On le sait, si Avengers: Infinity War fait aussi autant parler de lui, c’est qu’il marque le chant de cygne pour certains de ses protagonistes, parfois même des pionniers. Après vous avoir fait part de nos pronostics, il est temps de faire le bilan des disparus et de nous décider si, oui ou non, il nous faut leur dresser un monument. 

ATTENTION : Cet article révèle des points d’intrigue précis du film. Si vous ne tenez pas à vous faire spoiler, n’allez pas plus loin. Vous êtes prévenus.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que sur les décès, Marvel et les frères Russo n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère. Avec un adversaire aussi redoutable que Thanos, dont le modus operandi consiste à conquérir des planètes avant d’en éliminer la moitié des habitants, le bilan risquait d’être potentiellement lourd et le carnage débite dès les premières minutes de métrage.

Avant d’aller plus loin, nous devons rappeler que les morts du film ne sont pas toutes dues à de terrifiants combats et c’est là que Infinity War s’avère extrêmement surprenant, s’achevant sur un final âpre et sans lendemain qui chante. Passons d’abord en revue les morts certaines, celles dont on se doute qu’elle sont inéluctables au vu des cadavres reposants yeux grand ouverts sous les nôtres – sans ordre précis.

L’ORDRE NOIR

Ménageons-nous: sans surprise, les sbires de Thanos, le quatuor formant le terrible Ordre Noir, est intégralement décimé. Après une fausse mort présumée de Corvus Glaive des mains du groupe du Captain lors de la bataille d’Edimbourg, c’est à Ebony Maw (le membre le plus présent et développé) qu’il revient de périr en premier sous les efforts conjugués de Peter Parker et Tony Stark, dans un hommage bien appuyé au Alien de Ridley Scott. Les trois autres seront abattus lors de la grande bataille du Wakanda avant d’avoir pu être vraiment abordés au cas par cas. Ce groupe d’opposants au statut de sous-boss de fin de niveau n’ont pas eu les faveurs d’un temps d’écran bien réparti, mais il fallait s’y attendre et un trop plein de présence de leur part aurait probablement amoindri celle de Thanos, grande réussite du film, qui échappe du coup à l’inévitable cliché en vogue du vilain tuant ses propres hommes pour l’exemple.

Avengers: Infinity War

 

HEIMDALL

Le fier défenseur du Bifrost est la première victime de Thanos. Après avoir survécu au Ragnarok, Heimdall subit l’abordage du vaisseau emportant les survivants d’Asgard et a tout juste le temps de téléporter Hulk sur Terre avant de mourir des mains de l’ennemi. Un dernier geste héroïque qui permettra à Bruce Banner de prévenir le Docteur Strange de l’invasion à venir. Incarné par Idris Elba, Heimdall a toujours été un personnage très secondaire, exclusivement cantonné au monde d’Asgard. N’ayant pas toujours été tendre avec le peu d’importance accordée à son rôle, Elba est probablement heureux d’être débarrassé de la corvée et le revoir – après tout, les Asgardiens ont une sale tendance à se réincarner – semble hautement improbable.

Avengers: Infinity War

 

LOKI

Gros coup dur pour les fans, mais Loki n’est plus.

Le destin du Dieu de la malice était pourtant scellé. Après avoir fomenté l’invasion Chitauris avec l’aide de Thanos, ses multiples trahisons (et une relative absence du personnage dans les bandes-annonces) ne laissaient guère de doute quant à son élimination par le Titan Fou. Toutefois, malgré son double jeu constant, l’Asgardien partira avec panache et même héroïsme, citant en miroir la réplique culte de Tony Stark (on a un Hulk) avant de tenter de poignarder Thanos en traître qui l’écrasera sans lui laisser la moindre chance.

Révélé par le rôle qu’il a tenu à cinq reprises, Tom Hiddleston a tenu son personnage de bout en bout à la perfection, s’octroyant la place de meilleur méchant du MCU. Il n’est presque que justice que cela soit Thanos qui prenne désormais sa place, lui qui est parti pour prendre le relais du vilain complexe et nuancé (quoique toujours impitoyable) dans cet univers souvent trop codifié. Jusqu’à une prochaine réincarnation, sous la forme d’une femme, comme cela a déjà été le cas dans les comics ? Tout est possible, c’est là le privilège des dieux. Il existe aussi la possibilité de ramener tout Asgard sur Terre, comme cela a été fait dans les comics.

Avengers: Infinity War

 

GAMORA 

Nous l’avions nommée dans nos pronostics, Gamora, fille adoptive de Thanos, est bien l’une des victimes d’Infinty War – bien que pas comme on s’y attendait.

Après qu’un flash-back retrace sa rencontre avec Thanos, la jeune femme fait promettre à Star-Lord de la tuer si jamais le Titan Fou venait à la capturer. Malgré ses quelques bravades, Peter Quill finira par le lui promettre, sans plus d’explications. Gamora a pourtant une raison bien valable de vouloir mourir : elle connait l’emplacement de la gemme de l’âme, l’une des pierres convoitées par son père. Lors d’un affrontement sur la planète Knowhere, Thanos use de la pierre de réalité (déposée là par les trois guerriers suites aux événements de Thor: The Dark World) afin de désamorcer l’arme de Quill puis de se téléporter avec sa fille. Menaçant du tuer Nebula, sa soeur qu’il a capturé, Thanos soutire l’emplacement de la gemme de l’âme, qui est gardée sur la planète Vormir. Sur place, père et fille font face à ni plus ni moins que Crâne Rouge, le terrifiant adversaire de Captain America, téléporté sans plus de nouvelles dans la galaxie par le Tesseract à la fin de l’origin-Story de Steve Rogers. Gardien de la gemme, il apprend à Thanos qu’un sacrifice de coeur est requis afin d’acquérir la gemme. Gamora se moque alors ouvertement de son père, qu’elle suppose pris au piège car incapable de sentiment. Mais au grand étonnement de la jeune femme, le tyran pleure devant l’inévitable sacrifice. Terrassé de chagrin mais plus déterminé que jamais à faire ce qu’il estime juste, Thanos précipite Gamora dans un gouffre où elle s’écrase et meurt.

Chargée d’émotion et essentielle quant au développement de la psychologie de Thanos, la scène frôle tout de même la longueur et parfois le ridicule tant la raillerie de Gamora est longue et pompeuse, alors qu’on se doute à des kilomètres qu’elle ne servira à rien. Le Gant de l’Infini est probablement le plus gros fusil de Tchekhov de l’histoire des blockbusters: si on nous l’a teasé, lui et les pierres qui s’y incrustent, pendant 18 films, ce n’est pas pour qu’il ne soit finalement pas assemblé au complet. Mettre un panneau « fin » juste après la vaine moquerie de Gamora n’aurait eu aucun sens.

Le décès du personnage reste marquant mais, encore une fois, l’équipe des Gardiens n’a jamais été composée de membres fixes. Nebula survivant au film, elle pourrait tout à fait prendre sa place au sein de l’équipe si elle venait à se reformer.

Avengers: Infinity War

 

LA VISION

Lui aussi faisait parti de nos pronostics. La création commune de Stark et Banner via les expérimentations d’Ultron ne survit pas aux événements et, comme pour les raisons citées plus haut, c’est la logique même, le personnage ne devant en partie sa vie qu’à la gemme de l’esprit incrustée sur son front.

Agressé par l’Ordre Noir et farouchement défendu par Wanda et l’équipe du Captain, La Vision va finalement devenir l’un des derniers bastions d’espoir d’Infinity War. Emmené au Wakanda, il est examiné par Shuri, la petite soeur de T’Challah (Black Panther).  Experte en technologie, la géniale princesse se propose de dupliquer les propriétés vitales de la pierre, ce qui permettrait à Vision de vivre puis de détruire la gemme initiale, empêchant ainsi un Thanos de plus en plus puissant d’accomplir son dessein final. Mais l’opération est aussi longue que délicate et l’Ordre Noir est aux portes du Wakanda. Les Avengers font bravement face au siège jusqu’à l’arrivée de Thor qui rééquilibre la bataille en leur faveur, mais pas avant que le laboratoire de Shuri ne soit pris d’assaut et la Vision obligé de se battre. Mais après avoir vaincu Tony sur Titan, Thanos se téléporte au Wakanda et fait face à Wanda. Sous les supplications de Vision, cette dernière accepte d’user de ses grands pouvoirs pour éliminer l’amour de sa vie lors d’une scène déchirante. Plus désarmant que jamais, Thanos (qui a dégagé jusqu’au plus fort des Avengers de son chemin en une pichenette) compatit à la douleur de la jeune femme avant de faire usage de la pierre du Temps pour revenir juste avant le meurtre de Vision et lui arracher lui-même la gemme du crâne, complétant ainsi son gant et son grand projet : éliminer la moitié de l’univers connu.

Avengers: Infinity War

 

Et c’est ainsi que l’hécatombe a lieu, en l’espace d’une minute. Les morts suivants sont plus particuliers, car ils meurent des suites du plan d’éradication de Thanos, s’évanouissant sous forme de poussière, comme s’ils étaient tout simplement effacés de la réalité façon Marty McFly. Pour commencer, édictons les victimes :

Bucky, T’Challah, Wanda, Star-Lord, Drax, Docteur Strange, Mantis, Groot, Le Faucon, Maria Hill, Nick Fury et Spider-Man.

Quelles conséquences auront ces morts, quelle que soit leur nature, sur la suite du Marvel Cinematic Universe?

C’est Peter Parker qui nous met le premier une puce à l’oreille.

En effet, Marvel, tout futés qu’ils soient, se sont peut-être tiré une balle dans le pied en annonçant Spider-Man Homecoming 2    dont le tournage est déjà prévu pour dans quelques semaines. De plus, la communication actuelle (possiblement mensongère pour brouiller les pistes) continue de parler de Peter Parker sous le masque (pas de Miles Morales ou de Ben Reilly en vue). Dès lors, comment peut-il mourir définitivement dans ce film ? Des déclarations de Kevin Feige, le second volet des aventures de Tom Holland en Spider-Man se passera après les événements d’Avengers 4, dont on imagine une quête principale en forme de sauvetage de la réalité et donc possiblement de (certains ?) héros évanouis dans les airs. Au vu de la culpabilité qui ronge Stark lorsqu’il recueille impuissant les suppliques de son protégé alors que ce dernier disparaît dans ses bras, il est hautement probable qu’il finisse par se sacrifier pour le ramener à la vie d’une manière ou d’une autre. Pourquoi pas mettre à contribution ce bon Crâne Rouge, désormais gardien de la planète Vormir où Thanos récupère la gemme de l’âme contre la vie de Gamora ? Un échange d’âme entre dans le champ des possibilités.

Si Peter Parker devait réellement mourir dans ce Infinity War, sa présence dans le MCU deviendrait d’une épouvantable gratuité. Tout comme celle de Docteur Strange, pourtant personnage clé des événements du film (dont nous reparlerons plus bas). Sans oublier T’Challah, la Panthère Noire, dont le premier film solo est l’une des plus grosses surprises de cette année et même de la saga toute entière, ayant engrangé plus d’un milliard de dollars au box office international (un club toujours très fermé). Pourquoi Marvel se priverait-il d’un tel maître étalon dans sa franchise ? Le studio a beau être tout puissant, il n’en est pas pour autant du genre à tout balancer par les fenêtres, surtout quand il y a des fans à combler et une montagne de billets verts à ramasser.

Strange est un cas plus particulier. Introduit dans l’univers MCU en 2016 via son propre film, ce dernier a rapporté un peu moins de 700 millions de dollars, ce qui reste une somme hautement convenable (plus de trois fois son budget initial)  bien que moindre par rapport à Black Panther, par exemple – mais Ant-Man en a rapporté moins et pourtant, il a droit à sa suite, donc il n’est pas nécessairement question de budget. Toutefois, l’univers du Sorcier Suprême est vaste en contenu et surtout en possibilités. L’absence de Strange dans la suite du MCU ne serait pas très impactant mais la fin ouverte de sa scène cachée (qui laissait le Baron Mordo commencer une épuration meurtrière du monde de la magie) ne saurait être laissée de côté. De plus, si on s’en tient aux très récentes déclarations du réalisateur Scott Derrickson (intéressé par une suite) et celle du scénariste C. Robert Cargill, des projets autour du bon Docteur sont en cours, incluant le méchant Nightmare dans l’équation. Au vu des merveilleuses séquences mettant Strange en scène pendant Infinity War et le mystère qui nimbe ses déclarations, on est en droit de supposer qu’il puisse revenir d’un autre plan mystique. Avant de combattre Thanos, Stephen explore les possibles dénouements de l’histoire et seul un scénario existe où les Avengers gagnent la partie. Il semble en être très conscient lorsqu’il remet sa pierre à Thanos contre la vie de Tony, susurrant avant de disparaître que c’est « le seule moyen ». Mais le moyen de quoi ? Pour conclure, soulevons que ramener Strange permettrait de former les Illuminati dans le futur du MCU, un groupe de personnages qui régissent certaines décisions d’ordre universel et incluant entre autres Reed Richards et Charles XavierBlack Panther refusant d’intégrer l’équipe pour des raisons d’éthique, cela permettrait des jeu d’alliances hautement jouissifs à découvrir et mettre en scène.

Quid du Faucon et de Bucky ? Le premier a toujours été un personnage très secondaire et son retour est hautement improbable, tant il pèse peu dans le balance. Bucky a eu plus de poids, mais son arc peut tout à fait s’achever ici. les deux meilleurs amis du Captain partis, plus aucun espoir que l’un ou l’autre ne vienne reprendre le bouclier et la bannière étoilée à sa place (grand souhait des fans), ce qui met Steve Rogers dans une position très inconfortable s’il devait périr par la suite, lui qui n’a fait que porter le deuil sur ses épaules tout au long de la saga. Selon cette optique, les décès de ses amis sont logiques et irréfutables.

L’histoire de la Vision et de Wanda touche complètement à sa fin. Reste l’intégration possible d’une Wanda ressuscitée pour intégrer les événements qui mettront les Mutants en scène lorsqu’ils intégreront l’univers Marvel, mais dixit Feige, ce n’est pas pour tout de suite. De plus, même si Wanda est potentiellement l’un des personnages les plus puissants du MCU, l’arrivée de Carol Danvers risque de la reléguer encore plus au second plan. Nul besoin dès lors de la ramener.

Les Gardiens sont aussi les plus légitimes à figurer au champ des tombés. Pour mémoire, les membres originaux des comics ne sont en aucun cas ceux présentés dans les films et avec Adam Warlock teasé à la fin du volume 2 des gardiens, nul doute que James Gunn a un plan pour fonder une nouvelle équipe en cas de besoin pour son volume 3, dernier film confirmé par les Studios Marvel pour son calendrier.

Le décès des deux membres à la tête du SHIELD nous fait nous poser une ultime question. Qu’en est-il des événements d’Infinity War sur les séries de l’univers étendu ? AGENTS OF SHIELD, déjà sauvée de l’annulation à deux reprises, pourraient tout à fait profiter de cette annihilation pour rebooter leurs équipes et offrir un dernier baroud d’honneur à Nick et Maria ? Restons sérieux : on ne fait pas mourir des personnages dans une scène cachée, ça n’a aucun sens. Rappelons nous retrouverons les deux agents dans l’origin-story de Carol Danvers sur Captain Marvel (qui se déroule dans les années 90) et qui nous en dira certainement plus sur la mystérieuse fin bonus d’Infinity War.  Même constat pour les série de L’univers Netflix qui, malgré les contentieux qui les opposent à Disney, ne pourront pas se permettre de ne pas y faire référence (nombreux sont celles et ceux qui souhaiteraient voir Danny Rand subir la purge de Thanos, on le sait).

Rappelons-le : cette fin détruisant en partie l’univers est l’une des plus folles et réjouissantes jamais osée par le MCU, mais la nier en bloc en ressuscitant tout le monde par un coup du sort gâcherait tout le build-up, d’autant que certains comédiens arrivent en bout de course et ne rempilerons pas. Récemment, les frères Russo (également aux commandes du futur Avengers 4) ont déclaré que la piste des réalités alternatives avait dors et déjà été écartée.

La réponse serait-elle dans le futur Captain Marvel et, pourquoi pas, dans ses adversaires, l’empire Skrull ? Pour mémoire, dans les comics, cette race métamorphe avait subtilisé une partie des plus grands héros de la terre afin de prendre secrètement leur place dans le cadre d’un futur plan d’invasion. Doit-on s’attendre à une forme d’allitération de ce récit dans Captain Marvel, contactée à la rescousse par un Nick Fury mourant dans la scène post-générique ? À moins qu’un chamboulement cosmique impliquant les personnages de la Fox (comme les Fantastic Four, par exemple ?) n’ait déjà été à l’étude pour ce cas de figure ? Nous n’y croyons pas trop, mais force est de constater qu’une machine à voyager dans le temps signée Reed Richards ne seraient pas mal venue, bien qu’ultra pupute et trop BD pour être honnête.

Pour le jeu, revenons à nos pronostics : si l’on s’en tient aux morts en apparence définitives, nous récoltons un maigre 2/5. En revanche, avec toutes les morts, nous récoltons un 4/5 (seul Thor aura survécu à nos prédictions).

Et vous, êtes-vous convaincus le dénouement de cet Infinity War ? Surpris ? Frustrés ou carrément en colère, peut-être ? Imaginiez-vous que cela aurait pu ce finir autrement ?

Avengers: Infinity War, réalisé par Anthony et Joe Russo, actuellement dans les salles obscures.
Ant-Man et la Guêpe (Ant-Man and The Wasp en version originale), dans les salles le 18 juin 2018.
Avengers 4, est prévu pour le 1er mai 2019.
Spider-Man: Homecoming 2 est prévu pour le 10 juillet 2019.
Captain Marvel, est prévu pour le 06 mars 2019.

Avengers: Infinity War

À lire aussi

.