Après des débuts difficiles, l’univers des films DC se porte mieux. Merci à Wonder Woman et surtout Aquaman, alors que les studios misaient au départ plus naturellement sur Superman et Batman. Preuve de la difficulté de prévoir et gérer un univers partagé de plusieurs films aux budgets colossaux. L’échec d’un seul d’entre eux peut suffire à l’effondrement d’un planning de plusieurs années.

Méthode pourtant qui a fait le succès de Marvel, même si l’époque où ils annonçaient les sorties par paquet de douze est loin. La Warner et DC semblent donc souhaiter s’en éloigner. De quelle manière ? Quel sera l’avenir de l’univers DC au cinéma après le succès d’Aquaman ? Voici les questions qu’a posées The Hollywood Reporter à Toby Emmerich, le big boss à la tête de la Warner.

« Nous avons tous le sentiment que nous avons franchi un cap. Nous jouons selon la manière et les règles de DC, qui sont très différentes de celles de Marvel. Nous sommes beaucoup moins concentrés sur un univers partagé. Nous le construisons film par film. Chaque film a sa propre équation et sa propre entité créative. Si vous ne deviez retenir qu’une chose à notre sujet, c’est que cela doit toujours concerner les réalisateurs. »

Un Worlds of DC du côté des réalisateurs ? Zack Snyder appréciera ce revirement un poil tardif. La différence de ton entre les futurs projets (de Shazam! au Joker) laissent penser malgré tout que ce ne sont pas de simples éléments de langage. Nous devrions avoir droit à des films plus indépendants, différents les uns des autres. Nous l’espérons pour Matt Reeves, celui-ci travaillant actuellement sur The Batman. Des films de moins en moins connectés entre eux, aussi. Sûrement ce qui plaira le moins aux fans.

Concernant leur manière de communiquer autour du très grand nombre de projets de films, aucun changement n’a cependant été annoncé.

À lire aussi

.