Bendis reprend Superman

C’était une forte suspicion, mais rien n’avait été confirmé. Cette fois, c’est fait. Brian Michael Bendis reprend Superman… à la manière de John Byrne en 1986.

En novembre dernier, Brian Michael Bendis, le scénariste star de Marvel (Avengers, Ultimate Spider-Man) avait surpris son monde en signant un contrat d’exclusivité avec l’éternel concurrent, DC Comics. Le mystère a longtemps été gardé sur les projets sur lesquels Bendis allait collaborer. Qui plus est, des ennuis de santé avait bousculé un peu le calendrier. Néanmoins, la rumeur la plus persistante le voyait sur Superman, rumeur étayée par sa participation au prochain numéro anniversaire Action Comics #1000. Une participation qui n’est en fait qu’un point de départ, comme le scénariste l’a lui-même confirmé au site du magazine Forbes.

Après le numéro 1000, Action Comics s’interrompra brièvement pour laisser la place à une mini-série hebdomadaire en 6 épisodes. La série débutera le 30 mai prochain et s’intitulera Man of Steel. Avant cela, Bendis aura signé un épisode introductif dans DC Nation #0, illustré par rien moins que José-Luis Garcia-Lopez. Chaque épisode de la série hebdomadaire sera illustré par un dessinateur différent: Ivan Reis (Action Comics, The Terrifics), Evan « Doc » Shaner (Future Quest, Convergence: Shazam),  Ryan Sook (X-Factor), Kevin Maguire (Justice League International), Adam Hughes (Justice League America)  et Jason Fabok (Justice League). Cette mini-série reprendra les grands moments de l’existence de Superman (la destruction de Krypton, son arrivée sur Terre), introduira un nouveau vilain d’importance et se conclura par un changement important du statu quo.

« Les retombées de Man of Steel #6 sont énormes. C’est un des changements de statu quo les plus importants depuis Crisis [on Infinite Earths]. Nous enchainerons donc avec un nouveau numéro 1 pour la série Superman. La série sera vraiment centré sur Superman et sur beaucoup d’action, dans la tradition DC. Action Comics sera lancé au #1001 et sera plus centré sur Clark Kent, le Daily Planet et Metropolis ».

Le nouveau Superman #1 sortira le 11 juillet, avec Ivan Reis aux dessins, tandis que le 25 juillet, Patrick Gleason (actuel co-scénariste et dessinateur de la série Superman) prendra les crayons d’Action Comics #1001. En tout cas, tout cela fait furieusement pensé à la façon dont John Byrne reprit la licence Superman en 1986, avec une mini-série en six numéros intitulée aussi Man of Steel et une relance de Superman au numéro #1. Un indice sur la façon dont Bendis compte aborder le personnage ?

En tout cas, pour Bendis, reprendre Superman a des résonances très personnelles. « Je suis un petit garçon juif de Cleveland et mon lien envers Superman est génétiquement très, très profond, » précise-t-il en référence aux créateurs de Superman, Jerry Siegel et Joe Shuster, eux-aussi petits juifs de Cleveland. Je peux vous dire que les choix que nous avons faits concernant Superman sont profondément liés à ses origines. Je ne veux pas en dire plus, mais c’est une reflexion sur d’où il vient et le monde dans lequel il vit actuellement.(…) Ecrire Superman à l’heure actuelle est une expérience intense. Nous vivons dans un monde où nous avons entendu l’expression « Vérité, Justice et Rêve Américain » toute notre vie, n’est-ce pas ? Mais c’est la première fois qu’on ne la prend plus pour argent comptant. La vérité n’est plus aussi simple que nous le pensions, la justice ne s’applique pas hélas à tout le monde, et le rêve américain, ce rêve que tout à chacun puisse venir vivre leur vie à leur convenance, dans la santé et la sécurité… ce sont des choses qu’on a toujours cru pour acquis, mais plus maintenant. Peu importe où vous vous situez politiquement, ce n’est plus acquis. »

Cependant, les choses ne s’arrêteront pas là pour Bendis. Il rapatrie également tout son univers personnel chez DC. Tous ses titres en creator-owned, connus sous le nom de Jinxworld, seront dorénavant publié par DC. Attendez-vous donc, dans les mois à venir, à des rééditions papier et digitales de séries comme Powers, Jinx ou Scarlet. Bendis promet également du nouveau matériel, sans préciser si il s’agit de continuer certaines séries ou d’en créer des nouvelles. Non content de poursuivre ses projets personnels, le scénariste sera également à la tête d’un sous-label au sein de l’univers DC. A la manière de Gerard Way et ses Young Animals, il supervisera plusieurs séries et en écrira certainement. Pas de détails pour l’instant, le projet étant prévu pour la fin de l’année.

Une année qui s’annonce donc très laborieuse pour Bendis qui semble vouloir profiter de tous les aspects que peut lui offrir DC Comics.

Source: Forbes.

.