Commencée en 2010, la saga American Vampire arrive à son terme une décennie plus tard. En octobre, Scott Snyder et Rafael Albuquerque donneront le coup d’envoi des neuf numéros d’American Vampire 1976, qui devrait sceller le sort de Skinner Sweet et Pearl Jones.

« Scott, Rafael et moi, nous nous sommes fait les dents ensemble sur American Vampire il y a dix ans« , se souvient le responsable éditorial Mark Doyle. Lancée en mai 2010 sous le label Vertigo, American Vampire avait fait sensation en accueillant, durant les cinq premiers numéros, des histoires de complément écrites par Stephen King. Il n’y avait en effet pas de meilleur parrain pour cette relecture du mythe vampirique à l’aune de l’histoire américaine.  Cependant, Snyder n’aura pas besoin de King pour ensuite faire la carrière qu’on lui connait. Après un passage sur Detective Comics, il prendra les rênes de la locomotive du New 52, Batman, en collaboration avec Greg Capullo. Depuis, entre Metal, Justice League et Death Metal, il est l’un des grands architectes de l’univers DC.

Son retour sur la série qui a marqué ses débuts est donc un événement. « Revenir finir cette histoire commencée il y a maintenant une décennie est très excitant« , admet également Mark Doyle. Il poursuit: « Travailler sur American Vampire 1976 a été très cool et très étrange,  notamment parce que les parallèles entre la paranoïa des années 70 et celle d’aujourd’hui sont véritablement troublants. »

Scott Snyder surenchérit : « Les années 70 reflètent notre époque actuelle de bien des façons : l’anxiété, la peur et les interrogations sur l’identité américaine. La série s’ouvre sur Skinner Sweet, essayant de mourir en travaillant près de Las Vegas pour un numéro d’acrobatie à moto, façon Evel Knievel (NDLR : Un cascadeur très médiatisé dans les années70. Marvel sortira même un comic-book à son nom en 1974). À New York, nous suivrons Cal et Travis dans une intrigue autour d’une espèce de Fils de Sam (NDLR : un tueur en série qui a réellement sévi dans cette même ville en 1976 et 1977) et Felicia sera impliqué dans un complot politique. Toute l’iconographie des 70’s sera présente. C’est de loin mon arc favori. »

Malgré tout cela, Skinner et Pearl Jones devront s’allier pour contrer les forces du mal qui tentent de s’extraire des entrailles de la terre pour amener l’Enfer à la surface, à l’heure où les États-Unis fêtent leur bicentenaire.

American Vampire 1976 #1 (DC Comics/Black Label), écrit par Scott Snyder, illustré par Rafael Albuquerque et Dave McCaig. Couvertures d’Albuquerque et Dustin Nguyen. Sortie US le 06 octobre 2020.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
.