Wrath of the Spectre Michael-Fleisher et Jim Aparo

Le scénariste américain est décédé le 2  février 2018, mais ce n’est qu’aujourd’hui que l’on a appris sa mort, confirmée par l’historien des comics Tom Spurgeon.

Né en 1942, Fleisher a grandi à New York. Il y a développé un goût prononcé pour le cinéma de western (qui le servira plus tard) et pour les comic books. Engagé dans un projet d’encyclopédie des super-héros, il se met à fréquenter régulièrement les bureaux de DC Comics. En parallèle de ses recherches, il commence à proposer des scénarios pour les les titres de frissons de la firme comme House of Secrets, House of Mystery, Weird War Tales ou Weird Western Tales. Dans cette dernière série, il succède à John Albano sur « Jonah Hex », personnage qu’il va suivre pendant presque quinze ans. En l’accompagnant dans sa propre série en 1977 (dont il signera la quasi-totalité des 92 numéros), puis en l’envoyant dans un futur post-apocalyptique à la Mad Max dans l’éphémère série Hex (18 numéros entre 1985 et 1987).

Il s’illustrera également sur un court run consacré au Spectre, dessiné par Jim Aparo, dans Adventure Comics et qui marquera les esprits par sa violence, au moment où le Comics Code  Authority commence à se détendre. Il écrira également les scénarios de la reprise de Sandman (#2 à 6) par Jack Kirby en 1975 et scriptera le Shade The Changing Man (#1-8) de Steve Ditko en 77. Il se chargera également de la fin de la série de fantasy Warlord (#100 à #133). Plus sporadiquement, il écrira pour Batman, avec comme fait d’armes majeurs la co-création de l’Électrocuteur et les premières origines du Pingouin. En 1976, il fait paraître trois tomes de son Encyclopedia of Comic Books Heroes chez Collier.

Si Fleisher sera également l’assistant de l’éditeur Joe Orlando,  il ne se contentera pourtant pas de DC Comics. Il fera un passage fugace chez Charlton et Warren et écrira également pour Marvel. Là aussi, il s’y spécialisera dans le fantastique et le surnaturel. Il signera des runs conséquents sur les séries Ghost Rider (#36-66), Spider-Woman (#21-32), Savage Sword of Conan (#61-112) et Conan the Barbarian (#150-171). Il sera même chargé des adaptations BD des deux films Conan.

Chasing Hairy

Publicité pour Chasing Hairy avec en vedette certains des personnages sur lesquels Fleisher a écrits : le Spectre, Jonah Hex, Ghost Rider et Spider-Woman.

En 1979, il publie son roman Chasing Hairy (St. Martin’s Press). Interrogé par le Comics Journal, l’écrivain Harlan Ellison juge le travail de Fleisher comme « fou » et « dérangé ». Ébranlé, Fleisher se lance dans des poursuites judiciaires pour diffamation  contre Ellison et le Comics Journal.  Un combat juridique qui se terminera en 1986 où le plaignant est débouté de sa plainte. Dégoûté, Fleisher s’éloigne peu à peu du monde des comics. Il reprend des études d’anthropologie à l’université de New York, tout en écrivant  pour les anglais de 2000AD. En 1991, il abandonne définitivement la bande dessinée et rejoint l’université du Michigan. Il passe ensuite deux ans en Tanzanie pour y étudier  les vols de bétails et la violence qui en découle le long de la frontière d’avec le Kenya. Il écrira une thèse sur le sujet et décrochera son diplôme. Il deviendra ensuite consultant anthropologique pour des organismes humanitaires.

Fleisher ne remettra que partiellement le pied dans l’univers des comic-books en publiant, en 2008,  Shambler (iUniverse), un roman s’y déroulant et basé sur son expérience de scénariste. Passé cette publication, il retournera dans un relatif oubli, au point que son décès passe quasiment inaperçu. Même si Fleisher n’aura pas fait une fulgurante carrière, il aura œuvré avec professionnalisme dans des genres souvent éloignés du classique super-héroïsme.

Spectre