Dans la série Dark Knights of Steel de DC Comics, l'univers de l'éditeur est revue à la façon médiévale, avec ses personnages principaux qui se retrouvent avec de nouvelles vies et origines (logique que l'on retrouve chez Marvel avec 1602 par exemple).

Dans cette ligne temporelle, les parents de Kal-El (Superman) se sont échappés de Krypton et règnent désormais en maître sur leur royaume terrien, accompagnés donc de Kal-El ainsi que de sa sœur, Zala Jor-El. Le royaume des kryptonien est en guerre contre celui dirigé par une version alternative de Black Lightning – le Roi Jefferson – qui, afin de se débarrasser du Roi Jor-El, fait appel aux services de Green Arrow.

Dans Dark Knights of Steel #3, la princesse Zala ne compte pas laisser cela impuni et part, seule, affronter l'adversaire. Et s'il n'y a pas beaucoup de doutes quant à la capacité d'une kryptonienne à se débarrasser de ses ennemis, Zala Jor-El ne se prive pas de faire une démonstration de force. Ainsi, après avoir tué le fils du Roi, elle transperce de sa main l'un des gardes (en l'occurrence la version alternative de Gold des Metal Men) et anéantit les autres à l'aide de sa vision thermique. Elle finit sa frénésie meurtrière en empalant le Roi Jefferson.

Si les scènes de tueries ne sont pas rares dans les comics, DC a tout de même jugé nécessaire de censurer les actions de la princesse. Dans les version preview du comic book nous pouvons découvrir la scène dans le moindre détail, mais la version définitive se voit légèrement modifiée avec l'onomatopée associée à l'action écrite de manière à la couvrir.

Reste à voir s'il s'agit ici d'un événement isolé ou si les actions de la princesse Zala Jor-El vont conduire à une débauche de violence, ce qui est scénaristiquement facilité par le contexte médiéval de la série Dark Knights of Steel écrite par Tom Taylor et illustrée par Yasmine Putri et Arif Prianto.

DC Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter