La saison d’Halloween va débuter sur les chapeaux de roues. Annoncé au cours de l’été, le one-shot Joker: Year of The Villain sortira le 09 octobre prochain sur le Black Label de DC et c’est ni plus, ni moins que John Carpenter, le maître des ténèbres en personne, qui s’atèle au scénario de cette histoire indépendante dont on peut voir les premiers aperçus par la grâce du site d’Entertainment Weekly.

Dans ce court article, le réalisateur de The Thing, Halloween ou encore New-York 1997 nous parle du projet en compagnie de l’illustrateur Anthony Burch (avec qui il avait concocté les comics tirés d’un autre de ses films cultes, Jack Burton dans les Griffes du Mandarin), en commençant par l’amour qu’il porte au Caped Crusader de Gotham City :

« Je suis fan de Batman », confie-t-il à EW. « C’est le meilleur de tous les super-héros. C’est un personnage plus sérieux, qui représente beaucoup de choses. Et le Joker est génial. C’est le plus formidable des méchants. On a DC. On a le Joker. Et le Joker, c’est le top ! Qui ne voudrait pas écrire une telle histoire ? Alors, nous voilà ».

Quand EW demande à Burch de leur résumer l’histoire de ce récit qui s’annonce brutal, l’illustrateur du jeu vidéo Borderlands 2 (dont Carpenter est fan) s’exprime en ces termes :

« Si vous suivez la série Batman et que vous avez lu l’arc The City of Bane écrit par Tom King, vous savez qu’il y a eu un gros changement à Gotham : Bane dirige désormais la ville et il n’y a pour ainsi dire plus aucune loi. L’asile d’Arkham est aux mains de ses patients, mais c’est en réalité tout Gotham City qui est devenu un asile de fou. Nous sommes donc partis du postulat suivant : « Le Joker n’existe que pour provoquer le chaos et mettre des bâtons dans les roues des autres… Mais que faire dans une ville qui est déjà en proie au chaos ? Comment ce type cinglé peut-il resté surprenant dans un monde plongé dans la folie ? En gros, le Joker se dit : « Je n’ai qu’à devenir un justicier ». Et c’est ce qu’il va faire, mais à sa façon bien à lui. »

« Vous allez lire un truc très perturbant », ajoute Carpenter.

Quant à savoir si DC a exercé un quelconque contrôle sur leur création ou s’ils ont donné au tandem une direction à suivre, Big John rassure succinctement :

« Ils ne nous ont rien dit. Juste « ça vous dirait d’écrire ce projet »? Puis on s’est rapprochés avec Anthony qui a proposé ce point de départ et c’était génial. On leur a envoyé et ils ont dit : « Super, continuez ».

Et pour le partage des tâches ? Retrouvera-t-on dans ce récit beaucoup de ce qui fait le sel des histoires de Carpenter (déjà auteur et chef de collection des recueils Tales for a Halloween Night, inédits en France) ?

« Anthony est bien plus imprégné de la mythologie Batman que moi », tempère le réalisateur. « C’est lui qui dirige et moi,  je le suis dans les ténèbres (rires) ! »

Reste à savoir si ce Year of The Villain restera un récit isolé ou si ce dynamic duo aimerait revenir se frotter aux affres de Gotham. Pourquoi pas en y incluant l’homme chauve-souris en personne ? EW s’est risqué à poser la question :

« En fait, ce n’est pas tant ce qu’on aimerait faire nous, mais plutôt ce que DC compte faire », explique Carpenter. « Peut-être qu’on aura un succès tel qu’ils viendront nous voir pour nous dire « Hé les gars, écrivez donc une aventure de Batman ! » Et on adorerait le faire. »

Joker: Year of the Villain sortira le 09 octobre prochain.

.