De nos jours, les jeux vidéo font partie intégrante de notre culture populaire, mais connaissez-vous le tout premier jeu vidéo jamais créé ? Plongeons-nous dans les débuts de l'histoire du jeu vidéo et découvrons les caractéristiques et le développement de ce pionnier du divertissement interactif.

Le tout premier jeu vidéo

Avant de sortir nos outils archéologiques, intéressons-nous d'abord aux jeux vidéo. Ce terme contracte les mots "jeu" – une activité physique ou mentale destinée à divertir – et "vidéo" qui nécessite la transmission d'images à travers un écran comme un ordinateur ou un télévision. Le jeu vidéo a donc besoin d'une plateforme de traitement des informations mais également un périphérique d'entrée comme une manette, un joystick, un clavier, etc. Il est donc nécessaire de revenir au milieu du XXe siècle pour trouver une trace des premiers outils permettant de traiter une activité ludique de manière informatisée.

Revenons donc en 1947 où Thomas T. Goldsmith Jr. et Estle Ray Mann mettent au point le Cathode-ray amusement device, un jeu interactif composé d'un tube cathodique et d'un oscilloscope dans lequel le joueur doit influer sur la trajectoire d'un tir grâce à des interrupteurs. Pour parvenir à jouer sans moyens graphiques suffisants, il était nécessaire de dessiner sur un film plastique les cibles à viser. Un brevet a été déposé mais malheureusement aucun modèle n'a pu être retrouvé car la production n'a jamais vraiment été lancée. Ce jeu a donc été quelque peu écarté des livres d'histoire et des musées à cause d'un manque de reproduction avant de réapparaître il y a quelques années seulement.

Une décennie d'expérimentations

Par la suite, le divertissement vidéo-ludique a commencé doucement a être mis au point par divers ingénieurs et a connu des avancées significatives. Parmi les premiers jeux vidéos, nous pouvons compter sur Bertie the Brain – également appelé Bertie – en 1950, Nimrod et le Programme d'échecs de Dietrich Prinz en 1951 ou encore OXO en 1952. Le point commun entre ces jeux ? Une postérité quasi-inexistante malgré des présentations lors d'expositions, de foires ou de festivals. Ils ont été développés pour tester des ordinateurs analogiques alors naissants et n'avaient pas la possibilité d'évoluer de manière à être présentés au grand public et étaient surtout statiques. Bertie et OXO étaient des programmes permettant d'affronter l'ordinateur au morpion et Nimrod donnait l'occasion de jouer au jeu de Nim.

D'après de nombreux spécialistes, on considère alors aujourd'hui Tennis for two comme étant le premier jeu vidéo de l'histoire. À la fin des années 50, William Higinbotham et Robert Dvorak développent un programme sur le Donner Model 30 relié à un oscilloscope. Deux joueurs peuvent alors s'affronter sur un jeu de balle rebondissante entre deux côtés. L'accueil public lors de sa présentation est sans pareil avec des files d'attente interminables pour le tester. Il est le premier jeu à présenter les images en temps réel et à traiter les données de deux contrôleurs.

Mais l'évolution ne s'arrête pas là puisque né Spacewar! en 1962. Steve Russell en collaboration avec Martin Graetz et Wayne Wiitanen créent, dans les locaux du Massachusetts Institute of Technologie (MIT), ce jeu qui rentrera dans l'Histoire. Développé pour le DEC PDP-1 qui vient d'être installé en nombre dans l'université, Spacewar! se déploie sur plusieurs modèles et devient de fait le premier jeu à être lancé sur plusieurs ordinateurs. Dans ce jeu, deux joueurs s'opposent à l'aide de vaisseaux spatiaux pour essayer de détruire l'autre dans un décor révolutionnaire pour l'époque. Il sera surtout un pionnier pour de futurs projets similaires en inspirant les développeurs.

Le chiffre : 200

1971 et 1972 seront des années charnières pour l'industrie du jeu vidéo puisque c'est à ce moment-là que les projets commenceront à naître pour le grand public à travers des consoles ou des bornes d'arcade avec notamment Galaxy Game. Mais celui qui révolutionnera tout c'est bien évidemment Pong d'Atari, d'abord sur arcade avant d'arriver dans les salons des ménages grâce à une console dédiée. Pour convaincre les acheteurs d'installer ces bornes dans leurs locaux, l'un de ses créateurs Nolan Bushnell ira à leur expliquer que Pong peut rapporter jusqu'à 200 dollars par semaine, contre 50 pour une machine à sous de l'époque, soit 4 fois plus. Le temps lui donnera raison puisqu'en 1973, le nombre de commandes atteindra les 8 000 machines.

Depuis plus de 70 ans donc, les jeux vidéo rythment les vies d'une grande partie de la population mondiale. Des programmes simplistes mais pourtant très ingénieux nés sur des oscilloscopes, les développeurs et les programmeurs ont su mettre leurs talents à profit des activités vidéo-ludiques avec des retombées de plus en plus importantes. Alors que vous soyez un as de Mario Kart, un aficionado de Candy Crush, un féru de League of Legends, un artilleur de Call of Duty ou bien tout simplement un joueur, n'hésitez pas à repenser à ces projets éphémères ou non sans qui nous n'en serions pas là aujourd'hui.

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Alligator Queen

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter