Justice League, la critique
La BO de Justice League par Danny Elfman, la critique
Hellshock de Jae Lee publié chez Alayone Comics
Hellshock (Jae Lee, Alayone Comics), la preview
Thor: Ragnarok, la critique

Ceci est le second épisode d’une série d’articles sur le run d’Ed Brubaker sur Captain America. Vous pouvez lire ici-même la première partie traitant de l’ambiance et le traitement des personnages.

Dés l’annonce du lancement du volume 5, Brubaker avait indiqué qu’il utiliserait le Red Skull et le Cube cosmique. Cela avait entraîné des réactions dubitatives parmi les fans (dont la mienne) sur le fait d’associer ce Vilain avec cette arme, ce qui pouvait sembler être une histoire usée jusqu’à la corde car, comme vous allez le constater, le principe n’est pas nouveau.

Red Skull et le cube cosmique

Tales of Suspense 79-81 (1) voit le retour dans le présent du Red Skull. On apprend que lors de son dernier combat contre Captain America durant la guerre, il a été enseveli par l’effondrement de son château et maintenu en vie (avec deux de ces gardes) par un gaz expérimental qu’il stockait. C’est l’AIM qui le découvre. Ces derniers travaillent sur un projet, le Cube Cosmique, qu’il finira par leur voler.  Cet objet réalise toutes les volontés de celui qui le tient (une sorte de lampe d’Aladin technologique et cosmique).
Le Red Skull, jouant comme un chat avec une souris avec notre héros, finira battu quand le vengeur lui fera lâcher l’objet dans l’océan. Le vilain se jettera à la poursuite du cube mais coulera à pic avec son armure.

Red Skull dans Tale of Suspense 80

On le voit la première apparition de l’arme coïncide avec le retour de l’ennemi juré de Steve Rogers dans l’univers Marvel. Il y a donc une forme de clin d’oeil à continuer d’associer les deux.

 

Red Skull et le cube cosmique

Quelque temps plus tard, dans Captain America 114-119 (2), notre méchant récupère le cube. Il continue sa stratégie de jouer avec son ennemi plutôt que de l’anéantir. Il permute ainsi leurs deux apparences pour ruiner l’image du héros et l’enverra sur l’île des Exilés, groupuscules qui l’avait aidé à trouver le Cube dans l’histoire précédente. Rogers trouvera sur cette île, un allié, ayant un lien bizarre avec un faucon, qu’il entraînera et qui deviendra … (suspense) le Falcon (3).

Red Skull et le cube cosmique

Au final, Modok, ne voulant pas qu’une arme crée par l’AIM se retournent contre eux, le détruira à distance.

Red Skull et le cube cosmique

Dans Super-Villain Team Up 16-17 (4),  le Red Skull et le Hate-Monger se sont installés sur une île. Ils y recréent une sorte de nouveau Reich avec une armée et des camps de travail.

Red Skull et le cube cosmique

On découvre ainsi que le Hate-Monger est toujours Adolf Hitler et que les deux villains sont en cheville depuis un moment. C’est Hitler qui présenta Arnim Zola au Skull. Ce dernier est un scientifique qui a cloné le Führer et transfère son esprit à chaque “mort”. Il a d’ailleurs transféré son propre esprit dans le corps d’un robot.
Les deux dictateurs tentent de recréer un cube cosmique. Mais chacun des deux sait que l’autre le trahira le moment venu.
Hitler veut donc que Zola transfère directement son esprit dans le cube où il ne fera qu’un avec l’arme. Mais le Skull avait tout prévu. Le cube ne pouvant pas être opérationnel techniquement, il s’en servira grâce à Arnim Zola de prison pour l’esprit du Führer.

Red Skull et le cube cosmique

Le Red Skull sauvera Captain America de la dégénérescence du sérum du super soldat en transfusant son propre sang (qui bénéficiait d’un antidote). En effet, le Skull, à cette époque est dans un corps cloné de Rogers (Je pense que si vous suivez, vous savez qui est responsable de cette opération: A.Z.).
Il a besoin du héros et de Sharon Carter (que l’on croyait morte) pour empêcher un groupe, le KübeKulte, d’énergétiser le cube contenant l’esprit d’Hitler.

Le Skull finit par récupérer cette arme. Il «envoie» Rogers à l’intérieur du cube et le manipule pour tuer le Führer.
Cap finira par s’en sortir et détruira l’arme qui explosera en vaporisant le Skull.

Dans Captain America Volume 3 14-19 (6), Korvac (se faisant passer pour Kang puis pour Uatu, le Gardien) redonne substance au Skull, alors imprégné de la puissance du Cube Cosmique. Il sera vaincu comme d’habitude car il ne pourra pas s’empêcher de jouer avec le héros. On peut d’ailleurs s’interroger sur sa volonté réelle de gagner. Starlin avait conclu que Thanos souhaitait être arrêté après trois échecs avec le cube ou les gemmes de l’infini, le Red Skull en est à quatre échecs.

Red Skull et le cube cosmique

Pour le battre, notre héros sabotera l’ancien vaisseau de Galactus dont le Skull voulait s’emparer: au lieu d’acquérir la connaissance ultime contenue dans les ordinateurs, il sera désintégré (et l’énergie du cube avec) par un rayon d’antimatière. (Je passe toute l’histoire avec Korvac.)

On comprend donc que l’annonce d’une autre histoire avec le Red Skull et le cube cosmique, quelques années après, puissent sembler être celle de trop.
C’est là que le scénariste joue avec les attentes du public. La mort prématurée du Skull, dès le premier épisode, fera passer l’intrigue du cube au second plan.
On se demandera qui a tué le Skull? Est il vraiment mort? Qui est ce Winter Soldier?

On aura pas droit au jeu du chat avec la souris mais à une ambiance proche de Steranko avec des racines venant d’histoires de Lee ou Waid.

On constate donc plusieurs choses:
1- Brubaker utilise bien la mythologie propre à la série.
2- Juger sans avoir lu, s’avère toujours périlleux.

D’ailleurs, en ce moment, Nick Spencer, scénariste de la série nous raconte une nouvelle histoire à base de cube cosmique (celui qui fut vaporisé lors du run de Mark Waid) et de Red Skull. Là aussi, pour l’instant (en VF), on ne peut que constater qu’il réussit, lui aussi, à en faire quelque chose de palpitant et de qualité (7).

Parfois c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe!

Captain America V5 #1 - Page 28 - Red Skull

 

(1) Traduit dans Eclipso 51-52 chez Aredit ou Strange Special Origines 259 bis chez Lug/Semic et chez Panini dans Captain America : l’Intégrale 1964-1966.
(2) Traduit dans Thor (Collection flash pocket) 9 et 11 chez Aredit et Lintégrale 1968-1969 chez Panini.
(3) On apprendra dans Captain America 186 (Hulk Colection Flash Pocket 25 chez Aredit)que le Skull utilisa le cube pour transformer une petite Frappe Snap Wilson en un parfait partenaire pour Captain America.
(4) Traduit dans L’Inatendu 22 et Ka-Zar 1 chez Aredit
(5) Traduit dans Avengers 2 à 5 chez Panini
(6) Traduit dans Fantastic Four (2ème série) 13 à 17

(7) Captain America: Steve Rogers, traduit dans All-New Iron Man & Avengers puis Iron Man & Avengers en revue chez Panini.