Comme vous le savez, un nouveau tome du comic book français Hoplitéa (Northstar Comics) est actuellement en cours de campagne de crowdfunding sur Ulule. Pour l'occasion, nous avons posé quelques questions à Pascal Agunaou, coloriste du projet et vétéran des comics francophones.

Salut Pascal, tu es donc le coloriste du prochain Hoplitéa, actuellement en cours de financement participatif. Peux-tu nous présenter le projet ?

Pascal Agunaou : Bonjour Edmond. Hoplitéa est une pure création française sorti de l’esprit de Laurent [Arthaud] et Marti, qui a connu un réel succès sur les trois premiers numéros. Ce quatrième album annonce donc la fin de cette aventure passionnante qui arrive à mélanger plusieurs styles à la fois.

Tu n'es pas nouveau dans le milieu de la colorisation de comics français, mais tu étais sorti du circuit, ces derniers temps. Peux-tu nous faire un récap de ton parcours ?

Pascal Agunaou : Il y a un peu plus de vingt ans j’ai eu la chance de faire partie de l’aventure des fanzines Climax Comics en tant que dessinateur et coloriste, quand ce melting-pot pot des comics nous faisait tous grandir chaque jour. Puis MAKMA est né, et là aussi, notre passion des comics nous forçait tous à nous surpasser, car à ce moment-là, le monde professionnel commençait à se profiler devant nous : j'ai colorisé la BD des Totally Spies, des cartes de jeux Armor Cards, des couvertures de Captain Swing, et des tas d’autres projets... Les obligations familiales m’ont éloigné du monde des comics pendant près de 15 ans et depuis peu, l’envie de retoucher à cet univers s’est réveillée.

Quel est ton comic book français préféré ?

Pascal Agunaou : En tant que fan depuis les années 80 je dois d’abord répondre Photonik et Mikros, qui m’ont fait rêver, mais plus récemment je trouve que Fox Boy est vraiment une création fun et rafraîchissante.

Qu'est-ce que tu conseilles aux gens qui voudraient se lancer dans la colorisation de comics ?

Pascal Agunaou : J’ai lu à l’époque un article sur Richard Isanove et j’ai déjà beaucoup appris, mais ce qui marche c’est du taff et encore du taff. Pour maîtriser Photoshop déjà, sérieusement je suis passé par des centaines de travaux d’aplats basiques pour les autres avant d’estimer avoir le niveau suffisant pour assumer ma propre colorisation. Puis une bonne connaissance des comics et des inspirations multiculturelles. L’idéal, c’est aussi de s’inspirer de ce qui existe. Je conseille de suivre Bill Crabtree sur Invincible qui est pour moi un exemple à suivre d’une colorisation simple mais d’une efficacité imparable.

Pourquoi doit-on se ruer pour précommander le prochain comic book d'Hoplitéa ?

Pascal Agunaou : Parce que… Marti ! C’est un artiste extraordinaire avec un style fluide et souple qui me rappelle Bruce Timm, ou Tota aussi. Laurent, lui, a une culture incroyable pour arriver à intégrer dans ce comic book des inspirations médiévales, mythologiques, de l'animé, du folklore français... C’est génial de pouvoir relever et comprendre les références. De plus, nous arrivons sur un final épique qu’il ne faut absolument pas louper. Donc oui : il faut se ruer sur le tome 4 d’Hoplitéa !

Merci Pascal. On fonce de ce pas sur Ulule !

Pascal Agunaou : Merci à tous, merci Edmond pour le temps accordé.

 

Hoplitéaa

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter