Alors que son personnage, Sam Wilson, a accepté de mettre de côté son identité de Falcon pour endosser le rôle iconique de Captain America, l'acteur Anthony Mackie s'est confié sur l'aspect symbolique de ce héros afro-américain.

C'est lors d'une interview donnée à Variety que l'acteur a évoqué l'impact que semble avoir ce nouveau personnage apparu (sur écran du moins) dans Falcon et le Soldat de l'Hiver sur la communauté noire. Il évoque notamment un anecdote impliquant de jeunes enfants qui se sont mis à faire du sport pour être physiquement prêts le jour où Captain America aura besoin d'eux, motivés par le fait que maintenant le héros leur ressemble. Il n'en a pas fallu davantage à l'acteur pour considérer fièrement que le travail entrepris sur cette série en valait la peine.

Lors de cet échange, Mackie était accompagné de Charles Q. Brown Jr., le premier homme noir à obtenir le grade de chef d'état-major de l'U.S. Air Force, afin de discuter de l'importance des héros noirs, qu'ils soient réels et fictifs.
Au cours de la discussion, le militaire note des parallèles entre sa carrière et le héros :
"Pendant une bonne partie de ma carrière de pilote de chasse, j'étais le seul afro-américain de tout mon escadron. Et encore aujourd'hui, quand je vais en réunion avec mes trois et quatre étoiles, je suis souvent le seul afro-américain dans la salle. Je ne représente pas tous les afro-américains, j'apporte simplement le point de vue d'un afro-américain à la réunion." Et il est vrai que la série a permis, via les discours et actions de Sam Wilson ainsi que ses diverses rencontres (principalement Isaiah Bradley, le Captain America noir, caché et oublié par le gouvernement américain), de poser de questions de fond sur la société actuelle.

Concernant son personnage et son évolution, Anthony Mackie précise : "Son côté humanitaire était quelque chose que je pense être son super pouvoir, sa capacité à avoir de l'empathie et de la sympathie pour ceux qui l'entourent. Donc, ce monologue [celui fait lors qu'il se présente pour la première fois avec son costume de Captain America] parlait de lui, montrant que si l'un de nous est maltraité, nous sommes tous à blâmer. Et c'est le thème général du nouveau Captain America : ce n'est pas 'Black Cap', ou 'Cap pour le peuple', c'est 'Captain America pour tous'".

Les deux hommes évoquent évidemment le contexte du mouvement global Black Lives Matter et sont raccords concernant l'importance de l'image renvoyée aux jeunes. Mais si un Captain America noir est un message fort transmis au monde, son interprète insiste sur le fait qu'il est important que des personnes comme le Général Brown soient également connues et visibles.

Maintenant, sans donner plus de détails sur notamment l'aspect contractuel, Anthony Mackie confie qu'il ne se voit pas continuer à être Captain America jusqu'à ses 55 ans. On retrouve ici sensiblement le même genre de discours que celui de Dave Bautista qui se considère trop vieux pour continuer à jouer Drax. Mais l'acteur de 42 ans reconnaît tout de même qu'il se verrait bien continuer sur les 6 à 8 prochaines années.

Entre les contrats juteux et la fierté d'être la représentation d'un (voire plusieurs) symboles forts, il semble évident qu’il continuera autant qu'il le pourra son aventure dans le MCU, à commencer par le film Captain America 4 et pourquoi pas une saison 2 de Falcon et le Soldat de l'Hiver.

 

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma