Alexandra Trese est une jeune femme bad ass, enquêtrice du surnaturel dans la touffeur des bas-fonds de Manille. La jeune femme – propriétaire du bien-nommé bar le Diabolical – intervient quand la police est impuissante, et surtout quand les criminels se trouvent aussi être des créatures maléfiques de tous genres. Dotée elle-même de pouvoirs surnaturels hérités de ses aïeux, elle utilise ses atouts pour combattre les monstres à côté de ses deux gardes du corps masqués.

Trese, la critique du tome 1

Polar horrifique en noir et blanc, Trese se déroule à Manille, capitale des Philippines dont elle exploite les légendes ainsi que le folklore. Le komiks est divisé en huit chapitres, qui sont autant d’histoires autonomes et d’enquêtes/de cas qui nous sont proposées tout le long de ce gros volume de 272 pages. Un cadavre de femme retrouvé sur la route, qui revient hanter le bitume, des courses sauvages à la Fast & Furious, une rencontre torride avec un voleur d’âme, un meurtrier de violeurs, une star de cinéma sur le retour, un policier peu enclin à faire son travail, un meurtre dans le parking d'un centre commercial et enfin un village béni. Mais au delà des monstres, la BD traite de sujets de société comme l'entraide, le star-système, l'avortement, l'inactivité de la police, la vengeance, le destin ou encore la famille.

Toutes les histoires sont indépendantes, courtes, intéressantes et surtout très efficaces. Pas de détours, on va à l'essentiel et l'enquête est vite et bien bouclée. Aucune fioriture, les histoires courtes vont droit au but et au delà des thèmes des personnages des légendes locales (souvent des personnages empruntés aux éléments), ce sont la famille et le devoir qui sont développés par les auteurs comme des idées universelles et très ancré à la culture des Philippins. De l’aveu de Tan lui-même, les histoires de ce tome sont toutes issues de légendes urbaines ou appartiennent au folklore philippin, qui lui ont été racontées par sa famille ou ses amis. Elles sont courtes et impliquent souvent des monstres qui vivent cachés parmi la population, à l'insu de tous, sauf de Trese. Il s'agit d'un voyage original dans l'imaginaire, le folklore philippin, c'est à la fois glauque, violent, touchant, dur et poétique. Le personnage de Trese est mystérieux très attachant.

On retrouve à la fin de chaque chapitre le Journal du professeur Alexander Trese qui présente sur deux ou trois pages, les monstres locaux présents dans l’histoire précédente. L'objectif est d'initier le lecteur aux personnages qu'il vient de rencontrer. Les dessins, tout en finesse et en noir & blanc, empruntent à la fois un style manga et un style plus classique qui se mélangent parfaitement. L'héroïne principale est par moment représentée avec un visage doux et angélique et puis par la suite le visage se fait plus dur, suivant l'action. Le noir et blanc est sublime et illustre à la perfection ces récits courts, originaux et efficaces que l'on parcours avec beaucoup d'attention.

C’est quoi un komiks, Jamy ?

Aux Philippines, les bandes dessinées sont appelées komiks. C’est donc, vous l'aviez compris, le mot philippin pour les comic-books, ou de manière plus générale, les BD. Trese est donc un komiks de Budjette Tan et Kajo Baldisimo sorti en 2005. Petit à petit la BD a gagné en popularité dans son propre pays, récolté quelques prix, avant de conquérir le monde. À ce jour, sept tomes ont déjà été publiés ainsi que quelques spin-offs et autres histoires courtes où on peut croiser entre-autres, Batman et Wolverine. Cet ouvrage publié chez Delcourt regroupe les deux premiers livres et les huit première affaires de Trese.

Une série sur Netflix

Trese : Entre deux mondes est aussi une série animée Netflix en six épisodes de trente minutes. La série est supervisée par les auteurs, Budjette Tan et Kajo Baldisimo, et s’inspire bien évidemment de leurs komiks. Elle est disponible sur le plateforme de streaming depuis le 11 juin 2021.

Un avis très rapide sur la série animée

La première chose qui frappe quand on lance la série sur Netflix, c'est combien elle est colorée contrairement aux komiks qui sont en noir & blanc. Mais le contraste n'est pas choquant, bien au contraire. C'est une série anthologique tout comme la BD, avec une enquête par épisode. La série reprend fidèlement et intelligemment la narration, les personnages et les idées de la BD. Elle donne véritablement vie aux histoires et aux personnages. Les komiks et la série sont très complémentaires, la seconde étant une extension très réussie de la première.

Trese, par Budjette Tan et Kajo Baldisimo, disponible depuis le 16 mars 2022 aux Éditions Delcourt, 24,95€.



Trese | Official Trailer | Netflix

Trese | Official Trailer | Netflix


debug: t=12 / nbp=13

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter