En novembre prochain débutera la nouvelle série de Jeff Lemire et Phil Hester, Family Tree.

Cette série régulière racontera les déboires d’une famille américaine alors que la jeune Meg se transforme petit à petit en arbre. Pour la sauver, sa mère célibataire, son frère à problèmes et son grand-père peut-être dingue vont devoir parcourir les États-unis pour trouver une solution et surtout éviter les sectes de fanatiques et les paparazzis avides de scoops. « Family Tree est une histoire qui mijote depuis longtemps », explique Lemire. « À bien des égards, c’est un retour au ton et aux thèmes que j’ai explorés avec mon run sur Animal Man ; un regard sur les nombreuses horreurs qui peuvent menacer de séparer une famille et sur les liens qui les unissent face à des événements qui laissent sans voix.Animal Man, mais aussi Sweet Tooth viennent effectivement à l’esprit à la lecture du pitch. Lemire aime a explorer les liens familiaux et à les mettre à l’épreuve.

Après sa collaboration avec le scénariste Warren Ellis pour Shipwreck, le dessinateur Phil Hester s’associe à nouveau avec un spécialiste de l’horreur moderne. Il explique d’ailleurs que lui-même était en train de développer une série d’horreur dans une petite ville pour Image Comics quand le scénariste est venu lui proposer ce projet. « Quand Jeff Lemire frappe à la porte« , ajoute-t-il, « vous ouvrez !« .

Dans le même entretien, il ne tarit pas d’éloges sur son encreur, Eric Gatspur. Alors que le métier d’encreur se fait de plus en rare, Hester prend la défense de cet art : « Les encreurs apportent leur propre esthétique à la table. Lorsque le dessinateur et l’encreur sont accordés, cela peut être magique. J’ai eu la chance de travailler avec une poignée d’encreurs qui ont corrigé mes faiblesses tout en mettant en valeur mes atouts, notamment Ande Parks et Eric Gapstur. Ils sont presque comme des grands producteurs de musique. Ils écoutent ma démo, savent où il faut revenir pour devenir un succès et le réparent. Au final, c’est toujours ma chanson, mais ça sonne mieux. En outre, la fabrication de bandes dessinées est une affaire solitaire. Avoir un collaborateur vous donne quelqu’un à qui parler régulièrement en dehors d’un animal de compagnie. »

Le dessinateur a la nostalgie des grands duos dessinateur/encreur, comme les Kirby/Sinnott, les Byrne/Austin ou encore Miller/Janson. « À l’époque où j’ai commencé, c’était la norme. Et je l’avoue, je suis vraiment sensible à cette part de l’histoire de la bande dessinée. L’idée de faire partie d’un tandem dessinateur/encreur me plaisait et me plait beaucoup. Chaque artiste doit décider par lui-même comment il investit son temps et son talent. Mes propres compétences en matière d’encrage ne sont pas excellentes et je suis beaucoup plus intéressée par la narration ; je préfère donc utiliser mon temps pour écrire et dessiner plutôt que produire des images finies. »

Et on peut dire que le résultat est tout à fait concluant, comme vous pourrez le constater avec les pages qui suivent :

 

Family Tree #1 (Image Comics), écrit par Jeff Lemire et dessiné par Phil Hester & Eric Gapstur. Couverture d’Hester et Gapstur. Sortie US le 13 novembre 2019.

.