Difficile de garder un secret quand vous assistez à la première de Venom: Let there be Carnage et que le film contient une scène post-générique qui annonce non seulement la suite des films consacrés au symbiote extraterrestre, mais révèle également bien plus que ça. Tant et si bien que Sony a posté de nouveaux posters sur lesquels Venom et Carnage nous invitent à nous taire, avec l'inscription "no spoilers".

Le film d'Andy Serkis a en effet été diffusé en avant-première pour les fans qui se sont empressés d'exprimer leur excitation sur la toile, au grand dam de Sony. Mais est-ce que derrière cette communication évoquant une gêne du studio, Sony n'aurait au contraire pas préparé tout ça pour faire parler du film et attirer plus encore de spectateurs ?

Attention, la suite de cet article contient des spoilers concernant la suite du second opus de Venom, et probablement bien plus encore. Vous êtes prévenus !

Bon, évidemment, vous souhaitez savoir de quoi parle cette fameuse scène post-générique alors que vous savez pertinemment que ça va être un méga-spoiler. Vous vous souvenez à la fin du premier film Venom ? Nous découvrions un certain Cletus Kasady (Woody Harrelson) et sa coupe improbable derrière les barreaux, annonçant la rencontre Venom vs Carnage. Il s'agit du même principe dans ce deuxième volet, avec la découverte de celui qu'Eddie Brock (Tom Hardy) et son symbiote de compagnie combattront dans Venom 3, sauf que cette fois, l'identité de ce personnage dépasse l'univers présenté jusqu'ici dans les films Venom, et même celui des films Sony.

Le prochain ennemi de Venom sera Peter Parker. Oui, vous avez bien lu, le Peter Parker du MCU, incarné par Tom Holland.

La scène post-générique de Venom: Let there be Carnage

Nous retrouvons Eddie Brock dans une chambre d'hôtel, regardant une télénovela, quand tout tremble il y  a une lueur jaune intense, puis un flash-info annonce l'identité de Spider-Man et son implication dans la mort de Mysterio – ce qui fait écho, vous l'avez compris, à la scène post-générique de Spider-Man: Far from Home. Devant les images, le symbiote a une forte réaction, lèche goulument l'écran de sa grosse langue en grognant "qui est ce Peter Parker ?".

Évidemment, cette scène a beau être courte, la liste de questions qu'elle implique se révèle forcément longue. L'univers de Venom (et donc de Morbius et des films Sony) est-il depuis le début le même que le MCU ? Voilà qui expliquerait la présence du Vautour (Michael Keaton), présent dans Spider-Man: Homecoming, dans la bande-annonce de Morbius. À moins que, alors qu'il était peinard dans sa chambre, Venom ait été téléporté dans l'univers du MCU ? Ou que le multivers ait changé, suite aux événements de Spider-Man: No Way Home – dans lequel, rappelons-le, sera présent Dr. Strange ?

Nous reviendrons bien évidemment dessus, et nul doute que de nombreuses théories vont pleuvoir durant les prochaines semaines, le prochain volet de Spider-Man n'arrivant dans les salles qu'en décembre prochain. D'ici là, Venom: Let There Be Carnage débarquera au cinéma le 20 octobre 2021.

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma