Chaque mois, des tonnes de comics VF sont proposés aux lecteurs. L’offre est tellement large qu’il est impossible, à moins d’être Tony Stark, de tout acheter. C’est pourquoi je vous dresse, mois après mois, une liste exhaustive des comics qui ont attiré mon attention, que j’ai pu lire. Découvrir ou que je ne connais pas En partant d’une sélection de départ assez étendue, j’en laisserai de côté au fur et à mesure pour arriver à ma sélection de comics du mois. Je n’ai qu’une seule contrainte, donnée par mon diabolique rédacteur en chef : la liste définitive de mes achats ne doit pas dépasser 66,60 €. J’ai toutefois la possibilité de réutiliser l’argent non dépensé de mois en mois, comme une petite cagnotte. Il me reste ce mois-ci 30,86 €. Ma liste est composée de trois groupes : les comics que je rejette, ceux que je conseille mais que je n’achète pas et ceux que je mets dans mon escarcelle.

NOUVEAUTÉ : L’inflation arrivant et certains éditeurs pouvant proposer jusqu’à 3 OMNIBUS par mois, je peux désormais choisir durant toute l’année deux omnibus au maximum sans toucher à ma cagnotte (disons que ce sont deux cadeaux de la part de notre rédacteur en chef cruel mais parfois juste) ! Problème : j’ai déjà tout utilisé ! Donc pas d’Omnibus nouveau en 2023.

Avant-propos :  Je ne suis pas omni-comics. Pour les œuvres que je ne connais pas ou que je n’ai pas lues, je me ferai une opinion sur les premières pages ou les premiers numéros. Et s’ils ne sont pas disponibles, ce sera uniquement sur les auteurs. De plus, je laisse de côté tous les titres qui ne sont pas des one-shots ou des débuts de série. En effet, le principe de cette chronique est avant tout d’attirer l’attention des lecteurs sur telle ou telle sortie. Il n’y a donc pas d’intérêt de vouloir mettre dans ma liste un tome 5 ou 6, en dehors bien évidemment de l’arrivée d’une éventuelle équipe créative ou d’un changement de direction. Je vous donnerai toutefois en début d’article un petit récapitulatif des séries à suivre.
Le printemps touche à sa fin, mais il y en a un qui bourgeonne toujours autant, c’est Alain Roussel, surnommé parfois le renflement brun, qui vous propose tous les mois la liste de toutes les sorties comics vf du mois.

Je vous conseille donc, dans les séries à suivre :

- Stillwater T2. Le premier Tome était plutôt réussi. À voir si la suite est toujours aussi intéressante avec cette histoire de personnes qui ne peuvent pas mourir lorsqu’elles se trouvent dans une ville mystérieuse.

Ma sélection du mois de mai 2023:

  • Batman One Bad Day : Le Pingouin, Urban Comics, 15 €
  • Batman Beyond the white knight, Urban Comics, 24 €
  • Jurassic League, Urban Comics, 17 €
  • The Blue Flame, 404 Comics, 26.50 €
  • Silver Surfer par Dan Slott et Mike Allred Omnibus, Panini Comics, 70 €
  • Les seigneurs de Bagdad, Urban Comics, 5,90 €
  • Nou3, Urban Comics, 5,90 €
  • All Star Superman, Urban Comics, 7,90 €
  • Spider Gwen : Gwen-Verse, Panini Comics 18 €
  • Hulk Grand Design, Panini Comics 26 €
  • Stray Dogs, Panini Comics, 24 €

240,20 € pour ce mois d’avril ! Après le feu d’artifice de ces derniers mois, on se retrouve avec une production un peu moins intéressante ce mois-ci. L’été arrive doucement. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a rien à se mettre sous la dent. C’est le mois des animaux !

Ce que j’évite :

Batman Beyond the White Knight

Sean Murphy devrait arrêter de scénariser des comics, tout simplement. Il a réussi à se faire connaître avec Punk Rock Jesus, qui en dehors de son titre un peu racoleur ne prouvait pas grand-chose et a connu un réel succès avec une bande dessinée assez surcotée, White Knight, qui reprenait beaucoup d’éléments d’autres histoires dans une intrigue qui se perdait en cours de route. Mais comme c’est Batman et Sean Murphy, ça marche. Et cet univers où les rôles sont inversés est désormais usé jusqu’à la corde. Cela a fonctionné une fois, deux fois, aucune raison de ne pas décliner jusqu’à l’écœurement l’univers du White Knight, ce qui n’est pas vraiment Punk rock quand on y pense.  Là, le scénariste/dessinateur va nous donner une version de Batman Beyond dans cet univers. J’ai envie de lire plein de choses, mais surtout pas ça. Donc je passe. Sean Murphy devrait se contenter de ne réaliser que des dessins et se faire assister par un vrai scénariste.

Batman Beyond The White Knight, Urban Comics

Jurassic League

Parfois, les éditeurs ont des idées bizarres. Mais je ne fais pas confiance à Daniel Warren Johnson sur ce coup-là, surtout quand il ne dessine pas. Si son Wonder Woman était pas mal, sa mini-série sur Beta Ray Bill était une catastrophe. Ici nous avons Juan Gedeon aux dessins, qui s’en sort plutôt bien, mais qui ne tient pas sur la durée ‘(il est remplacé le temps d’un épisode ou deux) ce qui est toujours très irritant. Niveau histoire, c’est juste anecdotique, rien de bien extraordinaire. Donc là aussi on peut passer.

Jurassic League, Urban Comics

Spider Gwen : Gwen-Verse

Prenez l’un des trucs les plus commerciaux de chez Marvel, à savoir le Spider-Verse, qui a connu une explosion depuis le film d’animation et les histoires pourries de Dan Slott et mélangez-le avec le personnage le plus ridicule et sans intérêt de ces derniers temps, Spider Gwen. Vous obtenez alors une série de commande, faite pour surfer sur la sortie du prochain film, où notre chère Spider-Gwen se retrouve avec des doubles issus d’autres dimensions. Sans aucun intérêt, des dessins classiques, bref, cette série n’a rien pour elle. C’est pour moi la purge absolue !

Spider Gwen, Gwen Verse, Panini Comics

Batman One Bad Day : le pingouin

Ça continue toujours à être très cher pour ce que ça propose. À savoir une histoire située dans le futur, avec un pingouin revanchard et un Batman très Dark Knight Returns. John Ridgway n’est pas très impressionnant et il est accompagné d’un Giuseppe Camuncoli qui ne réalise que les esquisses de la série, qui sont ensuite encrées par Cam Smith, qui lisse toutes les aspérités du dessinateur. De plus, il va quand-même falloir arrêter de se moquer du monde :  à aucun moment il n’y a un mauvais jour qui va changer le criminel, tout du moins ce n’est pas le but de l’histoire. Tout comme le précédent. C’est juste un moyen de regrouper des one-shot qui n’ont rien en commun sous une seule bannière. On se moque un peu de nous. Après cela reste lisible mais encore très anecdotique.

Batman One Bad Day, Pingouin

Après ce premier écrémage, nous voilà avec un reste de 166,20 €. Il va encore falloir faire des efforts.

Ce qui mérite d’être acheté et lu mais que je ne prends pas pour des raisons de budget (du moins réussi au plus réussi).

Hulk Grand Design

Le premier X-Men m’avait bien plus, le deuxième beaucoup moins et le grand design sur les quatre fantastiques ne m’avait pas plu du tout. De fait, je vais très à reculons sur ce type d’exercice. Je ne connais pas Jim Rugg, ses dessins ressemblent à de l’indépendant. Et en feuilletant le bouquin, j’ai remarqué que cela avait l’air assez fidèle à l’histoire de Hulk. Quant à savoir ce que cela va apporter de plus, je ne suis pas certain. Pour ceux que cela intéresse.

Hulk Grand Design, Panini Comics

The Blue Flame

Christopher Cantwell a du mal à être régulier. Parfois il fait de bonnes choses (Doom, quelques récits indépendants) mais son Iron Man était une purge absolue. Et sur ce Blue Flame, de chez Vault, c’est plutôt intéressant. Je n’ai lu que les 3 premiers numéros. Et j’irai certainement voir la suite. Car l’histoire proposée est plutôt originale puisqu’il s’agit de deux aventures menées en parallèle par deux héros nommés the The Blue Flame. L’un se retrouve dans l’espace et doit défendre l’humanité contre une race extraterrestre qui veut l’exterminer à l’issue d’un procès, l’autre est un super héros urbain gravement blessé après un attentat. Les deux semblent être la même personne en plus ! De fait il y a du mystère, les dessins ne sont pas mal. Mais cela manque un peu de rythme. Cela peut toutefois se révéler sympathique si la fin est à la hauteur. Jetez-y un coup d’œil !

The Blue Flame, 404 Comics

Stray Dogs

J’ai failli passer totalement à côté de cette série où les héros sont des chiens abandonnés et recueillis par un propriétaire mystérieux. Et franchement, c’est pas mal. Je n’ai lu que la première histoire, la mini-série principale et ce que l’on peut dire c’est que l’histoire est très très glauque et totalement en décalage avec les dessins. On s’attend à voir une histoire de chien gentils et on se dit que c’est pour les enfants, mais pas du tout ! C’est limite horrifique, c’est émouvant et surtout, ce n’est pas à faire lire à votre petit neveu. Plutôt intéressant. Je conseille mais je ne garde pas.

Stray Dogs, Panini Comics

Car il me reste 89, 70 € et avec mes réserves, cela passe largement.

Ma sélection du mois

On commence par 3 livres de la collection Urban Nomad, vous savez ces petits fascicules à pas cher dans un format pocket. Et clairement, j’avais peur de la réduction, mais cela ne pose pas vraiment de problèmes. L’avantage, c’est qu’Urban nous propose cette fois-ci des comics vraiment hyper intéressants. Notamment

Nou3

En toute honnêteté, c’est peut-être le meilleur travail de Morrison et Quitely. Nous avons une histoire qui traite de l’expérimentation sur les animaux, sur l’humanité. Et c’est clairement un sujet qui inspire Grant Morrison, qui livre un récit sans concessions, éprouvant et plein de tristesse. Tout cela sans quasiment utiliser de phrases. On a envie de pleurer, on est triste, on est révolté. Jamais Morrison, qui a tendance à tout théoriser, n’a été aussi empathique. Il est bien évidemment accompagné par Frank Quitely qui est au diapason et livre des planches magnifiques qui restituent parfaitement les émotions des protagonistes. C’est indispensable, tout simplement !

Nou3, Urban Comics

All Star Superman

Et c’est un joli doublé pour vraiment pas cher ! Quand je disais que Nou3 était certainement la meilleure histoire du tandem Morrison et Quitely, j’avais oublié All Star Superman. Parce que dans ce récit, le scénariste écossais livre une véritable lettre d’amour au meilleur de tous les super-héros, celui sur lequel il a même beaucoup écrit dans son essai sur le genre (Supergods). Tout est là. Et c’est un réel bonheur. L’un des meilleurs récits sur Superman et croyez-moi, quand il s’agit du fils de Krypton, je suis extrêmement difficile. Foncez foncez foncez !

All Star Superman, Urban Comics

Les seigneurs de Bagdad

Vous voulez de l’indispensable là aussi ? Ce livre est fait pour vous. Avec cette histoire d’animaux échappés du zoo de Bagdad durant la guerre en Irak, Brian K. Vaughan livre un récit tout en nuances et évidemment bien représentatif des atrocités de la guerre, mais aussi des comportements humains. Les dessins de Nico Henrichon sont parfaits et vous aurez, si vous achetez ce livre, un récit indispensable pour tout fan de comics qui se respecte. Là aussi, vous pouvez y aller les yeux fermés !

Les Seigneurs de Bagdad, Urban Comics

Et vous l’aurez deviné, ce mois-ci je fais tapis sur mes réserves et je m’offre l’Omnibus Silver Surfer par Dan Slott et Mike Allred.

Silver Surfer Omnibus

Je ne suis pas le plus grand fan de Dan Slott qui existe. En toute honnêteté, ce que j’avais apprécié du scénariste sur She Hulk ou Arkham Asylum s’est effondré en miettes lorsque ce dernier a pris en main Spider-Man. Donc autant dire que Slott sur le Silver Surfer, personnage que je n’aime pas particulièrement plus que ça, c’est pas l’extase. Sauf que voilà, Mike Allred est l’un de mes dessinateurs préférés. J’ai donc tenté la série à l’époque et croyez-moi, c’est là aussi non seulement l’une des meilleures séries sur le Silver Surfer qui existe, mais certainement l’une des meilleures séries Marvel de ces dernières années. Slott est bon, Slott est fin et arrive à donner de la place à Mike Allred, qui tente énormément de choses au niveau graphique. Ils introduisent de plus une nouvelle compagne pour notre héros qui s’avère être l’une des créations majeures ou en tout cas de splus intéressantes et développées de ces dernières années. C’est magnifique, c’est ambitieux, c’est respectueux et émouvant. Bref, c’est là aussi un indispensable. Je pense sincèrement que c’est le chef d’œuvre de Slott et de Allred !

Silver Surfer Omnibus, Panini Comics

En ce mois de mai, on a réussi à mélanger achats coûteux avec versions à petit prix. C’est sans aucun doute la meilleure sélection de l’année pour la qualité des récits proposés. Qui ne sont certes pas inédits, mais sont de véritables œuvres d’art. Quatre récits totalement indispensables pour moins de 90 euros ! De fait, il me reste quand-même un peu d’argent dans ma tirelire pour le mois prochain : 7,76 € !

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Panini ComicsUrban Comics
Alligator Queen

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans cette chronique