Tout a commencé au mois de mai dernier. John Stankey, nouveau dirigeant d’AT&T, nommait Jason Kilar comme PDG de WarnerMedia. Ancien d’Amazon et d’Hulu, il a pour objectif d’accompagner le lancement d’HBO Max. Au terme d’une centaine de jours d’observations, il vient d’annoncer son plan pour apposer sa marque.

La nouvelle philosophie Warner semble vouloir s’orienter vers le Direct-to-Consumer avec HBO Max en fer de lance.« Grâce au don qu’est Internet », écrit Kilar dans son mémo à l’attention des employés de son entreprise. « Nous avons ce que je crois être l’une des plus grandes opportunités de l’histoire des médias. Celle de pouvoir offrir directement  à des centaines de millions de consommateurs à travers le monde, nos histoires et nos expériences bien-aimées. Atteindre cet objectif ambitieux ne sera pas facile. Pour ce faire, je pense qu’il est vital que nous changions notre organisation, que nous la simplifions et que nous agissions avec audace et urgence. Les pressions économiques de la pandémie et l’accélération de l’adoption du streaming donnent une importance encore accrue sur ces points. »

Vendredi dernier, il a ainsi créé une division réservée uniquement à HBO Max et dirigé par Andy Forssell. Nouvelle structure également créée, Studios and Networks Group. Cette nouvelle unité englobante aura pour mission de superviser le développement, la production et la programmation de l’ensemble des films et séries Warner, sous la direction d’Ann Sarnoff et en collaboration avec Forssell. Casey Bloys, président des programmes HBO, devient également le responsable de la création pour HBO Max et les chaines cablées. Dans le même temps, Kilar souhaite la création d’un pôle international plus efficace. Dans la foulée,  Bob Greenblatt, président de WarnerMedia Entertainment est débarqué,  tout comme le président des chaînes câblés TNT et TBS, Kevin Reilly.

Ce lundi, c’est un plan de licenciement particulièrement massif qui a été annoncé avec pas moins de 600 personnes, essentiellement au sein de Warner, qui ont ou vont être remerciés dans les jours à venir. Parmi ceux-ci, on peut citer Kim Williams, la directrice des finances de Warner Bros., Jeff Schlesinger, président de Warner Bros. Worldwide Television Distribution ou encore Ron Sanders, président de Warner Bros. Worldwide Theatrical Distribution & Home Entertainment.

Toby Emmerich, président de Warner Bros. Motion Pictures Group, reste en place, tout comme Peter Roth, président de Warner Bros. Television Studios group et Pam Lifford, responsable de Global Brands and Franchises. Ce qui n’empêche pas DC Entertainment de subir également une vague de licenciements.

Les nouvelles figures fortes de WarnerMedia (de haut en bas) : Jason Kilar, Andy Forssell, Ann Sarnoff et Casey Bloys)

Source : ComicsBeat

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter