En juillet prochain, le dessinateur Liam Sharp donnera le coup d'envoi de sa série Starhenge chez Image Comics. Un projet au long cours.

L'année dernière, Liam Sharp révélait, en effet,  sur Twitter qu'il travaillait, à ses heures perdues, à un projet autour de la mythologie arthurienne depuis bientôt trente ans. Lassé de ne pas trouver d'éditeur, il évoquait alors la possibilité de l'auto-publier, probablement au travers d'un financement participatif. Il misait alors sur quatre romans graphiques d'une soixantaine de pages qui s'intitulerait Starhenge (jeu de mot avec Stonehenge). Ce message aura vraisemblablement attirer l'attention d'Image Comics puisque, quelques semaines après, Sharp annonçait que l'éditeur allait finalement publier son projet dormant. Le premier livre, intitulé The Dragon and the Boar (Le dragon et le sanglier), est, en fin de compte, découpé en une mini-série de quatre numéros et prévu pour juin 2022.

Récemment, un communiqué de presse d'Image a montré que le projet avait quelque peu évolué dans sa forme. Le premier volume fera six numéros et sortira en juillet. Il mettra en scène un Merlin du futur, issu d'une civilisation spatiale, qui voyage dans le passé jusqu'au Vème siècle, sur l'île de Bretagne. Il fait ce voyage pour contrer de monstrueux robots tueurs qui veulent voler l'univers de la magie.

Starhenge sera donc un mélange de fantasy et de S.F. dont les sublimes premières planches ont des airs de Métal Hurlant. Sharp admet s'intéresser depuis longtemps aux récits arthuriens et à leurs origines, notamment au travers des livres de Geoffrey de Monmouth. Il a d'ailleurs caressé le projet d'une adaptation fidèle de l'œuvre de l'évêque gallois du XIIe siècle, mais, de son propre aveu, il a "fini par [se] rendre compte qu'il n'y aurait qu'un intérêt extrêmement limité de la part d'un minuscule sous-ensemble d'érudits enthousiastes !". Il a alors changer son fusil d'épaule. "J'ai donc eu une idée plus amusante pour raconter une histoire gigantesque mêlant Monmouth et Le Morte d'Arthur de Thomas Malory, qui est le modèle de tous les ouvrages arthuriens populaires. Sans oublier un clin d'œil au roman de 1958 de T.H. White, The Once and Future King, dans lequel il est suggéré, je crois pour la première fois, que Merlin est né dans le futur."

À ce moment-là, j'avais un concept viable pour une histoire qui serait à la fois de la science-fiction, de la fantasy et aussi un voyage dans le temps ! Bien sûr, je connais et j'aime Camelot 3000, et ce projet a même été présenté à DC comme une réimagination possible de cette histoire. En fin de compte, cependant, il a atterri chez Image. J'ai ensuite introduit un élément contemporain sous la forme d'Amber Weaver, une jeune britannique passionnée de wiccanisme, et de son petit ami californien Daryl. Les méchants sont les CAST, des Intelligences Artificielles d'une autre planète qui considèrent la vie organique comme un virus et traversent le temps en détruisant tout ce qui est magique. Il s'agit donc de la rencontre d'Excalibur et de Terminator via Doctor Who, si l'on veut un slogan façon Hollywood ! Amber est la "voix" de l'histoire, un témoin actif. C'est elle qui nous permet d'entrer dans l'histoire, ce qui m'évite d'être gêné par une lourdeur démodée ou pompeuse – du moins, c'est ce que j'espère ! Mais j'ai tout de même ma version de Geoffrey de Monmouth qui raconte comment Merlin a créé Stonehenge et comment Arthur est venu au monde.

Le deuxième livre – qui sera une deuxième série limitée de six numéros – fait un bond en avant jusqu'à l'époque de Malory. Les deux derniers livres se dirigent finalement vers le futur. Pour l'instant, je prévois de faire quatre livres de six numéros chacun, mais cela pourrait facilement s'étendre car l'univers s'avère très fertile en possibilités d'histoires, donc nous verrons comment ça se passe pour la premier Livre et nous aviserons !"

Le premier chapitre de cette épopée arthurienne mi-SF, mi-Fantasy (et re-mi-SF derrière) comptera trente pages et plusieurs couvertures alternatives par différents artistes dont une par Matylda McCormack-Sharp, la propre fille de Liam, qui suit les traces de son talentueux paternel.

Starhenge, Book One: The Dragon and the Boar #1(sur 6)(Image Comics), écrit et illustré par Liam Sharp. Couvertures de Sharp, Chris Weston, Ben Templesmith, Christian Ward, Ryan Brown, Matylda McCormack-Sharp et Mike Perkins. 3,99$. Date de sortie US le 06 juillet 2022.

Couverture A de Starhenge #1 par Liam Sharp (Image Comics)

Couverture B de Starhenge #1 par Liam Sharp (Image Comics)

Couverture alternative de Starhenge #1 par Chris Weston (Image Comics)

Couverture alternative de Starhenge #1 par Ben Templesmith (Image Comics)

Couverture alternative de Starhenge #1 par Christian Ward (Image Comics)

Couverture alternative de Starhenge #1 par Ryan Brown (Image Comics)

Couverture alternative de Starhenge #1 par Matylda McCormack-Sharp (Image Comics)

Couverture alternative de Starhenge #1 par Mike Perkins (Image Comics)

Couverture de Starhenge #2 par Liam Sharp (Image Comics)

Source : The Comics Journal, Image Comics

debug: t=17 / nbp=18
Image Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter