The Sandman Universe : The Dreaming par Tiffany Turrill

Pour fêter les trente ans de la série Sandman (et accessoirement revigorer un label Vertigo actuellement en désuétude), DC Comics a donné les clefs du « Sandman Universe » à son géniteur, Neil Gaiman. Quatre séries vont en résulter.

Fin 1988 sortait le premier numéro de Sandman, une série qui allait, dans la même foulée, mettre en place la mythologie des Infinis et donner le ton du futur label Vertigo. Acclamés par la critique et par le lectorat, les 75 numéros de la saga de Morpheus et de son royaume des Songes sont l’un des chef-d’œuvres incontestables des comic books, traduits dans leur intégralité par Urban en France. Ils mettront en orbite leur scénariste, Neil Gaiman (American Gods, La Mythologie Viking) devenu depuis un des écrivains les plus acclamés de la fantasy.

À l’occasion de l’anniversaire de cette série culte, DC a donc confié au célèbre écrivain et scénariste les rênes d’un sous-label au sein de Vertigo. Surnommé le « Sandman Universe « , ce label de poche comptera quatre séries, développant des thèmes et des personnages en lien avec Sandman. Si Gaiman ne les écrira pas, il supervisera le travail des scénaristes qu’il a lui même choisi. Il s’explique sur sa méthode de sélection : « J’ai rassemblé ces gens en partenariat avec l’équipe éditoriale de Vertigo. Ils m’ont suggérés des noms, j’en ai suggéré, j’ai lu des échantillons de leurs travaux et on arrivait à la conclusion « Ouais, ça pourrait marcher« . Dans chaque cas, il s’agissait de trouver quelqu’un qui correspondait au personnage et au bouquin. »

Les autrices et auteurs participant au Sandman Universe

En septembre, on pourra lire The Dreaming et House of Whispers. Dans la première, on suivra plusieurs habitants du royaume des Songes alors que Daniel/Morpheus a disparu. Simon Spurrier (X-Men Legacy) en sera le scénariste. Ce ne sera pas la première série à s’intéresser au royaume des Songes puisque The Dreaming a déjà connu un premier volume de 60 numéros entre 1996 et 2001, auquelle Gaiman a participé comme consultant.

Dans la deuxième, on s’intéresse à la maison des Soupirs, qui apparaît aux cotés des célèbres maisons des Secrets et du Mystère. C’est la romancière Nalo Hopkinson (La ronde des esprits, J’ai Lu, 2001) qui chroniquera les aventures d’Erzulie, la déité vaudoue qui occupe cette nouvelle maison. Pour Gaiman, elle est d’ailleurs un bon exemple de la façon dont le casting des scénaristes s’est opéré: « [Elle] écrit des livres qui mélangent science-fiction, fantasy et histoire et qui sont toujours bien documentés sur les traditions caribéennes et africaines. Ce qui a donné: « Okay, si nous faisons House of Whispers, avec Erzulie et tout ce folklore vaudou, alors je veux que ce soit Nalo qui le fasse, parce qu’il n’y a pas meilleure. »

The Dreaming et House of Whispers

En octobre, ce sera au tour de Lucifer et Books of Magic d’entrer en scène. Dan Watters (Assassin’s Creed: Uprising, publié en France par les Deux Royaumes) sera aux petits soins pour le maître des Enfers, déchu à nouveau, aveugle et prisonnier d’un enfer tout personnel, une petite ville provinciale d’où personne n’ait jamais sorti. Watters succédera à Mike Carey et Holly Black qui ont animés respectivement deux séries régulières, en 2000 et 2016.

Dans Books of Magic, le jeune Timothy Hunter alterne les rêves où il est le plus grand magicien du monde et les cauchemars où il est une menace pour lui. C’est Kat Howard, une romancière que Gaiman a édité dans son anthologie Stories, qui décidera de son destin. « Je travaille  avec Kat Howard sur différents projets depuis maintenant sept ou huit ans et elle m’a vraiment impressionné. Ses romans attirent de plus en plus l’attention et elle fait partie de ces gens qui sont vraiment doué pour gérer la magie. Elle sait écrire une magie convaincante, avec une compétence et une dextérité qui vous fait dire: « Ok, c’est exactement ça !« . On cherche à rebooter Books of Magic, alors allons voir Kat. » Reboot, en effet, car elle reprendra le personnage là où Gaiman l’avait laissé à la fin de la mini-série Books of Magic de 1990, sans apparemment tenir compte de la série mensuelle de 75 numéros parus entre 1994 et 2000.

Lucifer et Books of Magic

Avant tout cela, en août, le one-shot Sandman Universe présentera l’ensemble de ces quatre séries. Plotté par Gaiman et scripté par son pool de scénaristes, ce numéro spécial sera illustré par Bilquis Evely (Wonder Woman), sous une couverture de Jae Lee. Si Gaiman reste dans son rôle de mentor, il ne ferme pas la porte à d’éventuelles participations plus approfondies, certains aspects de son univers restant sa chasse gardée: « [A propos du « Sandman Universe« ] Ça a toujours été personnel et certaines zones [de cet univers] ont toujours des barrières tout autour, avec des panneaux « Ne pas déranger » qui pendent aux portes. On me demande « Est-ce qu’on peut faire ça ?« , et je réponds « Non« , parce qu’un jour ou l’autre, je voudrais y retourner pour y raconter des histoires, même si c’est dans cinq ou dix ans. »

Pour l’instant, aucun dessinateur n’a été nommé pour les quatre séries régulières. Néanmoins, bien que partielle, cette annonce dénote bien de l’ambition de l’éditeur Mark Doyle de rénover profondément (après Young Animals) le label Vertigo, pour fêter dignement ces 25 années de création. D’autres nouvelles sont donc à prévoir dans les mois à venir.

The Sandman Universe

 

En prime, voici les couvertures de The Dreaming par Tiffany Turrill, Jana Hidersdorf,  et Rovina Cai, ainsi que celle de Goni Montes pour Books of Magic.

   

Et enfin, quelques images supplémentaires de Bilquis Evely pour The Sandman Universe #1 :

Source: Entertainment Weekly