Il existe dans le petit monde des comics un point que tout bon collectionneur se doit de connaître et qui peut avoir un impact sur le prix assez conséquent : il s'agit de la différence entre la Direct Edition et la Newsstand.

Pour illustrer, en 1977 Marvel Comics s'est mise à commercialiser des tirages de ses comics uniquement vendables par les comic shops. Ces tirages sont connus sous l'appellation Direct Edition. Ce nouveau canal de distribution se fait à l'époque en parallèle de la vente en kiosque ("newsstand" dans la langue de Stan Lee).

Lors de la parution du comic book, on ne notera quasiment aucune différence pour l'acheteur, si ce n'est éventuellement le prix qui peut légèrement varier entre Direct Edition et Newsstand. L'autre différence, davantage notable cette fois, se situe au niveau du code-barres.

En effet, les comics vendus en kiosque portent donc un code-barres, là où la version en Direct Edition peut réserver cet espace à tout autre chose. Chez Marvel Comics par exemple, nous retrouvons généralement la tête de Spider-Man, de Captain America ou tout autre personnage associé à un événement particulier pour l'éditeur. Il arrive qu'un simple rectangle blanc vide se tienne en lieu et place du code-barres ou que cet espace soit tout simplement absent de la couverture. Pour des éditions limitées, pour un événement type San Diego Comic Con par exemple ou un tirage réservé à certains comic shops, l'emplacement du code-barres peut être occupé par un logo spécifique.

Il se peut également qu'un code-barres soit tout de même affiché sur la Direct Edition. Dans ce genre de cas, il est généralement précisé, toujours dans cet espace, s'il s'agit donc d'une Direct Edition ou d'une Newsstand.


A noter qu'en ce qui concerne Marvel Comics, la vente en kiosque a pris fin en 2013, mettant donc un terme aux versions Newsstand de la Maison des Idées.

Pourquoi cette différence est importante pour les collectionneurs de comics ?

Comme pour toute collection, c'est la rareté qui va fixer le prix d'un objet (l'offre vs. la demande). Et les comics ne dérogent évidemment pas à cette règle. Maintenant pour comprendre pourquoi il peut y avoir une différence entre le prix d'un comics en Direct Edition et le prix d'un comics Newsstand, il faut avoir en tête le fonctionnement de la presse et de la politique de retour des invendus.

Pour faire simple, les comic shops n'ont pas la possibilité de renvoyer les comics invendus et doivent gérer eux-mêmes leur stock. Les kiosques à journaux, en revanche, pouvaient renvoyer leurs invendus qui ne réintégraient pas le circuit de distribution et étaient tout bonnement détruits.

De fait, il est logiquement plus difficile de mettre la main sur un comic book ancien en Newsstand qu'en Direct Edition. Ensuite, dans ceux qui restent, il est là encore difficile de trouver des pièces en parfait état. La nature même d'un kiosque à journaux fait que les comics en Newsstand sont passés entre les mains de beaucoup de personnes qui les ont feuilletés à la volée sans le soin que leur apporteraient des acheteurs potentiels dans un comic shop. Sans parler des achats sous le coup de l'impulsion, de la curiosité, bref sans forcément l'attention que leur auraient portée des collectionneurs et qui ont pu se solder par une mise à la poubelle du comics.

Beaucoup de collectionneurs de comics ignorent ce détail, privilégiant les comics achetés chez des spécialistes et qu'ils jugeront donc mieux préservés, ce qui n'est pas forcément faux. Mais concrètement, à état du comics égal, un collectionneur qui s'intéresse également à la valeur marchande des comic books pourrait donc privilégier la version Newsstand à la Direct Edition.
Toutefois, comme bien souvent, un autre facteur sera à prendre en compte : l'humain. Et pour cause : la cote d'un comics pourrait varier d'une personne à l'autre, ce qui se ressent même sur des sites spécialisés, très souvent alimentés par des contributeurs non professionnels.

Par exemple, sur Comics Price Guide, nous pouvons constater que nous ne voyons pas de différence entre la Direct Edition ou la Newsstand du comic book Ultimate Fallout #4 (première apparition de Miles Morales) :

En revanche, si on se penche sur le cas du Spawn #1, on réalise que l'on peut estimer que la Newsstand peut être vendue plus de cinq fois plus cher que la Direct Edition :

Sur le site Comic Book Realm, l'Ultimate Fallout #4 montre presque un rapport du simple au double entre la Direct Edition (650$) et la Newsstand (1200$). Pour ce qui est du Spawn #1, le rapport vu sur Comics Price Guide se retrouve sensiblement (30$ vs. 125$).

Pensez donc à prendre le temps d'étudier ce genre de facteurs lors de vos achats de comics pour compléter votre collection. D'autant plus que si les acheteurs ignorent souvent ces subtilités, il n'est pas rare que cela soit également le cas des vendeurs, comme nous pouvons le voir fréquemment sur eBay par exemple.

D'ailleurs petite astuce simple, lors que vous cherchez à acheter sur eBay notamment, n'hésitez pas à ajouter Newsstand dans votre recherche. Vous tomberez généralement sur des comics proposés par des vendeurs qui connaissent leur sujet, mais cela n'interdit pas pour autant les bonnes affaires.

A noter que les versions Newsstand et Direct Edition des comics sont considérées comme des variant covers (ou couvertures alternatives).

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter