Ce n'est pas un secret, le film The Batman ne sera pas lié aux autres films tirés de l'univers DC au cinéma. Le Chevalier Noir incarné par Robert Pattinson ne sera bien évidemment pas celui de Ben Affleck et n'aura pas vécu les événements de Batman v Superman, ni de Justice League. Avec l'arrivée d'un film Batgirl et le retour de Michael Keaton en Bruce Wayne dans The Flash et d'autres futurs films, il est naturel de se demander pourquoi créer autant de confusion dans l'esprit des spectateurs, alors qu'une trilogie Batman démarrera cette année avec Pattinson en nouvel ange gardien de Gotham. La réponse est simple : plus qu'une volonté, c'est une condition posée par le réalisateur Matt Reeves pour qu'il accepte de faire les nouveaux films Batman. SON Batman.

Lors d'un entretien accordé au magazine Empire relayé par le site /Film, le réalisateur l'a expliqué à a la Warner, mais aussi à Ben Affleck, qu'il "aurait besoin de pouvoir créer une itération avec un aspect personnel", qui n'était pas obligée de "se connecter avec toutes ces autres choses" dans le DCEU".

Dylan Clark, le producteur du film, ajoute : "Warner Bros. a un multivers avec lequel ils explorent différentes façons d'utiliser le personnage… Nous ne nous impliquons pas là-dedans. Matt est intéressé à pousser ce personnage dans ses profondeurs émotionnelles et à secouer tout ça profondément".

Ne vous attendez donc pas à voir débarquer Gal Gadot claquer la bise à Robert Pattinson et Jason Momoa lui taper dans le dos (ou l'inverse), il s'agit bien d'un univers distinct, dans lequel Zack Snyder n'a pas eu les commandes, ni de bouton ralenti. Toutefois, Reeves a un plan sur trois films, dans lesquels Batman évoluera beaucoup, ainsi que tous les personnages de Gotham, et donc le Batverse – ce qui, vu le nombre de personnages qu'il contient, représente déjà beaucoup.

The Batman, au cinéma le 2 mars 2022.

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter