Petit frère américain de notre Métal Hurlant national (qui va bientôt renaître de ses cendres), Heavy Metal paraît régulièrement depuis 1977 et va fêter son 300e numéro.

Fondé à l’origine pour traduire en anglais les histoires de Métal Hurlant et faire découvrir aux américains les œuvres de Moebius, Druillet, Caza, Jimenéz ou encore Bilal, Heavy Metal a peu à peu ouvert ses portes à des artistes américains qui ont su profiter de la liberté de ton apporté par ces auteurs européens. On y a ainsi croisé la route de Richard Corben, Stephen R. Bissette, Gray Morrow, Walt Simonson (pour la célébrissime adaptation BD du film Alien avec Archie Goodwin), Jim Steranko, Arthur Suydam, Howard Cruse ou encore Berni Wrightson. Populaire, le magazine mènera à la production d’un film d’animation pour adultes, Heavy Metal (Gerald Potterton, 1981).

Couverture d’Heavy Metal #1 par Jean-Michel Nicollet (Heavy Metal, 1977).

Mensuel, puis trimestriel, puis bimestriel, le magazine connaîtra de nombreuses formules (parfois plus axées sur l’écrit que sur la BD), mais continuera sa carrière au fil des ans, alors que son modèle français, lui, s’éteignait en 1987. En 1992, Kevin Eastman, l’un des papa des Teenage Mutant Ninja Turtles (les Tortues Ninja), rachète le magazine avec lequel il a grandit et en devient le directeur de publication. Il en gardera le contrôle jusqu’en 2014, date à laquelle il le vendra à des producteurs de films et de musique, David Boxembaum et Jeff Krelitz, dans l’espoir d’en faire une marque multimédia.  En 2016, Grant Morrison (New X-Men, Happy) en devient le rédacteur en chef, mais il ne supervisera la revue que pour une petite dizaine de numéros avant de laisser sa place à Tim Seeley (Hack/Slash, Nightwing).

Fin 2019, une opération de rachat (poussant sans ménagement Jeff Krelitz et l’éditrice Hannah Means-Shannon vers la sortie) a fait passer Paul Reder et Llexi Leon d’associés de longue date à  nouveaux propriétaires. Ils ont alors nommés Matthew Medney (fondateur de Herø Project, spécialisé dans la production de BD pour musiciens) nouveau PDG et David Erwin (un ancien d’Hasbro et de DC Comics), nouveau directeur de la publication. Joseph Illidge, éditeur vétéran de DC Comics et Valiant, a également rejoint l’équipe comme éditeur exécutif. Depuis lors, ceux-ci opèrent une véritable revitalisation de la marque. Outre une volonté de créer de nouvelles séries autour d’Heavy Metal, Medney et Erwin ont également créé Virus, une collection de titres en creator-owned, disponibles en souscription et imprimés à la demande.

En août prochain donc, le magazine Heavy Metal fêtera son trois-centième numéro. À cette occasion, les lecteurs américains pourront découvrir une courte histoire, inédite en langue anglaise, de Moebius, ainsi qu’une interview du maître. D’autres viendront remplir les pages de ce numéro exceptionnel comme Richard Corben, Tanino Liberatore, Simon Bisley, Massimiliano Frezzato, Vaughn Bodē, Stephanie Phillips, Justin Jordan, Blake Northcott, Matt Medney, David Erwin, German Ponce, Ignacio Calero, Duke Mighten, Dylan Sprouse ou encore Brendan Columbus, le fils du cinéaste Chris Columbus, qui y présentera le premier des dix chapitres de son feuilleton, Savage Circus, avec le dessinateur Al Barrionuevo.

Avec ce numéro 300 qui sortira le 19 août prochain,  la dynamique nouvelle équipe promet également que la revue reprendra dorénavant un rythme mensuel.

 

Couverture d’Heavy Metal #300 par Claudia Ianncellio (Heavy Metal, 2020)

Couverture d’Heavy Metal #300 par Agustin Alessio (Heavy Metal, 2020)

Couverture d’Heavy Metal #300 par Glenn Fabry (Heavy Metal, 2020)

« Odex », extrait d’Heavy Metal #300 par Moebius (Heavy Metal, 2020)

« Dark Wing », extrait d’Heavy Metal #300 par Matt Medney et German Ponce (Heavy Metal, 2020).

« Savage Circus ». Extrait d’Heavy Metal #300 par Brendan Columbus et Al Barrionuevo (Heavy Metal, 2020)

« Savage Circus ». Extrait d’Heavy Metal #300 par Brendan Columbus et Al Barrionuevo (Heavy Metal, 2020)

« Savage Circus ». Extrait d’Heavy Metal #300 par Brendan Columbus et Al Barrionuevo (Heavy Metal, 2020)

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter