartant plus ou moins d’une feuille blanche, les deux studios ont su réinventer Peter Parker en l’adaptant au MCU et à l’univers partagé que cela implique. Sans avoir besoin de développer à nouveau l’origin story du personnage (déjà vue deux fois !), nous avons pu assister à la renaissance d’un héros populaire. Ces choix scénaristiques ont permis de gommer certaines erreurs ou défauts des précédentes franchises ou bien de faire le tri parmi tout ce qui peut fonctionner ou non auprès du public.

Dans ce cas, pourquoi Marvel ne pourrait pas réinventer les 4 Fantastiques ou les Mutants ? Après une pléthore de productions sur ces super-héros, il serait aisé de faire disparaître ce qui a moins bien marché par le passé et de rajeunir un peu certains personnages. Enfin, cela serait une occasion idéale pour Disney et Marvel d’apposer leur propre patte et leur propre vision sans se soucier des interprétations antérieures.

Faire revenir des personnages disparus

Nous sommes à l’issue d’une des plus grandes batailles super-héroïque que le 7e Art ait pu nous offrir. Thanos remet la main sur le Gant de l’Infini et ses joyaux dans Avengers Endgame. Il pense alors avoir gagné et peut décimer ses obstacles. Mais Tony Stark / Iron Man surgit et se sacrifie après avoir récupérer les gemmes. Il s’agit d’un évènement majeur et important de la Saga de l’Infini et aura sûrement de nombreuses répercussions dans les années à venir. Ce blockbuster est également l’occasion pour nous de dire adieu à Black Widow (avant son ultime apparition dans son film solo) et Captain America qui a pris quelques rides.

La disparition de trois des Avengers originaux est un message fort envoyé par le studio pour signifier qu’il faut dorénavant regarder vers le futur. Nous nous sommes attachés à ces héros et leur départ fut forcément sur toutes les lèvres. Il serait dommage de gâcher ce climax émotionnel avec le Multivers.

En effet, plusieurs rumeurs avaient énoncé le retour de ces personnages dans la deuxième aventure du Sorcier Suprême : Dr Strange in the Multivers of Madness. C’est notamment le cas d’Iron Man mais incarné par Tom Cruise dans une version parallèle. On le sait, dans les comics, la mort d’un personnage est rarement définitive. Mais cela ne doit pas forcément être le cas au cinéma. Et même si notre coeur bat toujours pour Robert Downey Jr ou Chris Evans, les faire revenir ou juste les montrer serait difficile à accepter.

Avengers: Endgame

Le voyage dans le temps puis le Multivers ?

En restant sur Avengers Endgame, il y a bien évidemment l’introduction du voyage dans le temps à travers le royaume quantique découvert dans Ant-Man. Ce concept a été très commenté et même les deux scénaristes et les deux réalisateurs du film ne sont pas forcément toujours d’accord sur son fonctionnement. A l’opposé de concepts que nous ont proposés Retour vers le futur ou Terminator, le quatrième film des vengeurs explore un thème assez complexe pour le public.

Alors que dire du Multivers ? Scientifiquement il y a là aussi beaucoup à débattre et tout le monde ne sera pas forcément toujours d’accord. On pourrait s’attendre à ce que le voyage dans le temps et les réalités parallèles soient intimement liés, l’un créant invariablement l’autre. C’est probablement dans cette direction que compte nous amener Marvel Studios via les séries WandaVision, Loki et les films Dr Strange 2 et Spider-Man Homecoming 3. Mais est-ce que cette nouvelle trame ne sera pas trop difficile à cerner pour le public ? Ne risque-t-on de perdre les nouveaux venus ? Ne perd-on pas l’aspect « réaliste » du MCU ?

A moins que ce ne soit que provisoire, tout comme le voyage dans le temps fut uniquement rattaché à Endgame.

Complexification des productions Marvel Studios

Nous l’avons également vu dans notre précédent article : le Multivers est un grand succès dans l’univers des comics. A travers différentes sagas ou via des productions dédiées, les réalités alternatives ont trouvé leur public au début du XXIème siècle et ont redéfini les héros que nous connaissons si bien. L’univers de la Terre-1610 (Ultimate) est parti du constat qu’il était difficile pour un nouveau venu dans le monde des comics de s’y retrouver après plus de 50ans de continuité de la Terre-616. Mais cet argument est devenu lui aussi valable en 2015 pour l’univers bis. Cela a mené à Secret Wars et la destruction de tous les univers parallèles.

Est-ce que Marvel Studios serait prêt à prendre le même risque ? Difficile à dire car il est plus aisé aujourd’hui de s’y retrouver avec 23 films qui s’étalent sur seulement 10ans. Deux arguments plaident en la défaveur du Multivers. Premièrement, si le Wolverine de Hugh Jackman ou le professeur Xavier de James McAvoy sont réintroduits dans le MCU, cela pourrait perdre le public non initié n’adhérant pas à tous les enjeux liés aux droits des personnages. Deuxièmement, le reproche majeur fait au MCU est qu’il doit être visionné comme une série. Il devient de plus en plus difficile de suivre une aventure indépendamment des autres sans connaître un minimum ce qu’il s’est passé dans les autres. Le Multivers ne pourrait faire qu’empirer les choses en ajoutant de la complexité dans les intrigues à venir.

Marvel vs. DC : deux visions différentes

Avant Marvel Studios et sa déferlante super-héroïques au cinéma, c’est DC Comics qui trustait les premières places du box-office avec sa trilogie The Dark Knight par Christopher Nolan. Auréolé de plusieurs succès importants, la Distinguée Concurrence a su initié ce genre sur grand écran avec les films Superman (avec Christopher Reeves), Batman (avec Michael Keaton et Christian Bale, aucun commentaire sur les autres versions) ou encore Watchmen (par Zack Snyder). N’oublions pas V pour Vendetta (de James McTeigue) dans un autre genre.

Puis l’univers partagé de Marvel est apparu et beaucoup d’autres studios s’y sont essayés avec plus ou moins de succès. C’est le cas de DC Comics qui a développé le DCEU avec sa Justice League après Man of Steel, Batman vs Superman et Wonder Woman. Avec un accueil plus mitigé, Warner Bros. a dû revoir quelque peu ses plans (pas toujours très clairs il faut l’admettre). Le studio a alors accepté l’idée de développer des films qui peuvent être indépendants (qui se trouvent donc dans un univers séparé) comme Joker de Todd Phillips ou bien des films encore liés à l’univers partagé comme le prochain Wonder Woman 1984 (toujours de Patty Jenkins). DC assume alors ses nombreux mondes parallèles et va s’en servir à nouveau comme nous l’avait présenté Crisis on Infinite Earths de la CW. Le film The Flash, prévu pour 2022, explorera également le Multivers avec la participation de Michael Keaton et de Ben Affleck, tous deux dans le rôle du Chevalier Noir.

Mais le Multivers version DC n’assure pas nécessairement le succès et c’est probablement là que le bât blesse. Les personnages sont à chaque fois revisités et on repart toujours de zéro (combien de fois allons-nous devoir encore supporter la mort des parents de Bruce Wayne…?). À l’opposé de Marvel donc. Si la Maison des Idées s’engage sur cette voie, il est important pour elle d’être sure de son coup et de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Il est également crucial d’apporter de la cohérence sans être redondant. Quitte à copier DC, autant essayer de le faire bien.

Les prochains films du Worlds of DC

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma