Il a été le magazine emblématique de la métamorphose de la BD francophone – et même mondiale – durant les années 70. A la surprise générale, le mythique Métal Hurlant reviendra en 2021.

Lancé en 1975 par Jean-Pierre Dionnet, Philippe Druillet, Moebius et Bernard Farkas, Métal Hurlant connaîtra 133 numéros jusqu’en 1987. Iconoclaste, anticonformiste,  la revue marquera durablement son temps, faisant passer la BD francophone à l’âge adulte avec des bandes de Moebius, Druillet, Caza, Bilal, Alejandro Jodorowsky, Jean-Claude Forest, Denis Sire… Les auteurs s’y intéressent plus particulièrement à la science fiction et  détermineront une nouvelle esthétique qui se répercutera sur de nombreux films comme Mad Max, Alien ou Blade Runner. La revue gagnera ainsi une renommée mondiale, ouvrira ses portes à des artistes de tous horizons et aura même une version américaine, Heavy Metal (qui approche d’ailleurs des 300 numéros). Le magazine s’arrête en 1987 et un court come-back interviendra entre 2002 et 2006, mais sans marquer les esprits.

Pourtant, Métal Hurlant s’apprête de nouveau à revenir avec un premier numéro Hors-Série consacré au near near future, c’est-à-dire à l’anticipation très proche. Prévu pour le premier semestre 2021, ce numéro sortira sous une couverture d‘Hugo Bienvenu.

C’est à Vincent Bernière, qui est déjà à la tête des Cahiers de la BD, que l’on doit ce retour. Le nouveau Métal Hurlant sera édité dans un partenariat entre sa société, Vagator Productions, et les Humanoïdes Associés de Fabrice Giger, détenteur du nom de la revue. Bernière sera assisté de Nicolas Tellop (Carbone, La Septième Obsession), qui sera le nouveau rédacteur en chef. Le comité de rédaction sera composé d’Ugo Bienvenu, de l’écrivaine Sabrina Calvo (Toxoplasma chez La Volte), de Cécile Chabraud, éditrice chez les Humanoïdes Associés et de Jerry Frissen, scénariste et designer à Humanoids,  la branche américaine des Humanos.

Source : Figaro

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
.