Depuis le mercredi 8 juin et jusqu'au 13 juillet, les (nombreux) fans de Marvel peuvent découvrir pour la première fois à l'écran sur la plateforme Disney+ la pétillante Kamala Khan, mieux connue sous le nom de Miss Marvel et interprétée par l'incroyable Iman Vellani, particulièrement talentueuse dans son tout premier rôle. Revenons sur les deux premiers épisodes de la série, qui fournissent déjà tant de raisons d'adorer la série.

Une série décalée

Le sujet, la découverte par une jeune fille des pouvoirs qui feront d'elle une héroïne, peut paraitre assommant tant il a été abordé par le passé. Mais c'est bel et bien le traitement de ce récit qui vaut le détour. La mise en scène permet une immersion immédiate dans la vie de Kamala, où l'on perçoit ses échanges avec son meilleur ami Bruno à travers les panneaux dans la rue ou les néons d'une boutique, de façon très colorée, qui rappelle l'atmosphère des gardiens de la galaxie par sa légèreté. Le deuxième épisode nous offre une scène qui mérite de devenir culte, qui voit Kamala plonger dans son petit monde en rentrant chez elle et danser sur le chemin de sa chambre, la musique Be My Baby des Ronettes dans la tête.

Un personnage attachant

Dès les premières secondes, on découvre l'univers de Kamala Khan, une jeune fille de 16 ans, obsédée par les super-héros, et plus particulièrement par Captain Marvel. Elle nous entraine dans sa version du récit de la bataille contre Thanos, allant de digression en digression.

Kamala est intéressante parce qu'elle est unique. Elle vit à Jersey City où elle étudie au lycée. Elle est d'origines pakistanaises et musulmane. La série a d'ailleurs trouvé le moyen d'évoquer la religion sans tomber dans le cliché ni l’excès, ce qui en soi relève presque du miracle quand on considère qu'il s'agit d'une production Disney.

Elle fracasse la voiture de l'examinateur du permis, fait une chute impressionnante en essayant de faire le mur, elle manque d'écrabouiller Bruno en lui montrant ses pouvoirs... bref, elle est très maladroite. Et c'est bien pour ça qu'on l'aime. Elle est humaine, elle est maladroite, et tellement attachante. On peut tous et toutes se retrouver dans ce personnage en cherchant bien, parce qu'elle est très loin du héros parfait qu'on déteste parce qu'il réussit tout.

Kamala est donc capable de créer ce qu'elle appelle du "cristal solide", un fluide solidifié violet qui lui sert de plateformes ou d'armes, mais elle est également la victime de visions d'une femme mystérieuse.

Attention, si vous n'avez pas encore vu les deux premiers épisodes de Miss Marvel, les paragraphes suivants vous dévoileront une partie de l'histoire. Rien de bien terrible, mais disons que si vous souhaitez garder totalement la surprise, évitez de préférence la lecture de la suite de cet article.

Une histoire intrigante

Il s'agit donc d'un récit d'apprentissage, dans lequel Kamala doit apprendre à se servir de ses pouvoirs pour devenir Miss Marvel. Elle pense tenir ses pouvoirs du bracelet que sa grand-mère lui a envoyé, mais quand elle cherche à en savoir plus sur la dernière femme à l'avoir porté, son arrière grand-mère Aisha, disparue pendant la partition de l'Inde, sa mère et sa grand-mère refusent de lui dire quoi que ce soit à son sujet, et les " Illumitaties ", les tantes commères du quartier la décrivent tour à tour comme une sorcière, une tueuse, ou une femme légère qui aurait mené une seconde vie avec des dizaines d'amants et une autre famille.

Après un sauvetage in extremis, Kamala est prise en chasse par des agents du Damage Control particulièrement agressif, et très objectivement racistes, mais parvient à s'échapper. Il manque encore un élément pour compléter l'histoire, c'est l'urgence. Pour l'instant, rien ne la force à maitriser ses pouvoirs, elle n'a pas d'impératif. On s'attend à ce que cela change évidemment le plus tôt possible, puisqu'on découvre la femme de ses visions à la toute fin de l'épisode 2 et qui parait assez inquiétante.

Quelques théories

  • La femme des visions serait l'arrière grand-mère de Kamala – elle parait jeune mais on a vu plus fou dans le MCU. Elle ferait une méchante très intéressante pour un premier combat, avec un dilemme entre éthique de super-héroïne et sens de la famille. Cela ferait de Kamran, le garçon sur qui elle craque, son cousin...ou son grand oncle ?... Puisqu'il est le fils de la femme des visions.
  • Bruno serait amoureux de Kamala. Celle là est facile étant donné son comportement, mais Bruno semble tellement empêtré dans la friendzone.
  • La mère de Kamala saurait quelque chose au sujet de ses pouvoirs. Il parait étrange de voir une mère se méfier à ce point de sa fille. Sauf si elle s'attend à ce que quelque chose se produise.
  • Kamran serait en fait un ennemi. Bruno est tellement attachant, et Kamran tellement mystérieux, qu'on en espère presque qu'il soit dans l'autre camp pour laisser la place au gentil geek.
  • Le Damage Control serait encore plus corrompu que le S.H.I.E.L.D.

Nous aurons peut-être une partie des réponses mercredi prochain, dans l'épisode 3 de Miss Marvel, sur la plateforme Disney+.

debug: t=13 / nbp=14

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter