Après un passage éclair dans Thor: Love and Thunder et plus récemment un téléfilm de Noël plein de tendresse sur Disney+, les Gardiens de la Galaxie seront prochainement de retour pour clôturer leur trilogie en mai prochain dans Les Gardiens de la Galaxie vol. 3.

Après avoir découvert la première bande-annonce de l'ultime film de James Gunn chez Marvel Studios la semaine dernière, plusieurs rumeurs pullulent tels d'hideux Abilisks (le monstre inter-dimensionnel aperçu dans la scène d'ouverture du second volet). Parmi les pistes évoquées se trouvent l'avenir d'un personnage du groupe de héros : Rocket Racoon. Et cela pourrait ne pas trouver d'issue heureuse.

Les origines révélées

Après avoir affronté une armée Kree menée par Ronan l'Accusateur, Ego le père de Star-Lord et bien évidemment Thanos aux côtés des Avengers, les Gardiens de la Galaxie seront de retour en 2023 sur grand écran pour le troisième opus de leurs aventures. Ils y seront confrontés à Adam Warlock (Will Poulter) mais surtout au Maître de l'Evolution (Chukwudi Iwuji), vilain iconique et récurrent de l'univers Marvel sur papier.

Cette rencontre sera surtout l'occasion de plonger dans les origines du malicieux Rocket Racoon après en avoir appris davantage sur le passé de Peter Quill, Gamora, Nebula, Drax ou encore Mantis. En effet, on sait depuis plusieurs mois déjà que le film explorera les origines du Raton Laveur de l'extra-terrestre chapardeur comme l'avait dévoilé James Gunn à l'occasion d'une session de questions-réponses sur Twitter. Le long métrage reviendra donc sur un sujet assez tabou pour le compère de Groot, qui semble l'avoir marqué.

La bande-annonce va en ce sens puisqu'on peut y apercevoir un Baby Rocket – comme se plaisent déjà à l'appeler certains fans – avant de subir des expériences traumatisantes. On découvrira aussi certainement d'anciens proches du héros et notamment la loutre Lylla, qui tiendra un rôle majeur dans son évolution. Dans les comics, cette créature originaire de la planète Halfworld est une héritière d'une entreprise de jouets qui vit une courte idylle avec Rocket.

Un logo qui en dit long

Mais au-delà du rôle central que tiendra le plus petit des Gardiens, il semblerait que son aventure dans le Marvel Cinematic Universe s'achève dans ce Volume 3. On vous entend déjà : "Quoi ? Mais non ! Ce n'est pas possible ! #SaveRocketRacoon !" et pourtant plusieurs rumeurs s'accordent en ce sens et certains indices pourraient bien nous mettre sur cette piste.

Premièrement, il ne faut pas oublier que le désormais détenteur du bras bionique de Bucky Barnes est vraiment un raton-laveur ayant subi des expériences scientifiques. Ces mammifères ont une espérance de vie moyenne comprise entre 2 et 3 ans à l'état sauvage, voire un peu plus dans un milieu domestique comme un zoo ou un parc. On peut aisément faire le calcul pour Rocket qu'il a largement dépassé cet âge limite.

Ensuite, une théorie populaire sur la toile suggère que le logo de chacun des films autour de l'équipe renégate indique quel personnage disparaîtra. Dans le premier, le logo de couleur marron correspond à la mort de Groot et dans le deuxième, le titre apparaissait en bleu et rouge en hommage à Yondu. Pour ce nouvel opus, des couleurs métalliques, orange et ocre sont venues garnir le sigle du 31e film estampillé Marvel Studios. Si la théorie se vérifie, nous pourrions donc voir disparaître la petite boule de poil, faisant s'effondrer ses partenaires, Star-Lord (Chris Pratt) en tête comme nous l'apercevons dans le trailer.

Pensez-vous que le film de James Gunn marquera la fin de l'équipe telle qu'on la connaît ? Renaîtra-t-elle entre les mains d'un nouveau réalisateur ? Comment Groot appréhendera-t-il cette nouvelle ? Premiers éléments de réponses dans Les Gardiens de la Galaxie Vol.3, au cinéma le 3 mai 2023 en France.

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter