Nous en parlions en septembre dernier, mais il semble que ce soit confirmé : Brian Michael Bendis ne serait plus sous contrat d’exclusivité chez DC Comics.

Après un transfert de Marvel à DC Comics retentissant et un run de deux ans et demi sur Superman (et une grosse année sur Legion of Super-Heroes), le contrat d’exclusivité de Bendis semble avoir expiré. Concrètement,  Bendis redevient free-lance. Il peut toujours travaillé pour DC à la commande, comme il semble le faire sur Justice League, mais aussi pour d’autres éditeurs. En revanche, DC n’est plus tenu de lui trouver du boulot et peut stopper leur collaboration à tout moment. On imagine que, dans le même mouvement, DC n’est également plus tenu de soutenir les publications personnelles de Bendis, regroupées sous le nom de Jinxworld.

Alors que va devenir Bendis ? Il peut très bien rester dans le giron DC en tant que free-lance, mais rien ne l’empêche de proposer des projets à Marvel. À moins qu’il se tourne vers les indépendants comme Image, Dark Horse, Boom! ou même AWA.

En tout cas, l’idée que DC semble beaucoup moins généreuse pour les artistes se confirment. Bleeding Cool avait déjà évoqué le fait que bon nombre d’artistes habituellement associés à DC se sont retrouvés sans projets du jour au lendemain. Nous avons parlé hier du cas Francis Manapul dont le contrat d’exclusivité s’est terminé lui aussi,  laissant son Aquaman: Earth One boire la tasse. L’hécatombe salariale dans le domaine éditorial n’aide de toute façon pas à favoriser un suivi des projets. Le site de Rich Johnston prédit donc là aussi une migration d’artistes estampillés DC soit vers Marvel, soit vers les indépendants.

 

Brian Michael Bendis

Source : Bleeding Cool

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter