Alors que la seconde saison de Star Wars: The Bad Batch vient de commencer sa diffusion sur Disney+, la série animée continue d'explorer l'après-Ordre 66, évènement marquant de la saga qui verra l'Empire prendre la place de la République. Le spin-off de The Clone Wars va même d'ailleurs un peu plus loin en élucidant un mystère encore inexploré dans le canon de la franchise : le remplacement des clones par les Stormtroopers.

Attention, cet article contient des spoilers sur la saison 2 de The Bad Batch ! Retournez vous entraîner au tir et revenez plus tard si vous souhaitez en savoir plus.

Une programmation de naissance

Au cinéma, la Prélogie nous a offert de nombreuses réponses quant à l'univers de la Guerre des Etoiles, en commençant par l'arrivée de l'Empire, et donc de Palpatine, couplée à l'éclosion de Dark Vador, vilain iconique de la trilogie originale. Nous avons ainsi pu découvrir de nombreux évènements ayant conduit le Chancelier à prendre le pouvoir grâce à une vaste conspiration visant à faire disparaître les Jedi.

Pour parvenir à ses fins, ce dernier a utilisé de nombreuses ruses et des stratagèmes sur de longues années grâce notamment à son apprenti, le Comte Dooku, comme nous avons pu le constater dans Star Wars: Tales of the Jedi. A travers lui, il octroya à la République une armée sans pareille de clones de Jango Fett. Cette force militaire sera finalement la perte des Jedi lorsque ces derniers se retourneront contre eux au moment du déclenchement de l'Ordre 66. Cette faille programmée dans leur génome depuis le départ amena la disparition de nombreux adeptes de la Force.

Des clones peu fiables ?

Mais par la suite, les clones ont progressivement disparus pour être remplacés par les Stormtroopers, découverts dès les premières minutes d'Un Nouvel Espoir. Comment l'Empire en est-il arrivait là alors qu'il disposait d'une armée puissante, vaillante et quasi-illimitée ? Si certains éléments de réponse ont été apporté dans l'univers Legends – devenu non officiel lors du rachat de Lucasfilm par Disney – en romans et bandes dessinées, le canon restait encore très muet sur le sujet. Nous savions seulement que cela faisait parti du projet War-Mantle, ordonné par le Vice-Amiral Rampart, soutenu par le Grand Moff Tarkin. Mais c'était jusqu'à l'arrivée de The Bad Batch sur nos écrans.

La série de Dave Filoni explore les semaines et les mois qui ont suivi le commencement de l'Empire à travers le regard de clones renégats et génétiquement modifiés. Ces derniers prirent sous leur aile une jeune clone d'importance, Omega qui pourrait bien avoir été créée par les Kaminoens pour perpétuer l'ADN du chasseur de prime et faire pression sur la puissance impériale. Peu à peu conscients de la conspiration autour des clones, Hunter, Tech et compagnie cherchèrent des réponses sur Kamino, jusqu'à la destruction complète des installations de Tipoca City par les forces impériales.

La fin des clones

Mais pourquoi cette décision ? Tout d'abord, cela faisait parti d'une vaste opération visant à faire disparaître toute trace de la prise de pouvoir de Palpatine où de nombreux témoins pourraient devenir des menaces. Ensuite, à l'issue du deuxième épisode de la série, Rampart enquête sur les incidents autour des trésors de guerre de Dooku. Lorsque le capitaine Wilco, en charge du transfert des biens de l'ex-Jedi, révèle qu'il s'agissait de la Bad Batch, le Vice-Amiral lui demande de modifier son rapport car cette escouade est supposée avoir disparu lors de la chute de Tipoca City. Wilco refuse et est abattu de sang-froid par l'officier impérial.

On comprend ici que les clones, malgré le conditionnement nécessaire pour exécuter l'Ordre 66, restent des soldats loyaux et bien trop procéduriers. Créés à la base pour servir la République, leurs méthodes ne concordent pas avec les nouvelles, plus discutables, de l'Empire. Ils ne pouvaient pas être aussi malléables que des humains, fidèles et peu regardant sur de possibles détournements à la valeur morale douteuse. Et même s'ils semblent bien mieux entraînés et efficaces, leur logique ne peut être tolérée dans un contexte aussi dictatorial que celui né des cendres de la République. Cela est également mis en avant dans l'épisode 3, où le commandant Cody se refuse d'exécuter l'ordre que le gouverneur lui donne. Rampart, dans ce même épisode, explique à Crosshair attendre de ses soldats de la loyauté et un dévouement à l'Empire, qualités que les clones ne peuvent fournir.

Nous espérons en découvrir davantage dans les prochains épisodes, notamment à propos du projet War-Mantle et des différents stratagèmes destinés à faire disparaître toute trace de la République et surtout, de la prise de pouvoir du Chancelier. Comme on le sait, la politique garde une place importante dans l'univers Star Wars et ce dernier doit conserver la confiance du Sénat pour opérer sans problème.

La saison 2 de Star Wars: The Bad Batch est actuellement diffusée sur Disney+, chaque semaine.

debug: t=11 / nbp=12
Star Wars

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter