2019 a été l’année de la célébration des 25 ans de Marvels, l’œuvre-somme de Kurt Busiek et Alex Ross qui revisitait l’histoire des super-héros Marvel sous l’oeil du photographe Phil Sheldon. Cet anniversaire fût l’occasion pour les deux auteurs de faire un retour en grande pompe chez l’éditeur et de multiplier les projets (Marvels: Epilogue, Marvels AnnotatedMarvels X, Marvels Snapshots). Auquel vient donc de s’ajouter le lancement d’une nouvelle série régulière intitulée The Marvels.

« N’importe qui. N’importe où.  N’importe quand. » C’est ainsi que Kurt Busiek résume ce nouveau titre où il se propose de jouer avec l’ensemble de l’univers Marvel, quelque soit le personnage, le lieu ou même l’époque.

« Je pense que j’ai décrit [cette série] à Tom Brevoort [vice-président senior de la publication] comme un thriller de Tom Clancy. Il y aurait plusieurs intrigues, et ces intrigues pourraient se réunir, se séparer, ou peut-être même ne jamais se rencontrer. Il pourrait y avoir des personnages impliqués dans une histoire, qui font quelque chose d’important, mais qui ne rencontrent jamais les autres personnages de l’histoire. Ce qui sera effectivement le cas dans le scénario d’ouverture. »

Le premier numéro commence en Asie du Sud-Est en 1947 avec le All-Winners Squad. On y verra également Red Richards avant le vol des Quatres FantastiquesFlash Thompson, le meilleur ami de Spider-Man, à l’armée,  Thor et Iron Man combattre des monstres dans les années 70, un aperçu du futur, le Punisher et « le retour d’un des personnages les moins attendus de Peter David« , selon Busiek.

La couverture, signée Alex Ross évidemment, démontre la note d’intention du scénariste puisqu’on y voit des héros de différents horizons, des membres des Avengers (Captain America, Iron Man), des FF (la Torche Humaine), des X-Men (Tornade), mais aussi des héros urbains comme Spider-Manla Chatte Noire, des héros du Golden Age comme Aarkus comme de nouveaux venus comme Aero.

Le principe globalisant de ce nouveau titre vient de la fin des années 90. Kurt Busiek se souvient : « Je pense que cela a commencé quand j’écrivais Avengers (en 1998), ou peut-être même plus tôt. J’entendais des gens suggérer que Wolverine, Spider-Man, le Punisher ou n’importe lequel des grands personnages populaires de l’époque devaient intégrer les Avengers. Pour ma part, je ne pensais pas qu’ils le devaient, pas dans la série Avengers en tout cas. Cependant, cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait pas un bouquin à faire… »

Il en parle à Tom Brevoort, son editor d’alors. Si le projet ne se fait pas, on y retrouve pourtant des aspects dans la maxi-série Avengers Forever (des héros de différentes temporalités) ou dans la reprise quelques années plus tard, des New Avengers par Brian Michael Bendis (avec l’inclusion de héros comme Spider-Man ou Wolverine).

Avec un bac à sable aussi étendu,  Kurt Busiek, qui connaît l’univers Marvel et son histoire comme sa poche, a l’embarras du choix et des idées plein la tête. Il prévoit déjà de réunir les membres d’une équipe des années 70 (les Champions ?) et de leur faire vivre une aventure qui courrait de cette décennie à aujourd’hui ou encore de proposer un épisode entier sur la façon dont M.O.D.O.K. (le cerveau sur patte de l’A.I.M) se détend un samedi soir !

Pour illustrer tout ça, il pourra compter sur les dessins de Yildiray Cinar, artiste qui s’est déjà illustré sur Weapon X et Uncanny X-Men.

The Marvels #1, sortira en mai 2020 aux USA.

 

 

 

.