Hoplithéa

À l’occasion de la campagne de financement participatif du comic book français Hoplitéa, nous avons discuté avec Jeff Breitenbach, patron de NorthStar Comics (l’éditeur) et Laurent Arthaud (le scénariste).

Pourquoi avoir choisi un crowdfunding sur NorthStar plutôt que sur Ulule ou Kickstarter, par exemple ?

Jeff Breitenbach : Il y a plusieurs raisons à ce choix. Déjà, il y a la volonté de tout gérer soi-même et de ne plus dépendre d’une structure où, au final, nos projets sont noyés dans la masse. D’ailleurs, la visibilité qu’offrent les différentes plates-formes est assez illusoire. Si on ne fait pas soi-même sa communication, ce ne sont pas Ulule ou Kickstarter qui la feront. Bien sûr, il y a des mises en avant de projets, mais je me demande encore sur quels critères.

Puis l’apport de « nouveaux contributeurs » est minime. Que ce soit sur le premier tome d’Hoplitéa ou sur celui du Privé, les personnes qui ne connaissaient pas la série avant sont de l’ordre de 3%.

Donc autant tenter l’aventure par soi-même. Et puis, entre un maximum de 3% pour les frais de gestion bancaire et les 8% des autres plates-formes, le calcul est vite fait.

Malheureusement, nous n’avons pas eu beaucoup de contributions à l’heure actuelle. C’est vrai que la campagne a été lancée pendant l’été, mais je ne m’explique pas où sont passés tous les contributeurs du premier tome ?!

J’espère avoir un revirement d’ici le 15 septembre !

Hoplitéa, un comic book français

Justement, quel a été l’accueil du premier tome d’Hoplitéa, de la part des lecteurs français ?

Laurent Arthaud : L’accueil a été très bon. Les avis ont été très encourageants sur l’univers, l’intrigue et les dessins de Marti qui ont évolué avec une belle montée en puissance. En termes de ventes ce premier album est satisfaisant, mais c’est vraiment l’avis des lecteurs qui vient récompenser les efforts des auteurs.

Jeff Breitenbach : On a un retour très positif de nos lecteurs. Ceux qui ne connaissaient pas la série auparavant sont surpris par la qualité de l’histoire et des dessins. Je pense que dans l’état d’esprit des lecteurs, petit éditeur + comics français = amateur, et à chaque fois on prouve que chez NorthStar, avec nos super artistes, on tient bien la route !

Puis le format, souple, est apprécié. On arrive même à convertir certains adeptes du cartonné !

Hoplitéa, un comic book français

Où est-ce qu’on peut se procurer Hoplitéa ?

Laurent Arthaud : Sur le site, évidemment, sans frais de port pour la France métropolitaine.

Après, les albums NorthStar peuvent être commandés chez n’importe quel libraire. En effet, le label est référencé chez Dilicom, le catalogue mis à disposition des professionnels du livre.

Puis sur les festivals : d’ici fin 2018, nous serons présents au Lyon Game Show (22 et 23 septembre), à Quais des Bulles à Saint Malo (12, 13 et 14 octobre) et à BD Boum à Blois (23, 24 et 25 novembre).

Merci, Jeff et Laurent !

Si vous voulez participer au financement du prochain tome du comic book français Hoplitéa, cliquez ici !