Star Wars était le thème de la 55e édition de StreamVF, une émission sur Twitch centrée sur le doublage VF et ses comédiens talentueux. Les voix d'Obi-Wan Kenobi et de Kylo Ren, ainsi que le directeur artistique des récentes séries Star Wars, étaient réunis pour parler plus en détails de leur travail et de leur rôle au sein de la saga.

L'émission, animée par le comédien de doublage Donald Reignoux (VF de Spider-Man, Titeuf), a tout d'abord fait ses débuts sur le doublage de jeux vidéos : les comédiens parlaient de leur travail tout en jouant aux jeux. Depuis, l'émission s'est bien diversifiée, davantage de comédiens sont invités, et les thèmes sont nombreux : Harry Potter, Game of Thrones, The Walking Dead, les Spider-Man, Avengers, Retour vers le futur, Malcom, Les Simpsons, et bien d'autres... De quoi plaire aux amoureux de la VF et aux nostalgiques des voix de leur enfance !

Star Wars à l'honneur

Cette fois-ci, les invités étaient Bruno Choël, la voix française d'Obi-Wan Kenobi (mais aussi de Jack Sparrow, Nathan Drake, etc.), Valentin Merlet qui double Kylo Ren, et Edgar Givry qui a dirigé la version française de Star Wars IX ainsi que les séries Disney+ (The Mandalorian, Le livre de Boba Fett, Obi-Wan Kenobi) et qui prête par ailleurs sa voix à McGiver et Jack O'Neill dans Stargate SG-1. Donald Reignoux a lui même dirigé la version française de Star Wars VIII et de Solo

Ce live, qui sera disponible en replay sur la chaîne YouTube de Donald Reignoux, s'est révélé riche en anecdotes. Bruno Choël nous raconte comment il a obtenu son rôle : “Tout au début, quand j’étais dans les couloirs de Dolby, on m’a dit 'on est en train de faire du Star Wars, on va essayer de te trouver un petit rôle sur un stormtrooper, juste un petit truc' […] Puis finalement, c’était un essai sur Ewan McGregor." Depuis, il est devenu la voix française officielle de l'acteur, avec 35 films à son actif, et double même le personnage dans sa version animée et Lego.

Bruno aime beaucoup le personnage d'Obi-Wan pour son côté mentor, les responsabilités qu'il possède et la culpabilité qu'il porte en lui : cet aspect tragédie grecque lui plaît énormément. Il a été ravi de retrouver Obi-Wan en travaillant sur la série, qui apporte selon lui plus de profondeur au personnage.

Valentin Merlet a lui aussi commencé à doubler Adam Driver grâce à Star Wars. Il raconte son essai plutôt cocasse sur le personnage : "Je me pointe au studio, comme d’habitude on regarde le truc et moi je suis tout de suite dans le boulot, donc je regarde le mec, les trucs, je me dis 'putain j’ai envie d'avoir ce rôle', et croyez le ou pas, mais je ne capte pas DU TOUT que c’est Star Wars. Et pourtant à la fin de la séquence, il y avait le mot Jedi.”

Valentin se trouve extrêmement chanceux d'être la voix officielle d'Adam Driver : son jeu est très bon, riche, coloré, et il ne s'ennuie jamais avec lui. Par contre, ce talent met une certaine pression : il a le sentiment de devoir constamment "rejouer sa place", car il est difficile pour lui d'entrer dans le rôle, ce qui n'est pas le cas de Bruno qui lui n'a aucune difficulté à se caler sur le jeu d'Ewan McGregor. Il ne se rend par ailleurs toujours pas compte d'être la voix d'un des rôles principaux de la postlogie Star Wars.

Des conditions de travail loin d'être simples

Le métier de comédien de doublage n'est pas simple : si des projets comme les films Star Wars accordent beaucoup de temps pour réaliser la version française, Valentin Merlet déplore toutefois le niveau de confidentialité qui rend parfois le doublage compliqué : les comédiens font parfois face à un écran noir, avec seulement la bouche de l'acteur visible, ou son visage. Pareil pour les scènes de combat, où ils doivent doubler les actions et les bruits sans savoir ce qu'il se passe à l'écran. Le comédien trouve ce manque de confiance déroutant, surtout considérant les exigences et la difficulté de travailler sur une saga d'une telle ampleur. Ils n'ont pas le droit à l'erreur.

Des précautions sont également prises pour la direction artistique : pour L'Ascension de Skywalker, Edgar Givry raconte que toutes les équipes mondiales de doublage (Japon, Russie, Italie, etc.) ont été réunies à Londres pour la projection du film suivie d'une discussion avec J.J. Abrams, mais que le film projeté était un faux, sans effets spéciaux, avec un montage différent, et de fausses scènes pour ne pas divulguer la fin.

Toujours est-il qu'une atmosphère quasi-religieuse se dégage du travail autour de Star Wars : que ce soit le visionnage en petit comité par les équipes de doublage, l'ambiance des studios lors de la prélogie, ou la dévotion des fans, tous les comédiens relèvent l'aura très particulière qui entoure la saga.

Un redoublage impressionnant

Au cours de l'émission, les comédiens sont invités à redoubler une scène de leur personnage, en live, sans préparation. Elles sont souvent riches en émotion, et le talent d'acteur est vraiment mis en valeur : ainsi, Bruno Choël a redoublé la scène iconique du combat entre Anakin et Obi-Wan ("The one", comme il l'appelle) et Valentin Merlet a rejoué une scène entre Kylo Ren et Rey dans Star Wars VIII. Nous vous laissons les visionner ci-dessous :

Le replay de l'émission StreamVF est déjà disponible sur Twitch et sortira dans quelques jours sur YouTube.

debug: t=19 / nbp=20

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter