Il y a une règle maintenant bien connue des fans des films du Marvel Cinematic Universe qui consiste à ne pas quitter la salle avant la toute dernière seconde de projection afin de découvrir la scène post-générique du film. Et à l'exception d'Avengers: Endgame, toutes les productions de Marvel Studios ont offert au public un aperçu de l'avenir du MCU par le biais de ces courtes scènes.

Et si vous vous demandez si Black Panther: Wakanda Forever a une scène post-générique, la réponse est évidemment "oui", enfin presque. En effet, Marvel Studios a pris l'habitude de présenter un scène de milieu de générique en plus de la très attendue scène post-générique. Mais en l'occurrence, il faudra se contenter de la première comme l'a justifié le producteur du film, Nate Moore au site Comicbook.

Vous savez, de toute évidence, ce film et son ton sont un peu différents et nous avons eu l'impression, surtout une fois que les gens ont vu le film, que la fin était si poétique que revenir en arrière et de dire "Hé, il y a quelque chose avec le générique de fin", c'était un peu hypocrite par rapport à ce que nous faisions. Tout comme Endgame n'avait pas de scène post-générique, ce film ne semblait pas en avoir besoin.

Attention, la suite de cet article contient des révélations sur le film Black Panther: Wakanda Forever.

Cette scène casse quelques peu les codes dans la mesure où, même si elle introduit des éléments pour le futur de la franchise, il semblerait surprenant que le personnage introduit revienne de sitôt.

Le public y découvre Toussaint (Divine Love Konatu-Sun), le jeune fils de T'Challa, le précédent Black Panther interprété par le défunt Chadwick Boseman. Le petit prince est présenté par sa mère, Nakia (Lupita Nyong'o), à sa tante, Shuri (Laetitia Wright). Dans cette scène de milieu de générique qui déborde d'émotion, mêlant sourires et larmes, on apprend que l'enfant – qui porte le nom wakandais de son regretté père – sera élevé loin de la pression liée à son héritage, qu'il soit royal ou héroïque, comme l'on décidé ses parents.

Vers les Young Avengers ou les Champions ?

L'introduction de ce nouveau et jeune personnage peut avoir plusieurs significations.

Pour commencer, tout le film a quasiment été pensé comme un hommage rendu à Chadwick Boseman par le réalisateur, Ryan Coogler et le casting. Ainsi, le jeune T'Challa pourrait avoir une certaine symbolique, indiquant que d'un côté la vie continue, mais que son père et son interprète ont laissé au monde un héritage. Et son rôle pourrait se limiter à cela.

Mais à l'époque où la quasi-totalité des "anciens" super-héros du MCU sont progressivement remplacés par des personnages plus jeunes pensés pour remplir sensiblement les mêmes fonctions, difficile de ne pas imaginer Black Panther subir le même traitement. Ainsi, le jeune T'Challa serait très logiquement un prochain Black Panther ou bien un tout autre personnage intrinsèquement lié au protecteur du Wakanda.

Toutefois, du haut de ses six ans environ, il semblerait assez étonnant que le garçonnet puisse rejoindre dans un avenir proche les hypothétiques Young Avengers dont les membres potentiels, pour la plupart déjà croisés dans les films et séries Marvel, sont déjà adolescents voire jeune adultes. Ainsi, il ne serait pas surprenant de voir émerger une seconde équipe de super-héros, légèrement plus jeunes, à l'instar des Champions dans les comics Marvel.

Quoi qu'il en soit, un message indiquant que Black Panther reviendra finit par être affiché à l'écran. Mais force est de constater que les candidats au titre sont suffisamment nombreux pour laisser planer le mystère. S'agira-t-il de Shuri, de M'Baku (Winston Duke) ou bien du jeune Toussaint/T'Challa ? Il faudra certainement faire preuve de patience avant de revoir Black Panther sur un écran.

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter