En Décembre 2021, Panini Comics a entamé une opération d’envergure en rééditant les Star Wars Légendes. Comics publiés auparavant par Dark Horse, lorsque l’éditeur détenait encore les droits de cet univers fort, fort lointain. Cette opération s’est faite en prenant pour modèle une collection qui fait de plus en plus parler d’elle aux États Unis : les Epic Collection. Et si je souhaite vous en parler, c’est qu’aujourd’hui, en Juin 2022, Panini Comics publie désormais des comics de l’univers Marvel sous ce format, mais aussi parce qu’il s’agit, à mon sens, de la meilleure manière de lire les bons vieux comics Marvel, aujourd’hui.

Qu’est-ce que les Epic Collection ?

Les Epic Collection sont un format publié par Marvel Comics depuis 2014. L’objectif de cette collection, en VO, était de remplacer la gamme Essential qui rééditait dans l’ordre chronologique les comics Marvel des années 60/70/80. Mais non seulement ces rééditions étaient en noir & blanc, mais elles étaient également publiées sur un papier de très basse qualité. L’avantage était surtout financier. Chaque volume avait le mérite de compter plus de 500 pages pour une vingtaine de dollars.

epic collection marvel

Aujourd’hui, les Epic Collection proposent une édition toute aussi massive (500 pages en moyenne), en couleur et sur un papier adapté à son contenu. Seulement, à l’inverse des Essentials, le prix des volumes en VO tournait autour de 35/40$. Suite à l’augmentation des prix du papier, la fourchette oscille désormais entre 40 et 45$.

Les Epic Collection ont l’ambition de rééditer des runs entiers, qui n’avaient jamais été compilés dans un album depuis leur publication d’origine. Et sur ce point, c’est une collection de rêve pour les explorateurs du monde des comics, et les passionnés de ces périodes oubliées – à tort ou à raison.

Les Epic Collection chez Panini Comics

La première contrainte et inquiétude, c’est le risque de doublon sur le marché français. Si vous êtes un visiteur régulier des rayons comics, vous aurez déjà remarqué ces étranges formats que sont les Intégrales. Organisées par années, publiés selon l’ordre chronologique, ce format est encore aujourd’hui LE format favori des curieux de vieux comics et des lecteurs de longue date.

Et si vous avez déjà regardé la quatrième de couverture d’une intégrale, vous savez également que son prix est une sacrée barrière. C’est le grand point fort de cette collection en France est de concurrencer avec vigueur le marché US. Panini Comics propose des Epic Collection au prix de 26 euros pour le format souple et 30 pour le format rigide – ce dernier n’existant pas en VO, un vrai luxe. Une sacrée surprise lorsque tous les éditeurs présentent tristement une regrettable hausse des prix.

S’ajoute à cela la question du papier. Les intégrales utilisaient un papier glacé, absolument pas adapté au contenu. Pour les Epic, l’éditeur fait un bel effort en proposant un papier qui ne réfléchit pas la lumière.

La grande différence avec les intégrales concerne donc l’édition. Car l’objectif des Epic Collections reste le même : mettre en avant d’anciennes publications. Cependant, le contenu des Epic Collection ne se limite pas à une série. Les Epic publieront toutes les apparitions nécessaires du personnage dans l'ordre chronologique donnant toutes les clés au lecteur.

L’organisation de la collection se fait de sorte à satisfaire les lecteurs les plus exigeants, à la recherche de tout ce qui a pu être publié sur un personnage ou une équipe. En lançant les Epic Collection en France, Panini Comics parvient à contrecarrer la critique des publications d’oldies sans les épisodes précédents et/ou suivants.

Traduction et catalogue : léger avantage pour la VO

Pour les lecteurs VO, l’apparition d’une version française de cette collection est en effet étonnante. Et la surprise se trouve doublée lorsqu’il est question du prix. Pour la VO, il vous faudra presque compter le double !

epic collection marvel

Néanmoins, la VO préserve d’un défaut à mentionner pour la VF : la traduction. Il fallait s’en douter, mais pour le prix proposé, la VF ne révise pas ses traductions discutables et très critiquées des intégrales. On se retrouvera encore une fois avec les bons dictons et le bon argo des années 40. Et si on va se retrouver avec « Au trot ! » ou encore « Pose ta tête sur mon épaule, œil d’azur... », la traduction ne se prive pas certains anglicismes étranges, comme Peter saluant Betty avec un « Hello ! ».

On pourrait choisir la facilité et mettre tout ça sur le dos de la narration et l’écriture datée de Stan Lee. Mais la traduction crée tout de même un sacré paradoxe dans le langage employé et n'arrange en rien une quelconque adaptation au langage actuel.

Mais ce qui me tient le plus à cœur concernant la VO, c’est la diversité du catalogue. En VO, ce sont 44 séries de Epic Collection qui sont en cours. Et de nouvelles séries sont régulièrement lancées ! On explore constamment, entre les premières séries régulières du Punisher par Mike Baron au Spider-man de J.M. Dematteis.

Il y a donc fort à parier que les Epic Collection prennent cette même direction en France. Évidemment, tout ceci sous réserve d’un certain succès. Certains s’arrêteront à une traduction effectivement critiquable, mais il faut peut-être voir l’évolution positive entre le prix et l’accessibilité d’un contenu que certains pensaient réservé à d’anciens lecteurs. Panini Comics fait l’effort de présenter des oldies à une nouvelle génération, et c’est indéniablement une politique à défendre.

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
Marvel ComicsPanini Comics
Alligator Queen

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter